Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 23:43

undefined

undefined

undefined

 
Tout d’abord, je ne l’ai pas cru. Il a fallu que je trouve un tract dans ma boite à lettres. Et là, oh non ! FALCO, le maire de Toulon se représente ! ARRRRRRGH ! Et le pire, c’est qu’il risque de repasser. Car selon un récent sondage, quand on voit que 60 % des jeunes pensent qu’ils ne peuvent pas changer la société, les FALCO/SARKO continueront à êtres protégés par la sacro-sainte démo-crassie. Il faut dire que FALCO n’en à rien à foutre des jeunes, ce n’est pas spécialement son électorat favori.
Avant, la réélection du maire de Toulon se faisait grâce au milieu, aux personnes âgées, et à la marine. Aujourd’hui, exit le milieu toulonnais, celle-ci se maintiendra avec les sportifs. Le palais des sports en est la coûteuse illustration. Car la mairie préfère favoriser le sport ( c’est par ce biais qu’il peut récupérer des voix chez les jeunes ), au lieu ( haut lieu !? ) de la culture. Il est vrai que le mot culture ne fait pas partie du vocabulaire de FALCO.
 
TOULON : état d’une ville sinistrée avant élections …
 
Les problèmes de Toulon datent depuis des lustres avec l’ère ARRECKX et les pratiques mafieuses de l’époque qui avaient déjà plombé la ville. L’élection à l’époque de la liste Front National, découlait de l’écœurement de ces pratiques.
Malheureusement ( humm ) pour le FN, celui-ci n’avait pas compris qu’il fallait à l’occasion jeter de la poudre aux yeux des électeurs ( l’actualité Sarkosienne actuelle en est la preuve ). Aussi, après avoir mis deux policiers municipaux à cheval sur les plages du Mourillon et placé çà et là des bacs de fleurs en ville, ceux-ci ont limité les dégâts en matière financière : allégement de la dette et diminution des impôts. On peut en dire sur le front, mais faut pas déconner. Venir comme FALCO couiner sur des caisses soi-disant vides, c’est bien à son image, mesquin et pathétique. Malheureusement la réputation de grands-méchants-politiquement-incorrects leur collant à la peau, les frontistes ne purent continuer à gérer la ville. Ces gros nuls ayant perdu la mairie, FALCO en récupéra une gestion équilibrée.
 
Celui-ci aurait pu la développer en toute quiétude et la propulser au rang auquel pourrait prétendre une grande ville. Malheureusement, c’était sans compter sur sa veulerie, sa mollesse et des années d’inertie au contact d’ARRECKX.
Il y a des années, j’ai entendu dans un cocktail : « il ne faut pas que TRUCY fasse du mauvais ARRECKX quand il sera à la mairie. » Bon, il a fait du mauvais TRUCY. Malheureusement, FALCO lui, ne peut faire que du FALCO. C’est encore pire. Et c’est là le problème. Hormis quelques travaux, coûteux, il a inauguré entre autres l’ouverture du premier tube du tunnel de Toulon ( dont un « incident » arriva à point nommé pendant le mandat du FN pour stopper les travaux en question pour quelques mois et permettre aux successeurs d’inaugurer le « trou » en question ). Petit aparté : pour ce qui est du Front National, la liste irréelle présentée actuellement n’a évidemment pour but que le report des voix sur FALCO au deuxième tour. Manœuvre grossière, mais toujours efficace pour disséminer et récupérer des voix.
On est loin des maires respectables que le Var a connus, comme Joseph QUILGARS à Saint-Mandrier et Maurice DELPLACE à La Garde.
 
Exemple de « travaux » de réhabilitation de la rue Albert …
 

undefined

 

undefined

 
Il y a un avant et un après ! Si si, cherchez bien.
 

undefined

 

Rue-06-2007.jpg

  .
Chantage de quartiers devenus des zones de non droit :
    .
Réalisée avec les deniers publics qui pour l’occasion se sont transformés en deniers du culte, la « rénovation » d’une partie de Pontcarral s’est faite au détriment du bien public. Non contents de se servir des impôts des contribuables toulonnais, les services municipaux se servirent à l’occasion sur les communs pour voler de l’eau et l’électricité des habitants afin de faire la réfection de l’ancienne épicerie pour en faire un centre cultuel.
Faisant fit de la loi entrée en vigueur le 01 janvier 1906 sur l’interdiction de construction des lieux de culte avec l’argent public, et bafouant de par-là la « démocratie », la Mairie de Toulon favorise l’implantation de centres cultuels en « échange » d’une pseudo paix sociale, favorisant en cela la ghettoïsation des quartiers.
 
 
Loi du 09 décembre 1905, Article 2 :
 
« La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l'Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes … »
 
 

Tout cela pour éviter d’avoir une mosquée à Toulon payée comme il se doit par des dons et non par les deniers publics. Mais il est plus aisé pour la mairie d’avoir une pléthore de petits Iznogouds de quartier qui exploitent l’ignorance et la crédulité d’une population parfois illettrée, que d’avoir comme interlocuteurs des responsables religieux dignes de ce nom, qui seraient plus à même de faire comprendre et respecter la religion musulmane en toute clarté.
 
Par ailleurs, exit les logements sociaux ; au lieu d’en construire, on préfère continuer à pourrir les résidences privées. Pourquoi ? … pour récupérer celles-ci à bas prix ?
    .
La moitié de Toulon déclarée en zone franche :
    .
Petit rappel de ce qu’est une zone franche :
.
 
Définition de l’INSEE
( Institut National de la Statistique et des Études Économiques ) :
 
« Les zones franches urbaines (ZFU) sont des quartiers de plus de 10 000 habitants, situés dans des zones dites sensibles ou défavorisées. »
 
 
Falco, avec son incapacité légendaire, aura réussi en quelques années l’exploit d’abaisser la ville au niveau d’une cité sinistrée en faisant du centre ville de Toulon … une zone franche !
   .
La catastrophique traversée de Toulon :
 .
A l’inverse du film « la traversée de Paris », le feuilleton de « la traversée de Toulon » serait risible s’il n’était pas payé par la collectivité.
 
Pour une longueur de 2,969 Km il aura fallu 11 ans de 1991 à 2002 pour faire … la moitié du tunnel. On peut donc s’attendre ( s’il n’y a pas de sabotage ou autres magouilles ), à ce que le deuxième tronçon soit terminé avant … 2013 !
 
Comparaisons :
 
 
Tunnel de Toulon :
11 ans ( pour en faire la moitié )
Tunnel sous la Manche :
7 ans ( terminé )
Longueur :
2,969 Km
Longueur :
50,450 km
Profondeur :
35 à 40 m
Profondeur :
40 m sous le lit de la mer
( profondeur maximale de 107,3 m sous le niveau moyen de la mer )
Nombre de tubes :
2
Nombre de tubes :
3
Début travaux :
novembre 1991
Début travaux :
décembre 1987
Fin des travaux :
août 2002
Fin des travaux :
10 décembre
1993
Ouvert à la circulation :
19 septembre
2002
Ouvert à la circulation :
6 mai
1994
 
 Quand je vous dis qu’il y a un génie nordique !
   .
La Ligne à Grande Vitesse :
   .
Il est vrai par contre, que les infrastructures ferroviaires marchent moins bien en Normandie et en Bretagne, deux régions mal desservies. Par contre, Toulon, waaaaah : on parle même de la Ligne à Grande Vitesse. Juste quelques milliards pour gagner quelques minutes, ça doit valoir le ( coût ) coup ; enfin pour certains. Pas pour le contribuable.
Bon, c’est sûr que, mentalité oblige, les dessous de table sont plus monnaie courante dans le midi. Ceci explique cela !
 
Par ailleurs le tramway comme d’autres projets a été renvoyé aux calendes grecques ; peut-être même a-t-il disparu des intentions de FALCO.
Disparu comme ses anciennes amitiés politiques : il soutenait les communistes en 1973 et en 1977, soutenait la droite dans les années 80, ne soutenait pas les vieux en 2004 ( ouuups ), et est sénateur UMP depuis lors.
Parti comme c’est parti, il sera peut-être imam de quartier dans 10 ans !
 
En bref, la pseudo-rénovation de Toulon sur laquelle s’appuie FALCO,
c’est comme l’on disait dans la marine :

« Peinture sur merde, égale propreté »
   .
FALCO est sénateur... laissez-le dormir.
Il est temps que Toulon se réveille !
   .

undefined
.
Ou alors, rejoignez les pigeons !

  .

Partager cet article

Repost0

commentaires