Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 15:43

 

Partager cet article

Repost0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 16:42

Les dernières éructations verbales de monsieur Valls ont démontré que son quotient émotionnel est inversement proportionnel à son quotient intellectuel. Aussi, en tant que citoyen responsable que je suis, il me faut lui démontrer par quelques exemples et par l'image que la quenelle n'est pas un signe antisémite, afin de contribuer à lui éviter de futures réactions épidermiques.

 

Les marques "quenelle" et "quenelle+" ont été déposées par l'épouse de Dieudonné auprès de l' INPI ( Institut National de la Propriété Intellectuelle ). Geste désormais en passe de devenir un symbole national au même titre que le coq gaulois, le béret basque et la baguette, la quenelle n'est ni plus ni moins qu'une variante du bras d'honneur.

 

C'est tout simplement un nouveau geste exécuté généralement par des citoyens qui en ont assez des politiciens de tous bords; un geste antisystème qui confond droite, gauche, extrême-droite et extrême-gauche, bref, contre tous ceux qui considèrent la démo-crassie actuelle comme le remède universel.

 

Si monsieur Valls considère que c'est un symbole nazi inversé, inversé voulant dire opposé ou contraire, cela sous-entendrait que c'est un symbole antinazi justement.

Quand certains font la quenelle le poing fermé, cela signifierait quoi alors ? Que c'est un symbole communiste inversé ou un geste anticommuniste ?

 

Personnellement, étant fasciste, j'assume le fait de lever le bras en certaines occasions. Rarement par provocation, mais plus souvent pour saluer mes camarades, car c'est pour moi quelque chose de sérieux ( cf. article de Pierre Sidos en bas de page : "Le salut à la romaine ou olympique" ).

Pour ma part, il est évident qu'étant antinazi, anticommuniste, anticapitaliste et antisioniste, le geste de la quenelle que je fais parfois englobe toutes ces composantes dont certaines constituent le système actuel, geste symbolisant l'aversion de cette démo-crassie que je combats, et qui est incapable d'apporter le bien-être auquel le peuple aspire.

 

Et ce n'est pas de ma faute ni de la faute aux "quenelliers" en général si, dans ce système pourri, il y ait des gens comme monsieur Valls qui se sent avant tout "lié de manière éternelle à d'Israël", des juifs ou des franc-maçons qui se sentent concernés. S'ils se sentent concernés, c'est qu'ils ont quelque chose à se reprocher. Alors qu'ils assument leurs magouilles et leurs saloperies sans se cacher derrière le paravent de leurs religions ou de leurs confréries.

Quenelles et autres saluts A4

 

Le salut à la romaine ou olympique par Pierre Sidos ( mercredi, 15 juin 2011 )

 

La civilisation c’est d’abord la politesse. Tout le monde s’accorde pour dire qu’être poli est la marque d’un civilisé. Etre civilisé correspond donc, en premier lieu, à observer les usages du savoir-vivre, d’éducation et de courtoisie. Le salut et les salutations, soit par la parole, l’écrit ou le geste, constituent ainsi les premiers indices de la bienséance, du respect, de la déférence.

 

Saluer quelqu’un ou quelque chose, c’est rendre hommage à un être, une œuvre, un principe. Parmi les saluts ceux de la tête ou de la main sont les plus courants. Depuis des millénaires, chaque fois qu’un homme s’engage à servir, jure de dire la vérité, promet de tenir parole, affirme son honnêteté, rencontre un ami ou exprime sa gratitude, il lève naturellement le bras droit plus ou moins haut avec la main bien ouverte. Ce signe d’engagement, de bienvenue, d’amitié, est incontestablement le symbole le plus répandu de l’humanité civilisée.

 

Du légionnaire de Rome au barde celtique, de l’athlète olympique au chevalier médiéval, du fédéré au Champ de Mars au soldat vers le drapeau, du témoin devant le tribunal au sportif sur le stade, le bras droit levé paume de la main visible fut et demeure le geste rituel de l’humanité authentique, de celle qui croit, travaille, lutte et joue franc-jeu.

 

Quant à l’emploi systématisé de ce geste dans le monde politique contemporain, du début de l’Italie mussolinienne à l’achèvement de l’Espagne franquiste, en France même, il faut savoir que la main ouverte brandie répondait à la main fermée, au poing haineusement tendu, des marxistes de toutes obédiences ; et aussi s’opposait à l’image de la main cachée, qui désigne l’alliance des forces occultes dirigeantes et des puissances du gros argent corrupteur.

 

La main droite ouverte dressée vers le ciel, reflétant spirituellement l’image du soleil vers la terre, n’est pas un monopole national ou partisan, mais une part du patrimoine indivis de la civilisation. Vouloir réduire son usage à un pays en particulier ou à une seule catégorie idéologique, en prétendant mettre dans le même sac indistinctement tous ceux qui l’ont utilisé ou qui le font encore, c’est le but commun intéressé des tenants de la main fermée et de la main cachée, alors que présentée ou tendue la main ouverte a toujours été un signe universel de paix et d’amitié. Pour les Français, le fait est que sous des formes variées, le salut à la romaine ou olympique a été utilisé de la monarchie du roi Saint-Louis à l’Etat national du maréchal Pétain, y compris dans l’entre-deux grandes guerres du siècle dernier lors de la 8ème olympiade, en 1924 à Paris, et de la 11ème en 1936 à Berlin où toute l’équipe nationale française participante salua unanimement de la sorte la tribune officielle.

 

Le salut militaire français, par sa présentation de l’intérieur de la main droite, est le témoin persistant de ce geste de sincérité et de droiture.


Partager cet article

Repost0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 13:44
Quand les ouvriers rampent, les patrons rigolent

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 14:15
 

Suite au journal de la veille où un "quenellier" s'en d'en donne à cœur joie, geste apparemment assumé par ce dernier : "geste subversif antisystème, geste subversif pour faire chier ce système de merde", Yan Barthès a eu la "bonne idée" de faire des excuses dans le petit journal sur canal plus.

Dénonçant ce geste, il déclare entre autres :

"... en résumé des gens qui semblent connaitre la signification du geste et d'autres qui font ça pour faire les malins. Voilà nous vous présentons toutes nos excuses pour cette intrusion visuelle nauséabonde".

Diantre. Alors dans quel camp rangerons nous Yann Barthès ?

Dans celui qui connaissent la signification du geste, ou dans le camp des malins ... comme mon chat Thorkel qui n'est pas en reste.

 

  2013 5367a

Même un de mes chats

s'y est mis. Y'a rien là ?

Car Barthès aussi a collaboré a ce qu'il a lui-même qualifié d' intrusion visuelle nauséabonde.

"Contacté par Les Inrocks, un proche de l’animateur a expliqué que Barthès "avait été invité à un tournoi de football [...] entre l’équipe du Petit Journal et une équipe composée d’utilisateurs de Twitter. [...] L’un des joueurs lui a demandé de faire ce geste comme certains lui demandent parfois des cœurs ou un pouce levé. Yann l’a fait sans en connaître la signification."

 

Une explication confirmée par l'intéressé lui-même sur le compte officiel du Petit Journal Twitter en début de soirée" huffingtonpost.fr


 Voir ici : un grand moment

  quenelle

"sans en connaître la signification" ? ? ? En fait, l'autre lui aurait demandé de se jeter à l'eau comme le fit panurge avec les moutons, c'était pareil quoi. Dans ce cas, on pourrait tout aussi bien le voir servir un jour comme "idiot-utile-porteur-de-réveil" pour quelques "grands maîtres" pour qui porter la parole aux masses qui s'obstineraient à penser ne suffira plus.

*

Mais face à cette condamnation télévisuellement nauséabonde, de toutes les réactions, une des plus saines, celle de Salim Laïbi, auteur de plusieurs ouvrages dont " La dérive Skyrock - Danse avec Pierre Bellanger " et " La Faillite du Monde Moderne ", est celle qui me met le plus en joie : 

 

Salim Laïbi sur kontrekulture.com :

Chirurgien dentiste depuis mars 1999, diplômé de l’Université d’Aix-Marseille II, en exercice libéral depuis 2004,  il s'est depuis longtemps intéressé aux problèmes de société et à la politique en général, dans son sens le plus noble. Très activement investi dans le milieu associatif marseillais, il a donné de nombreuses conférences dans plusieurs villes de France sur des thèmes aussi variés que la santé, les médicaments et les vaccins, les sociétés secrètes et la franc-maçonnerie, la pédophilie et les crimes sexuels, les scandales politiques, la corruption normalisée, la crise économique et financière, etc.

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 13:44

Il aura fallu 3 jours pleins ( oui, trois ), pour que le tireur fou de Paris Abdelhakim Dekhar, condamné en 1998 dans le cadre de l'affaire Florence Rey-Audry Maupin, donc "connu des services de police", soit REconnu par cette même police et confondu par son ADN 4 jours après ! ! !

 

Et de plus, par hasard. Car il a été trouvé grâce au témoignage d’un homme qui l’hébergeait de temps en temps, et retrouvé «semi-inconscient» mercredi soir dans une voiture après une tentative de suicide. Sinon, il serait toujours en train de courir.

Alors quand au gouvernement, Hollande, Ayrault, Taubira et Valls, se gaussent de :

"l'efficacité des services de police et de justice qui ont travaillé sans relâche pour l'arrestation du tireur, du déploiement et la mobilisation des moyens humains et techniques de l'Etat, du professionnalisme des fonctionnaires concernés" (?!) on croit rêver.

 

Les services de police vont bientôt rejoindre l'intégrale des gendarmes de louis de Funès, l'inspecteur la bavure et pinot simple flic au panthéon de la franche rigolade ... mais version tragique.

  les flics sont-ils devenus incompetents - le commissaire au

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 14:49

Oui madame vous êtes humaine, mais vous avez été traitée de "singe", de "guenon", et c'est une honte. Une honte de voir une petite merdeuse franchouillarde sortir de telles âneries qu'elle a sûrement entendu en famille ou dans une cour d'école. Une honte aussi de voir une irresponsable du Front National qui se permet de vous mettre en parallèle avec une mignonne guenon en pensant vous humilier alors que paradoxalement, s'il y a insulte, celle-ci est faite à l'animal.

*

Car non, on ne peut pas faire le parallèle entre un animal de la lignée des "grands singes" et un animal de quelque couleur soit-il, de la lignée des "humains". Le premier étant éthiquement bien plus respectable.

Car à part les humains, les autres animaux ne s'exterminent pas entre eux par millions, ne s'abaissent pas à décimer leurs familles, ne comptent pas chez eux de pédophiles comme vos gouvernements depuis des années en font l'apologie; bref, ne s'avilissent pas comme le font la majorité des animaux de la lignée dont vous faites partie, et qui ont l'appellation d'humains.

 *

Vous avez déclaré : "Ces attaques racistes sont une attaque au cœur de la République. C’est la cohésion sociale qui est mise à bas, l’histoire d’une nation qui est mise en cause."

 

Quelles attaques ? C'est vous qui parlez de cohésion sociale ? Quand certains agressent des femmes ou des hommes simplement parce qu'ils sont blancs ou français, non seulement on ne vous entend pas mais vous fermez les yeux quand cela arrange votre politique.

Je peux comprendre votre ressentiment et votre aigreur face aux insultes dont vous êtes l'objet; ça vous change d'être de l'autre côté de la barrière, vous qui avez l'habitude d'humilier vos collaborateurs et votre directeur de cabinet qui désertent, écœurés qu'ils sont par votre comportement.

 *

Mais vous vous prenez pour qui ? Vous n'êtes qu'une humaine parmi tant d'autres, une médiocre humaine comme la minable blondinette qui vous a insulté, comme des millions d'autres humains, résidus de cette infâme déclaration des droits de l'homme et du citoyen qui a accouché entre autres de la constitution de la Ve République, de cette démo-crassie puante qui, plus de deux cent ans après et sous prétexte d'égalité, n'a toujours pas été capable d'empêcher des gens de crever de faim et de froid dans les rues, continue de faire croire aux gens qu'ils sont intelligents, libres, égaux et fraternels, et que le travail est une finalité dans la vie au lieu de la recherche du bien-être. 

*

Ne soyez pas si pédante ni aussi prétentieuse madame Taubira; vous êtes fille de cette république, la même fille que la petite gamine manipulée par ses parents dans l'innocente bêtise de sa démarche à agiter une banane.

Là où vous êtes à égalité, là où vous êtes comparable, c'est non pas à une guenon ( la pauvre ), mais à cette enfant de 10 ans qui vous insulte. Toutes deux faites partie de la même famille humaine engendrée par le système dont vous êtes toutes les deux à la fois victimes et responsables. Vous avez été éduquée comme elle aux "lumières" de la démo-crassie.

Elle et vous êtes terriblement identiques, terriblement humaines dans votre médiocrité, consciente et inconsciente, résultat de plus de deux siècles d'utopie destructrice.

Une utopie destructrice de races, de beautés, de fiertés, de valeurs réduites à néant par une fuite en avant d'un système illégitime qui ne reconnait pas la méritocratie mais uniquement les copinages et les passe-droits, comme la France des opportunistes dont monsieur Tapie avec lequel vous êtes cul et chemise depuis vingt ans.

 *

Et puisque l'état ne se soumet pas au respect des principes de la légalité, la notion de l'état de droit ne peut s'appliquer sur le sol français. Et quand le peuple ne reconnaît plus la prédominance de l'état de droit, il peut se servir des propres références du système, pour le combattre :

Article 35.

- Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs

( Constitution du 24 juin 1793 Déclaration des droits de l'homme et du citoyen )

*

Et "l'affaire de la banane" n'est qu'un prétexte. Car ce qui exaspère et excite la populace madame, ce n'est pas la couleur de votre peau; ce sont votre morgue, votre suffisante, votre incapacité. Il est normal que les gens soient écœurés de votre présence, quand vous prétendez donner des leçons, vous qui avez été condamnée en 2004 par le conseil des prud'hommes de Paris pour licenciement injustifié et rupture abusive de contrat concernant votre ancienne assistante parlementaire. Si ce n'est pas de l'esclavage moderne ...

 *

Vous aviez commencé en politique en vous élevant contre la France et ses institutions car vous vous sentiez plus guyanaise que française. Etant Normand, comme je vous comprends.

Mais si vous venez chouiner sur un prétexte raciste, c'est que votre race ne vous mérite pas. Des hommes à travers l'histoire comme Marcus Garvey, Stokely Carmichael, ou de nos jours Kémi Séba, n'ont pas passé leur temps à se lamenter eux. Ils sont noirs, fiers, et se battent; non pas comme vous en étant une indépendantiste éphémère lorgnant sur ses privilèges, mais avec la fierté d'un idéal, et de ceux qu'ils représentent.

 *

Car vous, après avoir voulu d'abord l'indépendance de la Guyane, vous avez retourné votre veste en 1981 et fait une carrière politique en France; le système vous permettant de vous venger en instituant des lois qui servent mesquinement votre ressentiment envers l'homme blanc.

"La loi Taubira procède en effet d'une lecture partielle en n'évoquant que "la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe". D'une tragédie qui appartient à la longue histoire de l'humanité elle ne retient, sur une séquence courte, que les faits imputables aux seuls Blancs européens, laissant de côté la majorité des victimes de l'esclavage. La terrible traite transatlantique, du XVe au XIXe siècle, ne constitue malheureusement qu'une partie de l'histoire de l'esclavage, qui comprend également la traite arabo-musulmane, laquelle a duré du VIIe au XXe siècle, et la traite intra-africaine, toutes deux plus meurtrières.

...

Christiane Taubira déclare sans ambages qu'il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les "jeunes Arabes" "ne portent pas sur leur dos tout le poids de l'héritage des méfaits des Arabes"." L’Express du 4 mai 2006

Cet exemple et vos reniements, vos louvoiements, font que pour vous, comme le dénonçait George Orwell dans son roman, La ferme des animaux, "tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d'autres". C'est cela aussi, le racisme.

 *

Et le démantèlement de la société comme votre grotesque "projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe" et votre "projet de réforme pénale" que certains dénoncent comme du laxisme alors que cela procède de votre part d'une volonté de destruction programmée, ne servent que vos minables intérêts.

 *

Non madame, la France n'est pas un pays raciste; la France est aussi composée de racistes ( de toutes couleurs ) comme le sont tous les pays. Et plus de deux cent ans de démo-crassie et de fumisterie de droits de l'homme n'ont rien pu faire pour améliorer quoique ce soit dans les mentalités de l'être humain.

 *

                                                                    Gilles PILARD


Partager cet article

Repost0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 17:52
Quenelle de 150

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 02:55

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 01:29

 

Le programme en quelques siècles


Armand ROBIN (1912-1961)

 

 

On supprimera la Foi

Au nom de la lumière,

Puis on supprimera la lumière

 

On supprimera l'Âme

Au nom de la Raison,

Puis on supprimera la raison

 

On supprimera la Charité

Au nom de la Justice,

Puis on supprimera la justice.

 

On supprimera l'Amour

Au nom de la Fraternité,

Puis on supprimera la fraternité.

 

On supprimera l'Esprit de Vérité

Au nom de l'Esprit critique,

Puis on supprimera l'esprit critique.

 

On supprimera le sens du Mot

Au nom du Sens des mots,

Puis on supprimera le sens des mots.

 

On supprimera le Sublime

Au nom de l'Art,

Puis on supprimera l'art.

 

On supprimera les Écrits,

Au nom des Commentaires,

puis on supprimera les commentaires.

 

On supprimera le Saint

Au nom du Génie,

Puis on supprimera le génie.

 

On supprimera le Prophète

Au nom du Poète,

Puis on supprimera le poète.

 

On supprimera les Hommes du Feu

Au nom des Éclairés,

Puis on supprimera les éclairés.

 

On supprimera l'Esprit

Au nom de la Matière,

Puis on supprimera la matière.

 

AU NOM DE RIEN ON SUPPRIMERA L'HOMME;

ON SUPPRIMERA LE NOM DE L'HOMME;

IL N'Y AURA PLUS DE NOM.

NOUS Y SOMMES.

 


Partager cet article

Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 14:15

Il y a 169 ans naissait Friedrich Nietzsche.

 

ci-dessous : dessin d' Olivier Carré pour la revue "éléments"
Nietzsche
 

Métaphore

( extrait de Papillon rouge )



Métaphore : phonétiquement,
drôle d'expression pour exprimer
par un langage imagé, par mots cachés,
quelques « véricruautés » de ce monde,
pour ne pas crier haut et fort, dénoncer l'immonde.
Par pudeur, j'y ai quelquefois eu recours,
pour éviter un langage par trop coloré,
sorte de bouée de secours
en ce qui concernait la sexualité.
Il n'en est pas de même pour ce qui est de l'actualité.
Pourquoi devrai-je m'embarrasser de langage fleuri,
de métaphores même bien senties ?
Pourquoi ? Pour ne par heurter certaines susceptibilités ?
Dans l'urgence, il n'y a pas de place à l'imagé ;
quand l'actualité est remplie de lâchetés,
quand le non-dit est là pour tempérer.
D'aucuns trouveront mes propos trop politiques
d'autres les trouveront trop anti-religieux
d'autres trop ceci, trop cela,
trop, trop, trop, etc?
toujours trop pour les frileux,
Toujours trop quand il s'agit ici où là,
d'appeler un chat, un chat.
Mes mots essayent seulement d'être assez humains
pour s'abaisser à l'oreille de certains,
ceux qui préfèrent l'hypocrisie à la vérité
non pas la mienne, mais celle des faits.
De ces mots là qu'en importe la violence ;
ce n'est pas faire offense,
mais je n'ai pas envie
de remplacer un oiseau crevé,
par de paisibles écrits
évoquant une âme qui s'en va voleter,
remplacer une fleur fanée par la pollution
par un symbole de beauté en train de se déshabiller.
Offense à qui ?
A celui qui ne veut pas prendre position ?
A l'être humain qui ne sait plus qui il est ?
ne veut se rendre compte de ce qu'il fait,
dans un monde par lui dévasté ?
Pourquoi dans mes écrits, prendrais-je des gants,
pour accuser les abus de pouvoir la plupart du temps ?
J'ai l'incompréhension du surhumain
envers l'être humain, cet apprenti sorcier
qui se complaît dans la médiocrité
d'un monde qu'il a commencé à pourrir.
Et ces êtres humains avec leur soif de pouvoir,
se permettent de juger ceux qui comme moi
mettent le doigt sur leurs petitesses,
nous jetant la pierre comme aux chiens,
car nous préférons le concept nietzschéen.
Les mots exprimés sur du papier
par d'autres milliers d'êtres humains
simples créateurs, poètes, ou écrivains,
ne remplaceront jamais assez
tous ces cris par les pouvoirs étouffés ;
ces cris poussés à travers toute la terre,
de touts temps par les minorités.

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 15:01

 

L'être humain est une grande farce tragique pour la planète quand le cynisme et les intérêts passent avant l'espoir :

En décernant à l'OIAC ( Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques ) le prix Nobel de la paix, au lieu de l'attribuer à la petite Malala Yousafzai, les membres comité ont récompensé la bonne conscience occidentale au détriment du symbole de la lutte pour l'éducation des filles à travers le monde, et la résistance contre les talibans.

*

Et quand l'hypocrisie rejoint le grotesque :

*

« Le prix Nobel vient donner une consécration à tout ce que la France, pas seulement la France, a engagé depuis plusieurs semaines pour dénoncer l'utilisation des armes chimiques et les éliminer dans un proche avenir », a déclaré le chef de l'Etat lors d'une visite d'entreprise à Nanterre. Le Figaro.fr avec AFP 11/10/2013.

*
Ci-dessous "Le parisien du 12 septembre 2013"

ARMES CHIMIQUES France

Et sur le sujet :

Convention sur l'interdiction des armes chimiques

*

Partager cet article

Repost0
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 12:56
 

Partager cet article

Repost0