Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 23:10

En France, Sarkozy rêvant d’une magistrature à sa botte ( enfin, à sa cuissarde ) se permet de préjuger des décisions de justice en désignant les prévenus en tant que coupables dans l’affaire Clearstream. Ce n’était pas comme certains on voulu le faire croire après coup d’un lapsus, mais d’une déclaration claire, nette, et martelée calmement, geste à l’appui ( c’est peut-être ce qui a pu faire penser à certains qu’il n’était pas dans son état normal ).

 

"Génial et sympathique, Polanski n'est pas au-dessus des lois", affirme dans un éditorial le journal régional Le Télégramme, soulignant qu'outre-Atlantique, "on ne plaisante pas avec la loi, que l'on soit pauvre ou puissant".

"Peut-on à ce point être oublieux de la tragédie vécue par une gamine de 13 ans au point de n'en faire qu'une sorte de péripétie, d'accident de parcours dans la vie du "génie"? Un viol, c'est jamais génial", assène La Charente libre (sud-ouest), tandis que La République du Centre s'étonne de voir des intellectuels vouloir instaurer une "excuse de notoriété".

En effet, le showbiz et les politiques se sont emballés. J’aime bien les films de Roman Polanski. Mais bon, depuis des années, il n’y a pas une seule rétrospective sur lui où l’on ne parle pas des douloureux passages de sa vie comme l’affaire Sharon Tate ou de ses démêlés avec la justice avec cette affaire de mineure. Cela fait des années que cette épée de Damoclès est suspendue sur sa tête. Il devait s’attendre à ce que cela se termine un jour d’une façon ou d’une autre.
Dans un extrait de la pétition dirigée par Bernard-Henri Lévy en faveur de Roman Polanski on peut lire en substance :

« … Agé de 76 ans, rescapé du nazisme et des persécutions staliniennes en Pologne, Roman Polanski risque de finir sa vie dans une geôle pour des faits qui devraient être normalement prescrits en Europe.
Nous demandons à la justice fédérale helvétique de le remettre en liberté immédiatement et de ne pas transformer ce génial cinéaste en martyr d’un imbroglio juridico-politique indigne de deux démocraties telles que la Suisse et les Etats-Unis. Le bon sens, autant que l’honneur, y invitent. »

Et on entend aussi le BHL en question s’épancher sur les ondes en parlant du scandale d’arrêter un homme 30 ans après les faits, parler de son vieil âge, crier au traquenard policier, sangloter sur le fait qu’il a vu se construire le ghetto de Cracovie, discourir sur les crimes imprescriptibles, parler de principe de civilisation … bref, en gros, si l’on prend le discours en route, on pourrait penser qu’il parle de Papon ! ^ ^

La fatuité étant contagieuse, un des bellâtres de l’entourage de Sarkozy, le ministre des affaires étrangères Kouchner qui n’en est pas à une gaffe près, écrit à Hillary Clinton pour demander la libération de Roman Polanski, en croyant que cela se passait comme ça. La secrétaire d’état lui a donné une réponse négative en répondant que l’affaire regardait la justice. Kouchner avait confondu l’Amérique avec les républiques bananières d’Amérique du sud et de France. Selon les dires de Kouchner cette histoire était « un peu sinistre » et celui-ci avait trouvé que le procédé n’était « pas sympathique ».

 

On garde le même acteur

mais on change de réalisateur !

C’est vrai que la France, elle, use de procédés sympathiques comme son histoire l’a déjà prouvé à maintes reprises. Entre autres, l’enlèvement par la D.S.T. d’Ilich Ramirez Sanchez ( Carlos ) qui restera dans les annales de la démo-crassie française :

« … Comme le Ministre de l'Intérieur de l'époque Charles Pasqua l'a confirmé, Ilich Ramirez Sanchez dit Carlos a été enlevé par la D.S.T. le 15 Août 1994 à trois heures du matin au Soudan,( avec son épouse palestinienne ) puis séquestré d'une manière illégale défiant toutes les règles du droit français et international. Ligoté, menotté drogué, la tête couverte d'une cagoule, il a été placé dans un avion militaire français. … » Ginette Skandrani

*
Et le pompon, c’est quand Mitterrand s’y met :
*
Le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, a jugé dimanche "absolument épouvantable" l'arrestation de Roman Polanski en Suisse "pour une histoire ancienne qui n'a pas vraiment de sens".
*
Il est vrai qu’il est épouvantable de se faire rattraper par d’anciennes histoires, comme il en est de ses anciens écrits. Frédéric Mitterrand est bien placé pour le savoir ; Marine Le PEN lui a rappelé sur le plateau de l’émission « mots croisés » en lisant des passages du livre de notre tout nouveau ministre « La mauvaise Vie » publié en 2005 où il confesse :
*
« J’ai pris le pli de payer pour des garçons [...] Évidemment, j’ai lu ce qu’on a pu écrire sur le commerce des garçons d’ici. [...] Je sais ce qu’il y a de vrai. La misère ambiante, le maquereautage généralisé, les montagnes de dollars que ça rapporte quand les gosses n’en retirent que des miettes, la drogue qui fait des ravages, les maladies, les détails sordides de tout ce trafic. Mais cela ne m’empêche pas d’y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément […] On ne pourrait juger qu’un tel spectacle abominable d’un point de vue moral, mais il me plaît au-delà du raisonnable […] La profusion de jeunes garçons très attrayants et immédiatement disponibles me met dans un état de désir que je n’ai plus besoin de réfréner ou d’occulter. L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système, celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas.  » Frédéric Mitterrand, dans "La mauvaise vie", en 2005 Source : AgoraVox.

Sollicité par le point.fr, l'entourage de Frédéric Mitterrand indique que le ministre, en déplacement au Kazakhstan avec Nicolas Sarkozy, n'a pas encore décidé de la suite à donner aux déclarations de la fille de Jean-Marie Le Pen. "Dès sa nomination, il s'attendait à ce genre d'attaques, confie son entourage. Psychologiquement, il y est préparé. … "

Ci-contre :
le Kazakhstan accueille
Nicolas Sarkozy et Frédéric Mitterrand

 

« Attention à toi petit ! »

Cohn-Bendit lui :
*
"Il y a eu viol sur une jeune fille de 13 ans (...). C'est un problème de justice et je trouve qu'un ministre de la Culture, même s'il s'appelle Mitterrand, devrait dire: j'attends de voir les dossiers", a estimé Daniel Cohn-Bendit.
*
… t’as raison mec, fais le canard, ça vaut mieux.

*

Partager cet article

Repost0

commentaires