Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 01:27
Déjà, l’année dernière, Monsieur Marcel MAGNON, Conseiller Municipal ( PC ) ( ben oui, c’est un coco, mais quand c’est bien faut l’dire ma p’tite dame ) de Montélimar s’était révolté sur un forum au sujet de l’opération pièces jaunes dans le post suivant :
 
 
17 mars 2006
Sans commentaires ....
 
Bernadette Chirac est venue à Montélimar faire son cinéma pour récolter ses pièces jaunes.
200 kg de pièces ont été recueillies (correspondant à environ 10 000 euro)
J’ai interrogé M. le Maire ( UMP ) de la ville pour savoir combien cette opération nous avait coûté. Sans compter le prix de l’affrètement du TGV spécial,du détournement de plusieurs trains sur l’Ardèche, le coût du personnel des services techniques et de la police municipale etc, la ville a déboursé 80000 euro( pris sur nos impôts locaux, bien sûr ).
Mais, plus choquant encore,les chambres et repas, dans un des meilleurs hôtels-restaurants de le région,pour« la première dame de France » et son aréopage de 130 personnes ont été réglés avec un chèque de l’association « Opération Pièces Jaunes ».
Quand on pense à tous les petits enfants qui ont cassé leur tirelire pour faire de la publicité à Mme Chirac, au Maire de Montélimar et payer ces agapes !
Ce mercredi 8 mars 2006
 
Marcel MAGNON, Conseiller Municipal de Montélimar
 
Et il en est de même partout où passe l’association. Car selon l’extrait d’un article de L'Express du 27/04/2006 intitulé : « Bernadette Chirac Les zones grises des pièces jaunes » par Elodie Sentenac, François Vignal :
 
« L'augmentation des dépenses de la fondation est surprenante, car la récolte des précieuses pièces, elle, diminue. D'un côté, les «coûts d'appel à la générosité du public» augmentent de 216 000 euros entre 2001 et 2004, pour atteindre à cette date 2 126 000 euros. Sur la même période, les frais de fonctionnement (incluant notamment les salaires des permanents) gonflent, eux, de 76 000 à 1 420 000 euros. La création de la Maison de Solenn expliquerait cette inflation. L'ensemble de ces dépenses représente ainsi 36,3% des ressources de la fondation. De l'autre, les tirelires sont devenues plus légères: après la récolte exceptionnelle de 2002 (15 millions d'euros) due à l'abandon du franc, la fondation recueillit 7,5 millions d'euros en 2003, 6 millions en 2004 et 5,2 millions en 2005… »
 
Dire qu’elle remet cela cette année : se servir des mômes des écoles pour faire de la pub à la « première dame de France » et de son escroc de mari, avec la complicité d’un David Douillet dont la seule chose qu’il aie fait de « positif » a été de gagner une médaille aux jeux olympiques. Ce dernier sera apparemment bientôt amnistié pour avoir été mis en examen en mai 2000 pour complicité et recel de banqueroute par détournement d’actif de l’agence de voyages Travelstore ( comme l’a été il y a quelques temps pour d’autres affaires Guy DRUT, un autre copain / coquin des CHIRAC ).
 
Certains reconnaissent que l’action en question n’est pas rentable, mais que les frais occasionnés par ces manifestations sont réglés par les entreprises partenaires de l'opération, à savoir pour l’année dernière :
 
La Banque de France * Bayard Jeunesse * Carrefour * La Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française * Gaz de France * La Poste * Le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche * Orange de France Télécom * Groupe France Télécom * Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France * Fondation France Télécom * RTL * La SNCF * TF1.
 
Et alors, en quoi cela change que ce soit les dites entreprises qui règlent ces frais ? Sans compter la pub que ça leur fait, elles les font passer dans leurs déductions d’impôts, et leurs frais de gestion de personnel. Il n’y a pas de quoi se relever la nuit !
 
Comme le souligne aussi Hoaxbuster.com au sujet du message de Marcel MAGNON :
 
« … Enfin, concernant la partie du message consacrée au "coût du personnel des services techniques de la ville et de la police municipale", la solution la plus économique serait sans aucun doute de n'organiser aucune manifestion d'aucune sorte (et surtout pas dans l'humanitaire, ça coûte trop cher et ça rapporte rien !). Mais il est peu probable que M. Magnon ne s'engage dans cette voie un peu glissante... »
 
Et alors, si c’est cela faire de l’humanitaire, c’est que l’on ne parle pas de la même chose. Le coût du personnel des services techniques de la ville et de la police municipale ne sont-ils pas payés par les impôts des contribuables et justement, le personnel en question ne serait-il pas mieux occupé au service de la population que de servir de lèches bottes aux bouffeurs de légumes élyséens ?
 
Et précisément, les dépenses en question ne seraient-elles justement pas mieux distribuées aux enfants des hôpitaux - plus discrètement il est vrai - que pour des coups de pub politiques de ce genre ?
 
D’autant plus que Hoaxbuster.com reconnaît par ailleurs que :
 
« En 2004, la Fondation de Bernadette Chirac a affecté plus de 39% des recettes à des postes annexes. C'est trop, beaucoup trop ( sur 100 euros, 39 ne vont pas aux enfants, soit 14 points de plus que les Restos du Coeur). Il est donc tout à fait légitime de rester perplexe quant à la balance recettes - dépenses de l'association, et nul doute qu'un contrôle de gestion rigoureux permettrait certainement de rentrer dans des normes un peu plus acceptables... »
 
Aucune excuse Bernadette : si au moins tu en dépensais chez le coiffeur !
 

Partager cet article

Repost0

commentaires