Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

2 mai 2022 1 02 /05 /mai /2022 17:38
Macronisme : + 5 ans

Macron nous promet une « nouvelle ère » ... ça promet ; comme Hitler qui promettait à son peuple un Reich de mille ans. Parfait ; dans les années qui suivent, il rejoindra le nabot moustachu aux origines douteuses dans les poubelles de l’histoire, tout en ayant hélas – lui-aussi – « réussi » à foutre le bordel en Europe.

L’Ukraine en est actuellement un bon exemple. Soutenir le président ukrainien est une aberration ; mais il est vrai que Macron a une prédilection pour ce genre de mecs ; ceux qui jouent avec leur quequette comme le faisait Zelensky avant de se prendre au sérieux.

 

 

GP

🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷

GP

Zemmour / Le Pen

Pour ce qui est de Zemmour, la poussée de celui-ci est compréhensible. Il a réussi à donner un élan qui paraissait salutaire aux yeux des anciens du Front National et de certains républicains de la tendance Éric Ciotti, en remettant selon l’expression consacrée, « l’église au milieu du village ».

Un engouement trop rapide envers son mouvement au départ, et quelques erreurs de campagne peuvent faire penser qu’il n’ait pas une position assez forte pour les législatives.

A court terme, c’est peut-être ce qui va se passer. Mais il est indéniable que Zemmour a fait un pari sur l’avenir ; Marion Maréchal elle, l’a bien compris.

 

Avec la toute récente création de Reconquête (en à peine quelques mois), faire 7% en arrivant en quatrième position aux présidentielles avec une force de 100 000 adhérents en février 2022, c’est quelque chose d’énorme.

Il est à regretter que la division de la « droite » n’en soit encore réduite à une bataille de petits chefs, genre « c’est celui qui dit qui y’est ». Cracher sur le mouvement Reconquête en fustigeant les « nazis » qui pourraient s’y trouver comme l’a fait Marine, n’est pas trop fute-fute comme démarche. Mais il en était de même quand Jean-Marie Le Pen fustigeait le Parti des Forces Nouvelles en 1979, et en appelait à l’abstention.

 

Zemmour lui, n’a fait que le constat d’impuissance, non pas du Rassemblement National, mais du « concept » Le Pen. En effet ; c’est malheureux, mais les Le Pen n’ont toujours fait que du « Le Pen ». Avec eux, c’est eux ou personne.

Et de reniements en contradictions, en évinçant au fil des années les militants sincères et dévoués à la cause, en renonçant au Frexit, et en navigant à vue sur des sujets comme la peine de mort, le port du voile, etc., ils ont en cela ont abandonné le combat nationaliste (si toutefois ils en ont eu l’idéal), sans garder un vrai sentiment national.

Marine a mis tellement d’eau dans son vin, que le Rassemblement National est devenu du Macronisme mâtiné de social. Et ça se voit.

 

C’est pourquoi, malgré l’évidence que sa démarche de dé-diabolisation du RN n’a pas marché et ne marchera jamais, celle-ci est condamnée en une fuite en avant, encouragée en cela par son score aux dernières présidentielles, et ne supporterait pas d’avoir à partager une alliance avec Reconquête.

Mais qui sait ; atteinte de Macronite aigüe, changeant autant d’avis que le président, elle va peut-être finir par laisser sa place un jour.

GP

🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷

GP

Démo-crassie mode « FRANCE inSOUMISE »

Arrivé troisième au premier tour, le pitre Mélenchon, le chouchou des pauvres admiratifs des millionnaires et des francs-maçons, a lancé au sein de la France Insoumise une consultation auprès de 215 292 de leurs militants.

 

 

Ceux-ci à 37,65% votent blanc, 33,40% ont déclaré voter Macron, et 28,96% ont déclaré s’abstenir. Et pas une seule voix des militants «consultés» ne se déclarent en faveur de Marine Le Pen ? Ben voyons, on y croit !

De plus, le compte de ces pourcentages donne … 100,01 % !!! Étonnant non ? ! Sans doute que le 0,01 % en question est son hologramme !

Un tiers des «Insoumis» (MDR), se sont donc soumis à Macron. Les mêmes qui ont morflé depuis 5 ans, les mêmes qui viendront chouiner ensuite aux ronds-points comme la dernière fois (?!). Naaannn ! Sérieux ?

La France insoumise ayant tellement peur que Marine Le Pen fasse de la bonne politique (reMDR), qu’ils en sont venus à voter pour Emmanuel Macron.

 

La France Insoumise s’est prostituée pour rien, Si, pardon … pour avoir le prétexte de jouer les martyrs et chouiner pour 5 ans à venir.

Pour ce qui est de Méluche, petit retour sur le parcours du millionnaire franc-maçon :

Après ses débuts de trotskiste dans les années 70 au sein de l’UNEF, Mélenchon, la girouette politicarde, a bouffé à tous les râteliers depuis près de 50 ans.

Fils et petit-fils de franc maçons, franc-maçon lui-même au Grand Orient de France, gauche Socialiste en 1988 avec Julien Dray, il appelle à voter en 1992 pour le traité de Maastricht, traité qu’il renie en 1996, reconnaissant que c’était un échec total. Cette même erreur qu’il reprochera (un comble) à Dominique Strauss-Kahn face à Laurent Fabius en 2005.

C’est aussi cette année-là qu’il estimait que ces deux candidats étaient les seuls qui avaient la légitimité de se présenter pour le Parti Socialiste à l’élection présidentielle.

 

 

 

Mais bon, cela ne l’a pas empêché finalement de soutenir Ségolène Royal pour finir par critiquer sa stratégie une fois qu’elle ait perdu contre Nicolas Sarkozy. Pas de rate le mec.

Camille Desmoulins écrivait en 1791, « … ce n’est pas la girouette qui change, c’est le vent ». Phrase reprise par Edgard Faure quand les opposants au gaullisme lui reprochaient ses trahisons. Méluche, lui, serait plutôt le Simoun ; venu d’Afrique du nord, il souffle dans diverses directions.

En 2010, il était co-président du Parti de Gauche avec … Martine Billard ; une copine au nom prédestiné pour un mec qui passe de bande en bande sans jamais toucher sa bille … ^^ ( Oui, j'ai mangé un clown ).

Car du Parti Socialiste en 1989 jusqu’à La France Insoumise aujourd’hui, en passant par les communistes en 2010, le millionnaire franc-maçon a été ministre délégué à l’enseignement professionnel (poste créé spécialement pour lui et supprimé après lui) dans le gouvernement de cohabitation de Lionel Jospin en 2000 sous Jacques Chirac, puis au Parti de Gauche, au parlement européen, à la France Insoumise en 2017. Méluche se verrait bien aujourd’hui en premier ministre de Macron, l’éborgneur de gilets jaunes.

Pour un type qui, en quittant le Parti Socialiste en 2008 désirait créer un mouvement « sans concession face à la droite, c’est cocasse. Mais bon, aussi, si Macron était de droite, ça se saurait hein !

 

 

Sacré Jean-Luc. Ah, cette obsession à avoir un marocain ... petit parfum de retour aux sources pour un type qui est né à Tanger.

GP

🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷

GP

Pécresse ; la mendigote millionnaire
La prétention de Valérie Pécresse a fait que celle-ci s’est personnellement endettée à hauteur de 5 millions d’euros. Sa campagne ayant coûté 7 millions d’euros, Valou ne s’est même pas rendu compte que le parti « Les Républicains » lui-même n’y croyait même pas, puisque celui-ci ne l’a suivie qu’à hauteur de 2 millions d’euros.

 

 

 

Volonté 🙄 Assistanat 😲 Solution ? 🤪

Et la voilà en train de jouer les roumaines des rues en quémandant les 7 millions d’euros en question, en un « s’iiil vôôôôh plaîîît » aussi républicain que son barrage contre « l’extraîme-drouate fâchisante ».

Il est vrai que la famille réPoublicaine à l’habitude de ce genre de démarche, à l’image d’un fils d’émigré hongrois de ces (anciens ?) amis, Nicolas Sarközy de Naguy-Bosca, qui lui aussi avait fait appel aux dons afin de régler les comptes de campagne de l’UMP … hongrois rêver.

GP

🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷   🔷

GP

Et pendant ce temps-là, en France :

Avec SNCF, tout est possible … même (et surtout) les conneries.

 

Vendredi 15 avril, Toulon / Cherbourg par SNCF. Retard de 20 minutes à Toulon ; cause bagage abandonné.

Vendredi 22 avril, Cherbourg / Toulon par SNCF Retard de 3 heures à Cherbourg ; cause bagage abandonné.

(ben oui hein ; dans ce cas, les démineurs » viennent … de Caen).

Lundi 25 avril, Toulon / Cherbourg par SNCF. Gare bloquée à Paris ; cause bagage abandonné.

Samedi 30 avril, Paris / Toulon. 35 minutes de retard à hauteur de Bandol ; cause présence d’individus sur les voies.

Mais c’est quoi ce pays de frapadingues ?

Les services de sécurité de la SNCF ne sont même pas foutus d’avoir un simple détecteur de métaux, caméra thermique ou autres systèmes de contrôle, en amont, afin de savoir s’il s’agit de vêtements, d’une bombe ou d’un paquet de gâteaux ? C’est quoi ces conneries ?!

C’est si difficile de doter le personnel de sécurité de ce genre de matériel ?

Ah ben non ; la SNCF préfère emmerder des centaines d’usagers, et payer des milliers d’euros en remboursement de voyages (c’est nos impôts), que d’investir 1 000 ou 3 000 euros dans des systèmes de détection ...

( Et non, je ne parle pas de portiques 😏 ).

Pays de tarés !

 

 

Puisque le pays ne mérite que cela, je vais donner un conseil aux futurs terroristes : pour paralyser le pays, pas besoin de faire des attentats, pas besoin de tuer qui que ce soit. Il suffi à un groupe de se procurer une cinquantaine des sacs à dos à 5 ou 10 euros, de les déposer dans 50 gares ou aéroports à la même heure, partout en France. Pays bloqué. Voilà ; c’est cadeau !

Et s’ils se font choper, qu’ils se rassurent ; dans notre belle démo-crassie, ils ne risquent qu’une petite amende et/ou un rappel à la loi.

Allez, on souffle un peu …

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires