Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 17:12

2008 : une belle année pourrie vient de se terminer. Le peuple découvrait que le capitalisme engendrait la corruption, les arnaques, que les requins se bouffaient entr'eux mais que les petits continueraient à crever à petit feu.

 

*

 

 

Anniversaires avortés de mai 68, et des droits de l'homme
 

*

 

Les soixante-huitards ont bien fait de faire le canard en matière de célébrations de leur pseudo-révolution de mai 68. Comme le poisson pourrit par la tête, les JULY, COHN-BENDIT et cie. qui frayent avec le grand capital ne peuvent plus décemment venir jouer le concert des vierges.

 

Quand à la place de la France en matière de droits de l'homme, sa position n'est pas enviable. Entre les femmes battues qui meurent chaque semaine, les mariages forcés, les inégalités hommes/femmes, les discriminations racistes, la torture, la légalité des peines, le droit à la liberté d'expression, qui sont régulièrement bafoués par la France, celle-ci est pointée du doigt par les organisations internationales et parfois condamnée par la cour européenne des droits de l'homme.

 

 droitsFEMME.jpg

Bref, un zéro pointé en ce qui concerne les droits de l'homme et, cerise sur le gâteau, le couac médiatique de KOUCHNER à l'encontre de Rama YADE. Il est vrai que celui-ci est loin d'être ROBESPIERRE et la protégée de SARKO est à des années lumières d'une Olympe de GOUGES. L'histoire repassera les plats une autre fois.

*

 


« Morts » sous une mauvaise étoile
 

*

 

 

argent-brul--copie-1.jpg   Madoff.jpg     argent_billets_volants.png

 

 

Bernie MADOFF, l'ancien maître nageur, a fait couler ses propres amis ; principalement, heu ... comment dire, ceux de la ... diaspora ? ! On peut le dire comme çà ? Histoire de le faire « politiquement correct » hein ! ?

*

 

Le monde.fr

( Extraits du parcours de MADOFF )

 

Son ascension, il l'a commencée en développant un tissu relationnel parmi les entrepreneurs juifs américains. S'y sont agrégés de multiples organismes caritatifs juifs. Le tout constitue un milieu restreint cimenté par une confiance mutuelle spontanée. Ce vivier a constitué l'ossature initiale de son fonds. Son "ami" Ezra Merkin en est le cas type. Très actif dans les activités communautaires juives, il est aussi l'ancien PDG de la filiale financière de General Motors.

( ... )

Son système. Il était fondé sur deux piliers : la confiance et le secret. Les clients se contentaient d'encaisser leurs profits sans trop requérir d'informations. Ils acceptaient parce qu'ils avaient confiance, du moins s'en persuadaient-ils. Car "Bernie" leur disait avoir un "truc" lui permettant de générer des dividendes exceptionnels même en cas de forte houle boursière. Il laissait entendre qu'il bénéficiait, comme les gros "market makers" ("contrepartistes"), d'un temps d'avance sur des informations préalables aux transactions. Il ajoutait ne prendre aucune commission à ce niveau. "Le client, explique Matthieu Grollemund, avocat d'affaires dans un grand cabinet new-yorkais, pensait que Madoff avait trouvé un moyen légal de faire quelque chose d'illégal." Une connivence s'installait.

En réalité, Bernie était son propre contrepartiste. Les grandes banques le sont aussi, mais elles compartimentent leurs activités (on appelle ça la "muraille de Chine") pour éviter les collusions avec la gestion d'actifs. Madoff pouvait faire évader le capital et inscrire dans les livres de comptes de son activité de marché des investissements fictifs et dans ceux de sa gestion de portefeuilles des dividendes tout aussi virtuels. Il justifiait aussi ses dividendes par son mode de rémunération. Les fonds se rémunèrent en prenant une petite commission sur la gestion du capital et une grosse sur la performance (jusqu'à 20 % du dividende). Madoff, lui, disait réaliser ses marges sur le volume des transactions. Pas illégal, mais bizarre : personne n'est parvenu à répliquer cette méthode en accroissant ses bénéfices.

 

Les-protocoles-des-sages-de-Sion.jpg

«  ... Le bolchevisme, c'est ce que d'autres en Europe nomment l'américanisme. Les commissaires et les marchands sont de la même race. Ils surgissent des ghettos d'Europe centrale pour partir à la conquête du monde. Par l'or ou par le sang. Les  protocoles des sages de Sion avaient depuis longtemps prévu tout cela. Même si ce document est un faux, fabriqué par la police tsariste, tout ce passe pourtant comme s'il existait quelque part un plan juif. L'ennemi, c'est Trotski. Avant Lénine. »

 

Ungern Le baron fou

Jean MABIRE 

 

Sur la liste des « victimes » du scandale MADOFF, la fondation Elie-WIESEL pour l'humanité, qui avait donné en gestion la quasi-totalité de ses avoirs, soit 15,2 millions de dollars à leur grand ami le banquier véreux. 15,2 millions de dollars ; faut déjà les avoir pour les perdre !

Le monde.fr
( Extraits )

"Nous sommes profondément attristés et désolés d'être, comme de nombreux autres, les victimes de ce qui pourrait être la plus grande escroquerie aux placements de l'histoire", écrit l'organisation, créée en 1986 par le Prix Nobel de la paix et sa femme Marion. Malgré ses problèmes actuels, elle promet "de poursuivre sa mission pour combattre l'indifférence, l'intolérance et l'injustice dans le monde". Des dizaines d'associations caritatives juives créées par de riches mécènes ont été emportées par la vague Madoff.

Tour-de-Babel-Pieter-BRUEGEL.jpg






















La Tour de Babel par Pieter BRUEGEL

Parmi celles-ci, on retrouve Wunderkinder, la Fondation du réalisateur Steven Spielberg, également touché dans ses investissements personnels ( ... ), ou encore celle du sénateur du New Jersey, Frank Lautenberg. Y figurent aussi le milliardaire Ira Rennert, patron de la holding financière Renco ; le magnat de l'immobilier et des médias Mort Zuckerman. Une trentaine des plus grandes fondations juives se sont réunies, mardi à New York, pour "déterminer ensemble s'il y avait des possibilités d'actions communes" pour remédier aux conséquences financières du scandale.

PLUS DE VICTIMES ATTENDUES
 

En Europe, Liliane Bettencourt, considérée comme la femme la plus riche du monde, aurait également perdu de grosses sommes d'argent dans cette affaire, d'après des informations de l'agence Bloomberg. La principale actionnaire de L'Oréal, à la tête d'une fortune de 17 milliards d'euros, serait l'investisseur le plus important de l'un des fonds de la société de gestion Access International Advisors, dont l'un des cofondateurs, Thierry Magon de La Villehuchet, s'est suicidé mardi 22 décembre ( ... ). Dans le cadre de son fonds Luxalpha, Access International avait confié 1,4 milliard de dollars levés en Europe à la société de gestion de Bernard Madoff. Selon la liste des dix principales victimes de l'escroquerie Madoff, publiée dans la presse, Access International est au sixième rang avec 1,4 milliard de dollars de pertes. Le fonds Fairfield Greenwich Advisors est le plus exposé avec 7,5 milliards de dollars de pertes, alors que la banque espagnole Santander a perdu 2,33 milliards et la britannique HSBC 1 milliard. En France, Natixis (450 millions de pertes), BNP-Paribas (350 millions) et Dexia (85 millions d'euros) sont les fonds les plus touchés.

 

Mais bon, comme la fondation d'Elie-WIESEL était « vouée à l'entretien de la mémoire de la Shoah », cela fera toujours quelques feuilletons larmoyants en moins sur le petit écran. J'espère que Woody ALLEN prendra le relais ... ça manquait quand même un peu d'humour tout ça !

 

« Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse. »

« Quand j'écoute trop Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne. » ( Voir plus bas )

« Je tiens beaucoup à ma montre, c'est mon grand-père qui me l'a vendue sur son lit de mort. »

« Les ennuis, c'est comme le papier hygiénique, on en tire un, il en vient dix. »

 

                                                                                                Woody ALLEN

 

*

 

A Vienne, le roman trouble de Sonja Kohn

LE MONDE | 17.01.09 | 13h42

 

C'est l'histoire des clients mystérieux d'une banquière mystérieuse. Incroyable destin en effet et étonnante personnalité que ceux de Sonja Kohn, présidente fondatrice et principale actionnaire de la banque autrichienne Medici. Considéré comme l'un des principaux fonds rabatteurs de Bernard Madoff, le petit établissement viennois, placé aujourd'hui sous curatelle par l'Etat, a perdu l'entièreté de ses actifs - 3,6 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) - dans l'escroquerie.

 

Partie de rien, cette fille de rescapés polonais de l'Holocauste, née à Vienne en 1948, a tout possédé, ou presque, partout : des clients fortunés en Russie, en Ukraine, en Italie et en Israël ; deux manoirs, à Vienne et à Zurich ; des soutiens au plus haut niveau dans la politique et dans le monde des affaires d'Europe centrale. La vieille aristocratie austro-hongroise, les industriels piémontais et les spéculateurs des hedge funds de Greenwich comme de Mayfair faisaient confiance à cette professionnelle du secret. A Londres et à New York, cette croisée des placements recevait ses clients dans une suite majestueuse d'un palace, leur offrant immanquablement une Sacher Torte, le gâteau au chocolat fétiche de son pays natal.
"L'eût-elle voulu, elle eût été capable de séduire une pierre, avec ses propos toujours enveloppants comme un châle, déployant son charme. Rares sont ceux qui n'ont pas succombé à sa séduction particulière", souligne l'un des clients "plumés" de la Bank Medici. Polyglotte, cette négociatrice hors pair aurait été capable de vendre des jumelles à un aveugle. Son arme principale était un moral d'acier.

sonjakohn.jpg

 Sonja KOHN

 chuteFl-che.jpg

Après son mariage, Sonja Kohn monte avec son mari une petite affaire d'import-export de montres à Milan, qui est transférée ensuite à Zurich. A la mi-1980, le couple s'installe à New York. Elle se rapproche de l'importante communauté juive orthodoxe et fait la connaissance du financier Ezra Merkin, dirigeant du fonds d'investissements Ascot Partners, qui l'introduit auprès de Bernard Madoff. Son époux, ancien banquier, lui fait découvrir Wall Street.

De retour à Vienne, Mme Kohn monte la Bank Medici, du nom de la célèbre famille florentine. "Sonja-la-Magnifique" a soif de respectabilité. Elle le veut, elle l'aura, même si sa perruque orange, ses bijoux éclatants et ses robes griffées choquent la haute société viennoise. Mais cet étalage de richesses rassure les déposants, en Russie, en Israël, et même dans les pays du Golfe.
"La place financière de Vienne est petite. Tout le monde se connaît. Les banques vivent de l'Europe centrale et de la Russie", souligne Christopher Kummer, professeur d'économie à la Webster University pour expliquer la prise de participation par Bank Austria de 25 % du capital de Bank Medici. Le directeur général du premier groupe bancaire autrichien, Gerhard Randa, est un ami de longue date des Kohn. Ce parrainage a permis de cacher l'affiliation avec Bernard Madoff, dont le nom n'apparaît jamais dans les prospectus de la Bank Medici. Aux dernières nouvelles, Sonja Kohn se cache, de peur de représailles de clients russes échaudés par ce roman trouble.

*

 


Copains-coquins
 

*

 

 

Notre petite bombe à retardement qui nous sert de président, avait dit que les caisses étaient vides. Quelques mois après, il sortait de son chapeau de tête à claques quelques milliards d'euros pour les injecter dans les banques et les entreprises ( on en est actuellement à plus de 20 milliards rien que pour les banques et à plus de 5 milliards pour le secteur automobile ).
Ils ont joué, perdu, mais ils ne paieront pas comme il le faudrait. Car comme au sortir des magouilles Crédit Lyonnais / TAPIE, seuls ceux qui payent, qui paieront encore et toujours, ce sont les citoyens.
Depuis le début de la « crise » (
subprimes / hedge funds ) le château de cartes du capitalisme semble s'effondrer. Et cela va continuer ; et il le faut, jusqu'à ce qu'un jour, la justice fasse qu'il ne reste plus qu'entre les profiteurs et les exclus, que quelques centimes d'euros : le prix d'une balle de calibre !

dettesPeople.gif 

 

Car si cela continue, la future révolution ne se fera pas avec un idéal de valeurs, d'humanisme, mais sera la revanche des mesquins qui auront léché les bottes de la démo-crassie, et que celle-ci aura baisés jusqu'au trognon.
Ce sera une révolution, non de communards, mais avec tous les médiocres qui auront vu leurs économies de boursicoteurs brûler aux feux du capitalisme qu'ils auront eux-mêmes attisé. Ce ne sera pas une révolution de grandeur comme ont pu l'être les révolutions mussolinienne, kemalienne, celles d'Argentine ou de Libye, non. Ce sera une révolte de jaloux, de serviles et de soumis, semblable à l'épuration de 1945 où se libéreront haines et jalousies exacerbées. 

Depuis longtemps la banque centrale chinoise investit en Amérique. Grâce aux citoyens/ouvriers/esclaves d'un système matérialiste qui se raccroche irrationnellement à une utopie qui à fait près de 200 millions de victimes à travers le monde depuis près d'un siècle, ce qu'on appelle le capitalisme rouge n'est que la faillite du communisme : la défense du capitalisme chinois afin de re-parvenir au communisme par une autre voie, tel Sisyphe, condamné à pousser éternellement un énorme rocher.

  Chine-Am-rique02.jpg

 

Pacte-Germano-sioniste.jpg   Pacte-Germano-sovi-tique.png     yalta.jpg    Chine-Am-rique01.jpg

 

 

Pacte Germano-sioniste, pacte Germano-soviétique, accords de Yalta, accords Sino-américains, on assiste depuis des lustres à un recyclage permanent entre juifs/nazis/communistes/capitalistes où les peuples sont opprimés, et déshumanisés.

D'ailleurs, CASTRO ( Raoul, le frère de l'autre ) a promis aux cubains, en souhaitant ses vœux : « 50 années marquées par des luttes aussi intenses ». Au moins eux, ils ne viendront pas se plaindre.

*

 


Rachida DATI n'a pas l'apanage
du mérite de la reprise du travail ...

 

 

 berceauDATI-copie-1.jpg

Extrait du parfum de Patrick SÜSKIND :

«  ... Or c'est là, à l'endroit le plus puant de tout le royaume, que vit le jour le 17 juillet 1738, Jean-Baptiste Grenouille. ( ... ). La mère de Grenouille, quand les douleurs lui vinrent, était debout derrière un étal de poissons dans la rue aux Fers et écaillait des gardons qu'elle venait de vider. (...) Elle n'avait qu'une envie, c'était que cette douleur cessât, elle voulait s'acquitter le plus vite possible de ce répugnant enfantement.C'était son cinquième. Tous les autres avaient eu lieu derrière cet étal et, à tous les coups, ç'avait été un enfant mort-né ou à peu près, car cette chair sanguinolente qui sortait là ne se distinguait guère des déchets de poisson qui gisaient sur le sol, et ne vivait d'ailleurs guère davantage, et le soir venu, tout cela était balayé pêle-mêle et partait dans des carrioles vers le cimetière ou vers le fleuve. C'est ce qui allait se passer une fois de plus (...). Et quand les douleurs se précisèrent, elle s'accroupit et accoucha sous son étal, tout comme les autres fois, et trancha avec son couteau à poisson le cordon de ce qui venait d'arriver là. (...) Mais voilà que, contre toute attente, la chose sous l'étal se met à crier. On va y voir et, sous un essaim de mouches, au milieu des entrailles et des têtes de poissons, on découvre le nouveau-né, on le dégage. On le confie d'office à une nourrice, la mère est arrêtée. Et comme elle ne fait aucune difficulté à avouer qu'elle aurait sûrement laissé crever le marmot, comme du reste les quatre précédents, on la traduit en justice, on la condamne pour infanticide réitéré et, quelques semaines plus tard, on lui coupe la tête en place de Grève. »

 ... m'ouais bon, je sors !

*

 


DARCOS baisse la culotte
 

*

 

 

Darcos, comme tous ses prédécesseurs ministres de l'éducation, fait marche arrière sous la pression de la rue. Car il suffit qu'il y ait quelques centaines de manifestants dans la rue pour faire reculer une démo-crassie. Il est évident que les gouvernements ne croient pas eux-mêmes à leurs propres réformes éducatives qui ne sont là depuis des années, que pour, entre-autres choses, faire baisser le nombre de chômeurs. Hallucinant quand se joue le destin pédagogique de 66 millions de Français et le devenir de l'éducation sur les générations à venir.

 

manifestation.jpg  education-nationale.gif

*

 


Siné mat
 

*

 

 

Début juillet, dans sa chronique hebdomadaire de Charlie Hebdo « Siné sème sa zone », Siné écrivant sur l'éventualité de « conversion au judaïsme de Jean Sarkozy avant son mariage annoncé par la presse avec la fille du fondateur des magasins Darty » :

« Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l'UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n'est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d'épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! »

 

Dirty.jpg  sineFATWA.jpg
 

S'en suivi le licenciement de Siné pour "antisémitisme" par Philippe Val, patron de Charlie Hebdo. Pourquoi ? Pourquoi ce qui est admissible pour les caricatures de Mahomet, ne serait-il pas acceptable quand cela concerne les juifs ? ? ?

*

 


Denis ROBERT vs Clearstream
 

*

 

 

En fin d'année, Denis Robert déclinait la proposition d'apaisement de Clearstream et dénonçait les magouilles de « la banque mafieuse Fortis ». Néanmoins, la médiatisation des faux listings de l'affaire Clearstream, et la guéguerre Villepin/Sarkozy, est l'arbre qui a caché la forêt. Il n'en reste pas moins que le fond de l'affaire Clearstream, comme le rappelait Denis ROBERT, est que : 
«  ...cette chambre de compensation internationale a accepté que des milliers de clients ouvrent des comptes dans des paradis fiscaux. Mes listes indiscutées et indiscutables le prouvent. C'est important dans cette période de crise financière où le Luxembourg commence à être montré du doigt. »
La journaliste Weronika Zarachowicz rappelait que :
« ironie de l'affaire : Clearstream a pour (excellent) avocat Richard Malka, qui défend aussi Charlie Hebdo. La liberté de la presse, ça va un temps... il faut bien vivre. »

  Clearstream_l_enquete.jpg

*

 

 


Télévision … une fadaise parmi tant d’autres :
 

 

*
« Cléopâtre, c'est un grand chef d'état comme on a aujourd'hui »

Il fallait être devant son poste de télé en ce soir du mercredi 07 janvier sur canal + pour entendre ce genre de conneries. Celle-ci émanait de kamel OUALI.
Il y a deux comédies musicales que l'on devrait avoir vu dans sa vie : c'est « West side story » et « Cabaret ». Les originales hein ! Comme moi vous ne changerez peut-être pas d'avis sur le genre, mais vous aurez passé un bon moment. Ne vous fiez surtout pas au massacre de « West side story » pendant l'émission, car pour ceux qui n'aiment pas les comédies musicales, cela ne va pas arranger les choses.

danse-avec-Kamel-Ouali.jpg 

*

 


Nicolas, c'est pas Tintin
 

*

 

 

En décembre, Nicolas Sarkozy rencontrait le Dalaï-lama ... en Pologne. Comme si deux touristes se retrouvaient en fonction des hasards du calendrier. A cette occasion, il reçoit l'écharpe tibétaine traditionnelle des mains du dalaï-lama ; écharpe qu'il ne gardera que quelques secondes.

 

TINTIN-copie-2.jpg

 ci-dessus : Tintin au Tibet                                       ci-dessous : Nico en Pologne

echarpe01.jpg  Echarpe02.jpg  Echarpe03.jpg
 

Mais qu'est-ce que tu fais ?
Non mais, arrêtes de déconner ...

 ... y'a les chinois qui nous regardent ! Allez, sérieux ...

... bon, qu'est-ce que je vais

foutre de ça maintenant ?

c'est même pas une ARMANI.

*

 


Bonne nouvelle : l'Angleterre fait dans le détail
 

 

L'ex-porte-avions Clemenceau, va quitter le port de Brest pour Hartlepool au Royaume-Uni, où il doit être démantelé, douze ans après sa mise en inactivité. Après différentes tentatives de déconstruction auprès de plusieurs pays comme l'Espagne ( qui voulait refiler le bébé à la Turquie ) et l'Inde, la France s'est souvenue de son histoire et s'est tournée vers l'Angleterre, qui, depuis Trafalgar et Mers El-Kébir, nous a prouvé qu'elle était spécialisée dans la destruction de notre marine.

06-05-18-chirac-clemenceau-copie-1.jpg

*

 


Guignolade
 

 

 

Quand je vous dis que l'on est cernés de tarés congénitaux ! Le dernier en date, un gendarme, n'a rien trouvé de mieux que de faire fondre son arme de service en voulant « la faire sécher » dans un four, après l'avoir nettoyée à l'eau et au savon. Hé oui, non seulement ça vote, mais c'est censé nous protéger ! SARKO à encore de longues années devant lui !

*

 


Palestine
 

 

drapeauPALESTINIEN.gif  afficheGAZA.jpg  drapeauPALESTINIEN.gif
 hamas.jpg

Le peuple palestinien continue de crever entre les lâches du Hamas qui se retranchent derrière la population et les salauds du gouvernement israélien qui lâchent leurs bombes sur les ambulances, les écoles et les hôpitaux.

 oppression-in-palestine.jpg

Mais en France, ce n'est pas les connards qui balancent des cocktails Molotov et des voitures contre des synagogues ou qui agressent des membres de la communauté juive dans la rue, qui vont y changer quelque chose.

*

 


Les Sarkozifiés du portable ...
 

 

 

Paris / Toulon. Retour de nuit en train. « IDzen bienvenue en tranquillité ». C'est ce que l'affiche disait ; un espace dédié à la quiétude. C'était sans compter la bobonne dont le rejeton de 4 ans faisait la loi ( un SARKOZY blond - sûrement de la même taille - ) ainsi que des gros bœufs accros à leur portable. Il est vrai que « l'exemple » vient d'en haut ; quand notre minot de Président n'est pas capable de se passer de son portable même en conférence avec le pape, c'est porte ouverte aux nombreux prolos que compte la France au mètre carré. ARRRRGH ! S haine C F oui !

*

 

 


Qui a dit bonne année ?
 

 

 

Et après çà, on vous souhaite bonne année ? !
Non, là, je ne peux pas.
A vous de forcer les barreaux de vos cages ; je vous la souhaiterai après la révolution ... si vous la méritez !

 colombes.jpg

*

 

Partager cet article

Repost0

commentaires