Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 00:22
Il fume où quoi ?
  
SARKOZY continue ses conneries : voulant s’attirer la sympathie des raveurs en favorisant les raves d’un côté, il se donne bonne conscience de l’autre en pénalisant les consommateurs, devenant ainsi le premier dealer de France en jouant sur les deux tableaux.
 
Et pendant que droite et gauche passent leur temps à déblatérer ( on appelle ça aussi enculer les mouches ) depuis des années sur la dépénalisation où non des drogues, ( propositions et discours vite oubliés une fois que les uns comme les autres sont au pouvoir ) celles-ci font des ravages dans toutes les couches de la population. Et quand je parle de drogue, je ne fais aucune distinction entre drogues dures et drogues douces : dans tous les cas de figure, c’est de la saloperie.
 
J’accuse les politiques en place, présents et passés de se remplir les poches car les enjeux au niveau national sont tels qu’il n’est pas étonnant que leur démarche soit aussi suicidaire envers la dite société. Car s’ils n’y avaient pas d’intérêts, il y a longtemps que ce serait légalisé. Car paradoxalement, la meilleure façon de limiter la drogue est de, non seulement de la dépénaliser, mais de la légaliser.
Dans une société sans repères où l’on fait croire que l’on peut devenir star en quelques semaines, où l’être s’efface devant le paraître, 9/10 èmes des minots qui fument le font vis-à-vis des uns des autres car ils ont l’impression de se prouver quelque chose en bravant des interdits.
C’est la prohibition qui, en Amérique, a mené un surplus de consommation d’alcool, le développement des produits alcoolisés de contrefaçon - provoquant cécité, maladies et décès -, l’essor de la mafia, la corruption ; bref tout ce que nous avons actuellement en France avec la prohibition de la drogue. En effet, la consommation en France est telle qu’il est impensable que les pouvoirs publics ne soient pas complices.
 
Selon les statistiques de l’O.F.D.T. ( l' Office Français des Drogues et de la Toxicomanie ),« 9,5 millions des Français ont expérimenté l'usage de cannabis ( contre 300.000 pour l'héroïne, 850.000 pour la cocaïne et 350.000 pour l'ecstasy ), 3,1 millions en ont fumé dans l'année, 600.000 en consomment régulièrement ( 10 fois dans le mois ) et 350.000 le font quotidiennement. »
Prenez donc la consommation journalière d’un fumeur de shit ( une demi barrette : environ 1,5 gr. et encore je suis sympa ), c’est donc à minima 1 tonne journalière qui rentre chaque jour dans l’hexagone, et cela rappelons-le, uniquement pour la consommation quotidienne d’herbe. Alors quand les douanes prennent une cargaison de X tonnes une fois par an et qu’ils parlent de la prise du siècle, cela pourrait être risible si ce n’était si dramatique en regard des tonnes de drogues de toutes natures qui rentrent tous les jours.
 
L’état faux-cul qui nous dirige ne se battra jamais contre la maffia pour deux raisons : il est trop faible et il en croque. Le seul état dans l’histoire qui a combattu la maffia avec succès à l’époque, était… l’Italie fasciste de Mussolini. Je vois mal le petit roquet qui nous sert de ministre de l’intérieur en faire autant en regard de ses problèmes en Corse.
  
Tout ce que le gouvernement a trouvé au lieu de mettre en prison les consommateurs de drogues, c’est de les mettre à l'amende. D’ailleurs, les envoyer en prison ne sert a rien puisque les drogues circulent librement à l’intérieur des dites prisons ( toujours avec des complicités administratives ).
 
Ainsi, le ministère de l’Intérieur préconise des contraventions pouvant aller jusqu'à 1500 euros, accompagnés de travaux d’intérêt général, voire de la confiscation des scooters et des téléphones portables. Ce sont les gosses de riches qui doivent se marrer. A l’instar des amendes pour excès de vitesse, ils peuvent se permettre de payer en toute quiétude. ( On devrait prendre exemple sur un des pays nordiques en matière de contraventions. Un automobiliste qui s’était fait arrêter pour excès de vitesse, a du payer 55 000 frs. d’amende. C’est en effet calculé en fonction des revenus personnels ). En France, les lois font que pour une même infraction le montant entre le riche et le pauvre est le même… mais à qui notre belle démo-crassie profite-t-elle le plus ? On en vient à une ségrégation sociale.
 
Il est évident que la légalisation de la drogue que je préconise ne doit pas faire oublier son danger. La nocivité des drogues n’est plus à démontrer. C’est un fléau qui fait des ravages parmi toutes les couches de la population. C’est pourquoi la légalisation devrait s’accompagner d’information afin de tenir la population au courant des dangers de toutes sortes, et de la prise en charge thérapeutique pour ceux qui veulent s’en sortir. Pour les autres, qu’ils prennent leurs responsabilités. Il faudra bien un jour sortir de cette société de merde d’assistés en responsabilisant ceux qui veulent vivre en harmonie, et éradiquer ceux qui, sous l’influence de la drogue, de l’alcool, parfois des médicaments, mettent en danger la vie d’autrui. Mais, en étant cynique, ceux qui préfèrent s’y complaire pourront toujours servir pour certains groupuscules ou gouvernements comme kamikazes et chair à canon.
 
Bref, en quelques mois, après avoir emmerdé les prostituées, après avoir réussi à légitimer et ranimer l’intégrisme en France en ayant eu la bonne idée d’un référendum suicidaire, après avoir installé des radars que lui-même ne respecte pas, je ne peux que conseiller à SARKOZY qu’une seule chose… changer de fournisseur !
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires