Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 22:52
Quand un badaud rencontre un prolo, voici ce que l’on entend au salon de l’agriculture :
 
« Ah non, touche moi pas …
- Casse toi alors …
- Tu me salis
- Casse toi alors pauvre con »
 
Magnifique instant de chaleur humaine qui dénote bien de la grandeur de notre pays. Sans nul doute le genre de moments qui font partie de notre exception culturelle.
 
Comme le dit Zorica une amie, « Jacques Chirac est venu relever le niveau de la tête de veau au salon de l’agriculture ». Voyez, si - même pour rire - on en arrive à regretter CHIRAC alors, ça craint vraiment.
 
Dans l’entourage de Sarkozy, on dit qu’il ne s’agit que de vingt secondes sur deux heures de visite. OK. Alors prenons la crise des missiles de cuba en 1962 qui avait duré 13 jours ; si Kennedy avait pété les plombs pendant une heure, il aurait eu dix fois l’occasion d’appuyer sur le bouton. Ça calme hein !
 
Quand je vous dis qu’il manque de sang-froid ( une des caractéristiques des complexés ). J’ai eu le même problème au boulot il y a quelques années, en ignorant la main tendue d’un chefaillon. Malheur. Cela m’avait valu quelques déboires à l’époque.
C’est ça hein, c’est souvent le plus con qui gagne; surtout quand il a le pouvoir.

Le problème c’est que l’on a, à la tête de l’état, le chef des chefs. Et la force de dissuasion Française en 2004 était de 348 têtes nucléaires ...
Qui va l’empêcher de mordre ?
.

Partager cet article

Repost0

commentaires