Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 18:18

Quand la réalité dépasse la caricature de bande-dessinée :

Afin de dénoncer « la spoliation foncière », des militants Nationalistes ont occupé la villa de l'acteur Christian CLAVIER en Corse. L'occupation était symbolique, et qualifiée par les merdias eux-mêmes, de « bon enfant ». Cette affaire qui aurait pu passer pour anecdotique dans n'importe quelle démo-crassie, prend une toute autre tournure dans notre république bananière.

En travaillant sur sa bande-dessinée « l'enquête Corse », sûr que même PETILLON n'aurait pas été jusqu'à penser au grotesque d'une telle situation, et n'aurait poussé la caricature à ce point.

Comique de caractère depuis longtemps, on ne savait pas que le « résident » de l'Elysée était aussi bon dans le comique de situation ; et là, il est mûr pour concourir pour le César.

Le petit teigneux en chef n'a pas apprécié que son clone « Jacquouille la Fripouille » aie sa villa occupée. Aussi, l'enquête continentale n'a pas traîné. Résultat : Dominique ROSSI, 59 ans, patron des forces de sécurité en Corse, a appris sa mutation lundi soir, par un coup de téléphone du ministère de l'Intérieur.

 

Qu'en aurait-il été si Christian CLAVIER avait été bousculé ( où même traité de connard - y'a des fous partout ma p'tite dame - ) ? Je n'ose y penser. Peut-être aurait-on envoyé l'armée.

Les Nationalistes Corses ont maintenant compris qu'il fallait passer à la vitesse supérieure : au lieu de poser des bombes qui les conduisent en prison, ils viennent de se rendre compte qu'en occupant des villas, sans le faire exprès, ils se sont débarrassés du patron des forces de sécurité en Corse.

Ils l'on rêvé, SARKOZY l'a fait !

Mieux que de faire sauter une perception, mieux que de trucider un valet de l'état, ils ont marché sur les pieds d'un ami au guignol chef. Ah c'est comme dans la valise RTL hein ! ça rigole pas chez les potes à SARKO.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires