Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 00:23
Il y a quelques temps, dans une émission dite populaire, un acteur relatait son agression par deux personnes, suite au rôle de méchant qu’il jouait dans une série; les gens étant de plus en plus, pour la plupart, incapables de faire la différence entre la réalité et la fiction. Preuve en est la bande annonce du film Taxi 3 quand il est sorti, à l’instar des ados boutonneux qui font leurs cascades, et qui prévenait les spectateurs : « ceci est une fiction : ne pas reproduire ».
Dans la série « on vous prend pour des cons mais on ose pas vous le dire franchement » on fait pas mieux.
Je viens de voir le zapping sur Canal + et l’extrait de l’émission « Nouvelle star » de la veille, avec une Maria JAMES scandalisée de la médiocrité du vote du public, se rendant compte que ledit public était incapable de choisir un bon interprète. Outrée qu’elle était la Maria comme les centaines de candidats du maillon faible qui viennent de découvrir qu’il ne suffit pas d’être instruit, retors ou calculateur pour gagner face au plus grand nombre, mais d’être assez intelligent… pour ne pas y participer. Hé oui ma grande, bienvenue dans le monde où la majorité, même et surtout si elle est médiocre, fait la loi; bienvenue dans le monde de la démo-crassie. Quel a dû être son courroux lors de l’élection de notre président de la république, au pourcentage digne d’une république bananière : enfin pour du coup, nombreux sont ceux qui par la suite se sont rendus compte qu’ils s’étaient fait… bananer !
Dans l’actualité, il ne se passe pas une semaine pour démentir ces faits. Fausses informations, pubs expliquées, mensonges politiques, la médiocrité humaine fait son chemin. Dernier coup en date, la justice efface l’ardoise des frais de bouche de CHIRAC : allez, les prolos, les RMIstes, « les inquiets de l’arrivée de LE PEN », qui ont préféré voter pour le premier démocrate de France, retournez-y, moutons bêlants, vous faire tondre encore 4 ans.
Car a contrario pour ce qui est du vote, alors là c’est incroyable ce que pour l’occasion, vous devenez alors d’un coup de baguette magique, beaux, intelligents, responsables, aux yeux des gens au pouvoir. Et pour les promesses alors là tout ce que vous voulez. Qu’est-ce qu’ils en ont à foutre de ne pas les tenir… vous avez quelques années pour les oublier, jusqu’aux prochaines élections.
 
Lassé le plus souvent de ces guignolades, c’est pour cela que je n’ai pas voté à aucun des deux tours des dernières présidentielles. En cela, aux yeux du fasciste que je suis, seule Arlette LAGUILLER avait à l’époque trouvé grâce à mes yeux, car elle avait eu au moins le courage de ses opinions et de son idéal, et avait assumé jusqu'au bout.
Je vote rarement, mais cette fois-ci je le ferai pour deux raisons. D’une part je voterai Front National ( pour la première fois de ma vie ) aux régionales car je connais certaines personnes qui s’y trouvent et je les sais compétentes, et d’autre part aux cantonales pour le socialiste de mon quartier, car il est le seul à être sur le terrain et qu’il fait son travail.
Pour ceux qui seraient tentés par ce que les médias appellent « à tort » le vote sanction, en votant pour le Front, je leur dirais d’aller jusqu’au bout pour une fois. Je précise « à tort », car au deuxième tour, ils votent généralement pour quelqu’un d’autre que le Front, pensant avoir assez fait peur au gouvernement au premier tour. Mais de cela le gouvernement, il s’en fout. Car le pouvoir sait très bien qu’en secouant l’épouvantail « LE PEN », en faisant préjuger de ce que la démo-crassie est en danger, cela suffira à faire croire à l’électorat que celui-ci l’a sauvée.
Et le pire c’est que cela marche encore ! Jusqu’à quand ?…
 
Woody ALLEN a dit un jour : « Les méchants ont sans doute compris quelque chose que les bons ignorent ». Le problème en démo-crassie, c’est que les méchants ont besoin, non pas des bons, mais des cons pour garder le pouvoir.
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires