Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 13:21
1989 sera-t-elle l'année de tous les fanatismes?
 
Au moyen-âge, on brûlait les livres et les soi-disant hérétiques au nom de l'amour de Dieu.
A la révolution, on massacrait des prêtres au nom de la liberté.
Sous HITLER, on brûlait les livres et on déportait au nom de la race.
 
Autres temps, autres moeurs?
Mais non. Voici que cette année, c'est reparti sur les chapeaux de roues.
 
D'un coté, des cinémas qui brûlent pour avoir passé un film soi-disant provocateur -( tiens, quand j'étais petit, le curé me disait pourtant que sur terre, Jésus s'était fait homme )- et de l'autre, -( décidément le feu doit vraiment avoir des valeurs purificatrices )- on brûle le livre de Salman RUSHDIE ... c'est la course à la bêtise. Aujourd'hui encore les fanatiques religieux lancent de anathèmes à tout va envers ceux qui ne croient pas en leur dieu, comme des petits fonctionnaires zélés voulant faire plaisir à leurs supérieurs. Nouvelles inquisitions.
Au nom de quel dieu dit "d'amour" se permet-on de tels excès?
S'il est vrai que celui-ci a fait l'homme à son image, il n'y a pas de quoi être pressé de le rencontrer.
Les religions monothéistes ne sont toujours venues à bout des religions polythéistes ( pourtant bien plus avancées: Celtes, Incas ... ) que par la violence et la destruction.
Les religions monothéistes ont inculqué aux hommes la honte du corps ou la peur de la mort. Parfois les deux. Deux choses qui sont naturelles dans les religions polythéistes.
Si l'homme n'a plus de fierté, et ne croit plus en son destin, alors il ne peut pas respecter ses semblables. Il n'est plus qu'un animal aux abois. Depuis quelques siècles, les hommes se courbent devant un dieu avec soumission, au lieu de vivre avec, de l'avoir en soi.
Si les hommes étaient en parfaite harmonie avec eux-mêmes, ils pourraient l'être aussi avec le surnaturel. Mais en règle générale, ce n'est pas le cas. L' être humain a perdu de son mysticisme ...
Alors, au lieu d'imposer "la civilisation et le progrès" et de donner des leçons aux  peuples soi-disant sous-développés (comme actuellement les indiens d'Amazonie auprès desquels nous ferions mieux de prendre des exemples sur le plan de la justice et du social), les peuples dits civilisés feraient mieux de balayer devant leurs portes et leurs terrains de football; car là-aussi, on a vu que les débordements de fanatisme, d'intolérance et de bêtise étaient nombreux.
 
C'est devant de tels états de faits, de haine et d'intolérance que je crois que de manière générale, l'homme en a oublié d'être lui-même.
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires