Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 00:19

G

 
GAULLE
 
( Charles de )
 
¤ 1940 - Abandonnant ses hommes et la France, il se barre en pleine guerre, en Angleterre; de là, il exhorte les Français à se battre... en France.
¤ 1962 - Trahissant sa parole donnée à l'Algérie Française, il abandonne ce département, en laissant derrière lui 250 000 harkis se faire égorger.
¤ 1968 - Prenant peur devant une révolte d'étudiants il se barre à Baden-baden.
¤ 1969 - Il part six pieds sous terre pour, enfin, ne plus revenir.
 
 
¤ 1999 - Sortie du porte-avions Charles-de-Gaulle. Enfin... sortie, rentrée, sortie, re-rentrée... il est toujours en malad... pardon, en révision quand il doit partir se battre. Il a même fallu lui rallonger le nez. Pardon, le pont. Décidément, il ressemble de plus en plus à « l'autre ».
Une suggestion : Si on le refilait aux anglais !
 
 
Gouvernement
 
Les politiques actuels, et ce depuis des années, ne gouvernent plus. Ils se contentent de gérer le pays comme s'ils étaient patrons d'entreprise. Vous aurez remarqué que je ne suis pas Gaulliste, loin de là. Néanmoins, il faut reconnaître qu'il a été le dernier à gouverner le pays ( en bien où en mal ), et que sa fameuse expression « l'intendance suivra » était juste.
En effet, l'économie doit passer après tout : éducation et santé ( dont la gratuité dans ces deux domaines devrait être pour tous ), social, culture, armée. L'argent doit-être au service du pays, comme un carburant qui en alimenterait les rouages ; et non pas l'inverse comme cela se passe actuellement.
En France, les dirigeants - et les boeufs qui respectent les politiciens uniquement parce que ceux-ci sont en place - passent leur temps à se plaindre de ce que les caisses sont vides. Et il n'y a que les scandales financiers quand ils éclatent, pour mettre à jour le contenu des poches des politiques et des financiers ; mais tout cet argent détourné, n'est que la partie émergée de l'iceberg.
 
 
Guerre
 
Pour nous autres fascistes, habités par une haute conception de l'Europe, les deux premières guerres mondiales sont considérées comme guerres civiles ; car c'est contre nos frères Européens que nous nous sommes battus. Pris dans le tourbillon de la bêtise raciste, de la lâcheté des démo-crassies et des enjeux capitalistes.
 
Il est hors de question si une nouvelle guerre se déclarait, que je me batte contre des camarades qui ont par ailleurs les mêmes idées que moi, et qui de leur côté, se battent aussi contre la bêtise et la médiocrité du système qui dirige leur pays. Je ne peux décemment pas aller, en période de guerre, me battre pour régler les conneries d'un gouvernement dont je combats la politique en temps de paix... et il en est de même pour certains de mes camarades en face, en dehors de nos frontières, avec qui je partage les mêmes idées.
En cas de guerre, il est fort à parier que mon premier ennemi sera alors en l'occurrence celui qui nous aura menés à de telles extrémités : mon gouvernement...
 
... quoique ... si se sont les Anglais ! ! !
 
Guignols
 
C'est la meilleure représentation de l'actualité. C'est le concept que l'on devrait ériger en lieu et place de l'actualité officielle bien pensante, qui lobotomise actuellement - et cela depuis des années - les esprits. Un gouvernement digne de ce nom devrait avoir l'intelligence de ne pas censurer cet aiguillon qui permet de mettre en lumière les véritables implications de l'actualité et lui permette de se remettre en cause si il y a lieu.
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires