Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 01:13

B

 
 
Bardot
 
¤ Animal : issu d’un croisement d’un cheval et d’une ânesse.
 
¤ Femme : ancienne actrice défendant depuis quelques années la cause des animaux. Signe particulier, a une préférence pour les ânes castrés... sans doute pour cela qu’elle a épousé un responsable du Front National.
  
 
Bas
 
Un des éléments de séduction de la gent féminine qui, hélas, à tendance à tomber en désuétude depuis quelques années.
Il reste encore heureusement nombre de femmes qui, par envie personnelle et/ou simplement par séduction, continuent d’en porter au grand dam de certaines féministes, et pour le plus grand plaisir de mes semblables ( pas vrai Gu ?! * ) pour qui la classe et la sensualité ne sont pas de vains mots.
 
* c’était un message personnel.
 
  
Bourgeois 
 
Dans les pays « développés », la plupart des gens aujourd’hui ayant leur confort, le concept de bourgeoisie relève plus maintenant d’un état d’être - mental - que d’un état de fait. Je connais des personnes qui auraient été qualifiées de bourgeois au siècle dernier, mais qui sont plus « révolutionnaires » qu’un beauf tout aussi aisé qui fait de la léche à son patron.
Je porte à la connaissance du lecteur, la théorie des mouches d’un de nos camarades :
 
« Mettez des mouches dans un grand bocal, fermez-le et regardez-les tourner jusqu’à l’épuisement et la mort. Voilà résumée la vie d’un bourgeois.
Prenez un autre bocal, mais plus petit celui-là ; placez-le à côté du premier bocal, mettez-y d’autres mouches, et fermez-le. Voilà résumée la vie de ce que l’on appelle les prolétaires.
Le grand bocal est l’objet de la lutte des classes.
Qu’est-ce qui différencie le bourgeois du prolétaire ? Rien, si ce n’est que le second aimerait être à la place du premier. Sinon, même mentalité basée sur l’argent, la prétention, l’égoïsme, même foi dans la matière… »
 
Nous autres fascistes, voulons casser les bocaux ; faire ouvrir les yeux aux uns et aux autres sur leur propre égoïsme et leur hypocrisie, afin qu’ils puissent poser un autre regard sur les autres et sur le monde qui les entoure.
 
  
Bourse
 
Arrêtez ! voilà maintenant que l’on commence à réclamer le soutien de l’état ( traduisez, notre argent ) pour sauver Vivendi. On recommence les conneries du Crédit Lyonnais qui ont coûté au contribuable, cette vache à lait taillable et corvéable à souhait, des milliers de francs par citoyen. Une fois de plus il faudrait porter secours à ces salauds de capitalistes et à ces pourris de petits porteurs qui viennent pleurer quand ils perdent les ronds qu’ils ont spéculé. Je précise que je ne parle pas ici de placements, mais de spéculations.
 
A quand, selon l’expression de mon camarade Michel VINCIGUERRA, la « grande fessée », ce prochain crack boursier à l’échelon mondial tant espéré par nous autres, qui fera disparaître cette forme de matérialisme – cet autre mur de Berlin – et verra renaître d’autres configurations de société basées sur des formes plus pures ?
 
En 1929, il ne faisait pas bon se balader sur les trottoirs, avec tous ces banquiers qui se jetaient par les fenêtres. De nos jours, ils sont tellement plus pourris et ont tellement peu de respect d’eux-mêmes que ce genre de situation a peu de chance de se reproduire à une aussi grande échelle. Hélas.
  
 

Partager cet article

Repost0

commentaires