Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 01:33

Ces temps-ci, j’ai reçu deux courriels émanant de personnes différentes, envois qui peuvent êtres rapprochés l’un de l’autre, car le point commun des deux est non-seulement la finalité qui nous attend tous au bout du chemin, mais ce qui frappe, c’est que dans les deux cas, suivant que l’on soit « blanc ou noir », « riche ou pauvre » l’approche médiatique est différente :

Ne mourrez pas inaperçu

 

Un motocycliste de la garde républicaine ( gendarme ) a heurté le 18.07.09 une femme sur le parcours du Tour de France entre Colmar et Besançon, la tuant sur le coup.

Cette spectatrice n'appartenant pas à une "communauté" "issue de l'immigration" d'Afrique, la compétition a pu se poursuivre sans incidents, ni manifestations vociférantes, ni dénonciation de la sauvagerie raciste des gendarmes par la famille, ni mises à feu de véhicules ou de centres commerciaux, ni délégation de parents et proches révoltés réclamant que "justice soit faite".
Cette malheureuse dame n'a aucun nom dans les journaux, elle est désignée comme "une sexagénaire", aucun comité de soutien ne portera son nom, aucune marche silencieuse impressionnante ( filmée pour tous les JT ) n'est organisée par la troupe nombreuse de ses amis et voisins.
C'est triste de constater que quand on n'est pas d'une "communauté", de nos jours on est peu de chose en France.

Si vous prévoyez de périr renversé par un véhicule officiel piloté par un fonctionnaire en uniforme évoquant la République, arrangez-vous auparavant pour adhérer à "une communauté" active, organisée, rebelle, faiblement intégrée, animée par la haine de l'ex-colonialiste et ex-esclavagiste, ne restez pas simple Français lambda de base et de souche, sinon votre geste passera quasiment inaperçu, les journaux ne parleront plus de vous deux jours après.

 

Allons, fallait-il encore en parler?

A vous d'en juger.

Une pandémie de luxe

Qui se cache derrière la grippe porcine.

Deux millions de personnes meurent chaque année, victimes de la malaria. Une simple moustiquaire réduirait considérablement ce chiffre.
On en parle dans les journaux ?
Deux autres millions d’enfants meurent de diarrhées qui auraient pu être soignées avec un sérum oral à 25 centimes.
On en parle dans vos journaux ?
Rougeoles, pneumonies et plein d’autres maladies facilement guérissables avec des vaccins bon marché provoquent la mort de 10 millions de personnes chaque année.
On en parle dans vos journaux ?

 
 

Il a quelques années est apparue la fameuse grippe aviaire.
On en a parlé partout. Des torrents d’encre se sont déversés, l’alarme a été donnée dans le monde entier. Une épidémie, la plus dangereuse de toutes ! Une pandémie. Cela a duré des mois et des mois. Pour combien de morts ? 250 en dix ans. 25 par an.
La grippe commune fait encore 500.000 morts par an.
Mais ces 25 morts font beaucoup plus de bruit. Il y a un grand, gros et méchant coq derrière tout cela ?

 

Mon petit doigt me dit, tout bas à l’oreille, que les laboratoires Roche ont vendu des millions de doses de Tamiflu aux pays asiatiques.
Pas qu’aux pays asiatiques d’ailleurs.
Un médicament d’une douteuse efficacité qui a par exemple été acheté à 14 millions d’exemplaires par le gouvernement britannique, pour ne citer que celui-là. Avec la grippe aviaire Roche et GLAXO ( Relenza ), les deux grands laboratoires qui vendent des antiviraux ont engrangé des millions de bénéfices.

 

Mais bon les poulets, ça finit par lasser, passons au cochon. Il faut varier les plaisirs.
On ne parle plus que de la grippe porcine.
Il y a-t-il un gros cochon derrière tout cela ?

 

Voyons ce que dit Roche : «Nous sommes très préoccupés par cette épidémie. Et que j’te mets une petite larme à l’oeil. Il y a tant de douleur… c’est la raison pour laquelle nous avons mis en vente le miraculeux Tamiflu.»
Et combien ça vaut du tamiflu ? 50 dollars la boîte !
Les miracles, ça ne se donne pas aujourd’hui !

On le sait bien, rien de neuf sous le soleil, la misère et la souffrance c’est ce qui rapporte le plus.

 

J’oubliais. La société Gilead Sciences aux états unis vient de breveter son tamiflu elle aussi. Au fait, vous savez qui est l’actionnaire principal de Gilead  Sciences ?
Donald Rumsfeld, le ministre de la Défense de George Bush, le grand artificier de la guerre en Irak.
Et tous ces braves gens, Roche, GLAXO ( Relenza ) se frottent les mains. Les ventes de Tamiflu reprennent, les actions sont à la hausse.

Que cela ne nous empêche pas bien sûr de prendre les précautions sanitaires nécessaires pour combattre ce nouveau virus.

Mais moi je vous le dis on n’est pas prêt de trouver un vaccin contre l’avidité de certaines entreprises et de leurs actionnaires, voilà une vraie pandémie qui dure depuis de longues années et qui n’a pas fini de faire des ravages.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires