Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 00:20
C’est drôle de voir que le Front National ne dérange jamais les démocrates quand ils en ont besoin, et qu’il devient infréquentable quand ils pensent pouvoir s’en passer. Oubliées les anciennes alliances, la droite tire à boulets rouges ces temps-ci sur le Front National n’ayant pour seul argument contre celui-ci que Le Pen habite Saint-Cloud. Un peu juste, mais il est vrai qu’ils ne peuvent reprocher grand chose d’autre au FN tant le bilan de la gauche sur la région PACA est mauvais. Bilan funeste s’il en est, mais dont la droite gouvernementale y est étroitement associée.
Et à des fins électoralistes, il ressort du discours des dirigeants de l’UMP de bien étranges propos tels ce « Fils de Provence » comme aime à se définir Renaud Muselier. En effet, contre Le Pen, contre les socialos, il s’est estampillé « Fils de Provence ». Comme si il fallait être obligatoirement d’origine provençale pour avoir le droit de se présenter sur la région... pour voter aussi ? Originaire de Normandie je suis dans cette région depuis 25 ans et pour monsieur Muselier, ce n’est apparemment pas suffisant. Je côtoie tous les jours des personnes qui sont nées en Bretagne, au Maroc, en Tunisie, en Corse, au Sénégal, en Italie, bref, un tas d’étrangers de naissance à la région qui ne sont pas « Fils de Provence » bien que ceux-ci vivent, travaillent, et meurent sur cette terre provençale qu’ils aiment et dont ils sont les forces vives.
Renaud Muselier déclarait péremptoirement dans Var-matin du samedi 12 juillet 2003 : « je n’ai jamais perdu, et il n’y a aucune raison que cela ne commence ». Hé bien si monsieur Muselier, il y a un commencement à tout. Et tous ceux qui ne sont pas originaires de Provence vous le rappelleront le moment venu, en se souvenant de votre mépris envers-eux.
 
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires