Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 13:15
Les otages du LIBAN, le feuilleton de l'été depuis quelques années, n'est qu'une série sémitique qui a remplacé "DALLAS", attirant l'attention des téléspectateurs avides de suspense et de sensations fortes.
 
Mais il suffit que l'on pende un otage, pour que celui-ci retombe en oubli quelques jours après. Arrêt de jeu ? Que neni, très chère ! Des vrais-faux otages, c'est comme les vrais-faux époux Turenge, comme les vrais-faux passeports: quand on en a plus, on en fabrique: exemple le couple Valente-Houtekins ... et encore !... à savoir ... et quand on a plus de touristes et de journalistes sous la main, on va enlever des militaires où des diplomates. Evidemment, c'est plus dur, mais ça rapporte plus gros. Plus intéressant çà, les diplomates; ça fait plus sérieux. Et quand au bout de quelques années il y en a un par-ci par-là de relâché contre quelques emmerdeurs de terroristes, que l'on a en trop dans nos prisons (pour qu'ils recommencent, mais ailleurs), contre des contrats économiques ou des livraisons d'armes - merde, il faut bien que nos impôts servent à quelque chose non ? - hé bien ce-jour-là, un autre est enlevé par un autre groupe (Chi'ite, Sunnite, etc... au choix), et c'est reparti pour deux ans. Hé alors, ils ont raison ! Pourquoi ils se gêneraient, hein ? Tant que les démo-crassies resteront sur la ligne de touche à agiter les bras en brassant de l'air, les autres continueront à s'amuser sur le terrain ... qui d'ailleurs est le leur.
 
Les états ont trop tendance à confondre des mots comme fermeté, humanisme et grandeur d' âme, et à faire du moralisme : " Parceque, exécuter un otage nous on ne le ferait pas, alors ceux d'en face ne vont pas le faire. Ce serait pas moral. hein ? ! Ah, ils l'ont fait ? Ha bon... Heu, bon. Alors qu'est-ce qu'on fait maintenant ? Ah ouais, on va protester officiellement à l'ONU par exemple..." histoire de se donner bonne conscience envers les médias.
Ma parole, mais quand j'entends çà, je crois rêver. C'est du Coluche. C'est à mourir de rire. Vous me pardonnerez ce lapsus volontaire. Mais qu'est-ce qu'ils croient nos gouvernements "dits" humanistes ? Que ceux d'en face ont la même morale qu'eux ? Quelle prétention ! Une prétention qui nous coûte cher en vies humaines.
 
Les gouvernements Européens et Occidentaux sont en train de perdre la guerre des otages car c'est bien d'une guerre qu'il s'agit. A ma connaissance, il n'y a que les russes qui ont résolu le problème des otages. Il y a quelques années, quand trois de leurs ressortissants ont été enlevés par des terroristes, ils ont fait de même. Quelques jours après, les responsables pro-khomeynistes enlevés par leurs soins, découpés en rondelles, ont été livrés à leur domicile dans six paniers en osier. Message reçu. Quelques heures plus tard, les otages soviétiques étaient rendus à la liberté. Sans commentaires.
La "démocratie" était absente comme d'habitude du dialogue.
 
Peu ragoûtant je l'admets, mais au moins depuis ces événements, aucun des ressortissants des pays de l'Est, du plus petit au plus grand, n'ont jamais plus eu ce genre d'ennuis. Ils ont peut-être préféré racheter les droits de "DALLAS" pour s'occuper l'esprit. C'est peut-être pas plus sain, mais c'est moins dramatique.
 
Allons parlons sérieusement.
Que nos gouvernements " dits " ( oui, je le remets entre guillemets ) civilisés ne nous parlent pas d'humanisme quand je leur parle loi du talion.
Quand l'Ayatollah Khomeyni avait officiellement lancé un contrat sur la tête de Rushdie, la seule différence qu'il y avait entre le gouvernement Iranien et le gouvernement Français, c'est que le premier avait au moins le mérite de la franchise et de la clarté. Car sur certaines affaires ou assassinats politiques, la France n'est pas en reste; mais c'est fait de façon plus hypocrite. Il y a bien longtemps que la fameuse "raison d'état" a balayé les états d' âmes de nos gouvernements. Pour ne citer que quelques exemples proches de nous, l'emprisonnement du journaliste Roger Delpey (qui avait divulgué l'affaire des diamants), ou l'affaire du "Raimbow Warrior". Et encore plus proche car il s'agit de la région, l'assassinat d' Emeric Simon-Lorriére ( pardon, on a conclu à un suicide: 3 balles de 11,43 dans le corps ), ou celui de Daniel Perrin à la seyne-sur-mer ( encore OFFICIELLEMENT non élucidé mais dont les commanditaires - secret de polichinelle - sont les mêmes dans les deux cas ).
 Que l'on ne se leurre pas. Pour régler la situation des otages, si notre gouvernement veut un jour les régler, il faudra faire comme les soviétiques.
Il faut se battre contre l'ennemi avec les mêmes armes que lui. Mais avant d'en arriver là, nous aurions peut-être du essayer de connaître et de comprendre les autres peuples et les autres races au lieu de les mépriser en les croyant ... aussi bêtes que nous.
 
La morale judéo-chrétienne des pays occidentaux a fait que ceux-ci ne respectent plus les autres races, les autres religions. En plus de ne pas les respecter, il faudrait que ceux-ci répondent à la " morale " occidentale, comme s'ils n'avaient pas la leur propre ? Le respect, on doit l'imposer aux autres, avec la force s'il le faut, comme eux; mais avant tout, avant d'en arriver là, en essayant d'abord de les comprendre sans se prendre pour le nombril du monde, et en les respectant nous-mêmes. En attendant ce jour, nos démo-crassies n'ont présentement que la terreur qu'elles méritent.
 

Partager cet article

Repost0

commentaires