Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 19:51

S

 
 
Salut
 
Bras tendu, évidemment.
 
Nous autres fascistes, on nous reproche même d'avoir la main tendue vers les autres. C'est un comble !
 
 
Saxophone
 
La volupté et la nostalgie qui s'en dégagent, font que c'est un de mes instruments de musique préférés avec le piano et le violon.
 
 
Sculpteurs
 
- Arno BREKER
- Paul BELMONDO
- Camille CLAUDEL
 
 
Sectes
 
J'ai jamais eu de bol. Dieu m'est apparu à moi aussi. Mais à l'inverse de Moon, de Raël, du Mandarom et Cie., il ne m'a pas apporté de message. Non ! Il m'a simplement confirmé qu'il avait créé la poule avant l'oeuf ; car c'était tellement chiant de planter toutes ces plumes pendant qu'elle caquetait, qu'il a simplifié les choses. Faut dire aussi que c'est un gros feignant ! Mais bon, ceci dit, c'est un peu léger comme concept ; et c'est pas avec çà que je vais pouvoir créer une secte, rouler en Rolls-Royce, coucher avec un tas de filles à petit cul et gros seins, et acheter des politiciens véreux ( et cela même s'ils sont moins coûteux en France ).
Car Raël l'a dit lui-même :
« L'argent c'est bon. Ceux qui disent le contraire sont pauvres. Et c'est bien fait pour eux. »
 
Plus sérieusement, la notion de secte, est comme je l'ai écrit de la folie, assez floue : où commence-t-elle ? où s'arrête-t-elle ?
La chrétienté à commencé comme une secte. Ayant réussi, elle n'en a plus la connotation.
La seule chose où il faut être vigilant envers les sectes, ce sont les problèmes d'endoctrinement des enfants et de pédophilie.*
Ceci dit, si certains adultes conquis par des sectes se suicident, il n'y a pas de quoi se lamenter. Cela fait des adhérents, voire au pire, des fanatiques en moins ; quand un ouvrier au Japon se suicide car il n'arrive pas à suivre dans son travail, personne ne fait le procès du capitalisme.
 
Ces dernières années, gouvernements et justice, ont commencé à se pencher sur le phénomène des sectes. Cependant quand l'on sait que monsieur Jacques TOUBON, ancien Garde des Sceaux, ancien ministre, ancien tout et cætera, est « cul et chemise » avec la commission anti-sectes, mais que par ailleurs il recevait officiellement à l'Hôtel de Ville de Paris le 18 octobre 1983, le colonel Pak, tête pensante de l'organisation MOON en France, on serait à même de se poser des questions sur l'objectivité des membres de la commission et des conclusions de leurs rapports.
 
* Il en est de même de certains groupements comme la franc-maçonnerie et autres sociétés secrètes, qui, si elles ont droit d'existence, ne doivent en aucun cas bénéficier de quelconques passe-droits, et quelque pouvoir qu'elles puissent avoir, ne sont nullement au-dessus des lois.
 
 
Seins
 
Tant qu'à faire, gros de préférence.
 
 
Sexe
 
On va se gêner ...
 
 
Skins
 
Ni pires ni meilleurs que beaucoup d'autres groupes sociaux. Mais sûrement plus clairs et plus francs dans leur démarche qu'un golden boy en costume trois pièces qui va spéculer sur le travail de ceux qui crèvent de faim.
 
 
Sport
 
Je passerai sur la médiocrité intellectuelle de la plupart des sportifs; mais il est vrai aussi comme le disait Coluche, que l'on pouvait toujours trouver plus con : les supporters !
Exemple du P.S.G. : ( mais bon, les autres c'est kif-kif hein ! ) voir certains néo-nazis qui filent des ronds à des sponsors juifs pour applaudir des noirs et des arabes qui courent après une baballe? c'est pas de l'oecuménisme çà ? Allez les boeufs !
 
Bon, je ne vais pas être chien. Cela me fait quand même plaisir - et je dois bien avouer qu'il m'est même arrivé d'être ému - de voir la joie et l'effervescence populaire quand celle-ci se manifeste notamment lors de la coupe du monde de 98.
 
 
Syndicats
 
En France, les syndicats sont ... volontairement - surestimés par le gouvernement qui voit en eux des partenaires privilégiés, alors qu'ils ne représentent depuis des années, que 10% de la population des travailleurs.
Etant personnellement inscrit à un syndicat - le minimum nécessaire dans le système actuel pour se faire entendre - je suis bien placé pour dénoncer les tares d'un système gouvernemental pseudo démocratique qui vise plutôt à asservir les travailleurs qu'à les aider dans leurs revendications.
Car, quand l'on constate que la diversité des syndicats - environ 5 principaux - fait qu'ils sont de par leurs sensibilités ( politiques, sociales, culturelles ) séparés, la majorité des travailleurs français est assujettie sur le bon vouloir d'environ 6% d'entre eux qui sont syndiqués, et dont les responsables sont tour à tour tantôt caressés dans le sens du poil, tantôt balancés par les gouvernements qui se succèdent suivant leurs intérêts.
 
En résumé, le gouvernement est arrivé à officialiser la représentation de 100% des travailleurs français, par 5 syndicats « représentant » seulement 10% des travailleurs, et qui passent leur temps à se bouffer entre eux.
 
Le magazine Capital en mars 2002, avait détaillé les budgets des syndicats :
 
* Les cotisations des adhérents 20%.
* le financement de l'Etat - donc des contribuables ?
     30% ce qui donne environ 472 millions d'euro par
     an, soit, pour les nostalgiques du franc :
     3 096 117 040 frs. ( 3 milliards de centimes ).
* organismes paritaires 25%.
* Contributions des entreprises 25%.
 
Et il en est de même pour les organisations patronales qui ne sont pas en reste sur le plan combines, car elles puisent aussi allégrement dans les caisses.
 
Pour ma part je commence à trouver l'addition obscène, car elle est supportée par les impôts de tout le monde. Mais pour le gouvernement qui n'à d'autre finalité que de durer, c'est tout bénéfice.
 
*   *   *
 
En Italie fasciste, en Allemagne actuellement, en Amérique, il y avait et il y a des corporations.
Les corporations, groupements de travailleurs exerçant le même métier, sont par essence si puissantes qu'elles peuvent comme en Allemagne, se permettre de payer leurs adhérents pour rester chez eux en cas de grève. S'en suit alors entre le syndicat et le patronat - ou le gouvernement -, un bras de fer en matière de négociations. Le syndicat étant assez puissant en période travail, il peut se permettre de placer l'argent des cotisations dans diverses activités, notamment dans l'entreprise elle-même. Nous sommes alors dans le cas de figure d'une sorte de cogestion. Le syndicat sait jusqu'où il faut aller en faveur des intérêts des employés, mais il sait aussi jusqu'où il ne peut aller en période de grève, afin de ne pas aller à l'encontre des propres intérêts de l'entreprise, donc des employés qui sont de part là, aussi actionnaires.
Le système est plus simple, et patronat et gouvernement, ne peuvent plus en l'occurrence diviser pour régner.
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires