Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 20:43

L'astrophysicien Aurélien Barrau a beau être un spécialiste des trous noirs, personnellement, je suis spécialiste des trous du cul. Et ( dieux compris ) ceux qui me connaissent savent combien j'en ai rencontré dans ma vie ! ;-)

 

Il est gentil le pépère, mais pour ce qui est de partir à notre perte, ça, on le sait. Et moi aussi, je n'ai pas peur de la fin du monde. à la différence, c'est que moi je n'en fous; que dis-je ... je l'espère !

Et oui, la planète continuera de tourner sans lui, et sans les merdes d'êtres humains qui la composent. Car l'être humain à la différence des autres animaux, ne mérite pas cette planète.

 

Pour ce qui concerne le dérèglement climatique, NON, son origine anthropique n'est pas actée. Il y a plus de trois milliards d'années que la vie est apparue sur terre. Et depuis des millions d'années, se sont succédés des changement climatiques qui duraient parfois des dizaines de milliers d'années. C'est comme ça; et cela recommence.

 

Pour lui, la fin de l'humanité ne serait pas un détail ? Mais bien sûr que si !

L'être humain est apparu "officiellement" ( oui, j'ai mis des guillemets car j'ai lu Barjavel ) il y a près de 300 000 ans ( trois cent mille ans ) sur terre. Alors tu penses bien qu'en regard des 3 000 000 000 d'années ( trois milliards d'années ), c'est peanuts.

 

Mettre l'écologie en priorité ne sert à rien, si tu "n'éduques" pas l'être humain lui-même. De plus, s'il est vrai que la pollution fait des ravages et que l'on peut y remédier, le fait est que, à-moins qu'il ne veuille contrecarrer la marche du temps ( sauf s'il est Dieu, en ce cas j'aurais deux mots à lui dire ), je ne vois pas ce qu'il pourrait faire contre la nature.

 

"Aucune guerre n'a jusqu'à maintenant tué l'humanité", soit; cependant la nature, avec un peu de chance, s'en chargera. Alors se servir de sa petite mentalité d'humain pour mettre en avant le fait que 7 millions d'espèces animales pourraient disparaître car elles en seraient nos otages et que nous en servirions comme bouclier à la lâcheté de l'être humain, c'est petit. La "diversité du vivant" dont il parle, se renouvellera.

 

Il a peur pour sa gueule, je comprends; mais qu'il ne se serve pas de ça. Se servir de la diversité de cette planète est un gros prétexte au fait que si une espèce ( comme par exemple les chats que j'adore ) serait menacée, c'est minable. D'autres espèces, peut-être d'ailleurs "les mêmes" les remplaceraient. Le principal étant que les humains comme ceux que nous connaissons, ne soient pas remplacés ... la terre a déjà donné.

Je ne parlerai pas du fait qu'il indispose le fondement des mouches en plein vol, mais si la survie de la planète passe pas la destruction de l'humanité, alors là, pas de problème. Du moment que l'être humain n'est pas là pour la pourrir à nouveau, ce ne sera que du bonheur.

 

D'accord pour limiter les dégâts et combattre la pollution, mais il faut arrêter de se la péter en jouant les sauveurs de la planète, car la planète, elle, n'en a rien à foutre. Elle était là avant, elle est là pendant, et elle sera là encore bien après ... la prétention humaine.

 

 

Ajouté le 05 septembre 2019

 

Fin du monde : l'appel d'Aurélien Barrau - C à Vous - 09/05/2019

https://www.youtube.com/watch?v=ckaErodDLnQ&fbclid=IwAR3GzZbPqEsML5okcVIYIgG_W4KXlauE-zHu2Lf0AvVLCnovRy1vww7Fp0c

Voilà une belle émission fourre-tout. Néanmoins celle-ci commençait bien avec, extrait d'une de ses conférences, des propos que n’aurait pas reniés les identitaires ainsi que tous ceux qui prédisent et s’inquiètent du « grand remplacement ».

« … nous aurons entre 200 millions à 1 milliard de réfugies climatiques dans 30 ans. Pas dans 5 siècles ; dans 30 ans. Ce que si tout se passe bien nous allons vivre ( Pardon ? J’ai bien entendu là ? ! ) quand nos enfants seront dans la force de l’âge. Que voulez-vous qu’il se passe ? Ça ne peut pas être autre chose que la guerre. Je veux dire, ce n’est pas ici une sorte de fantasme catastrophiste ; c’est une analyse géostratégique élémentaire. Nous sommes donc en train de décider de léguer à nos enfants un monde en guerre. »

Il est gentil l’Aurélien. S’il dépensait autant d’énergie à apporter des solutions et à se battre contre les véritables responsables de la pollution qu’à palabrer sur le pourquoi du comment va se produire la fin du monde en faisant des références à le deuxième guerre mondiale ( on a frôlé le point Godwin ), ça ferait avancer le Schmilblick.

 

Quand aux journalistes, pour ceux qui ne les connaissent pas, les téléspectateurs ont du être surpris de les entendre découvrir le concept de l’humusation aux Etats-Unis, alors qu’on en parle depuis des années en Europe*. L’Aurélien en question, qui ne connait apparemment pas le concept, préfère gloser ( « j’adorerais me faire dévorer par les vautours » ^^ ) en comparant certaines actions, de blagues et d’anecdotes. 

Quand à mettre en comparaison les morts du sida et ceux de la pollution « […] environ 6 millions de morts […] » ( Ouuups ! Qu'est ce que je vous disais ), alors là, comme disait Jean-Edern Hallier … on remonte aux arbres ! 

Décidément, l’écologie est une chose trop sérieuse pour la laisser aux bobos.

* https://www.humusation.org/

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires