Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 23:59

Converti à l’Islam* depuis 2006 sous le nom de Bilal Yusuf Mohammed ( non, ce n’était pas « une blague de beau gosse » ), l’international français Franck Ribery, élu ballon de plâtre en 2009, est « Absent depuis trois mois en raison d'une tendinite au tendon rotulien du genou gauche, le Français du Bayern Munich, qui n'a pas été opéré, souffre désormais d'une inflammation aux deux gros orteils. »

Le fait de changer de religion ne fait rien à l’affaire. Juif, chrétien ou musulman, c’est toujours le même dieu qu’il prie ; celui du livre. Comme quoi cela ne sert à rien d’invoquer dieu sur les stades ; la scoumoune c’est la scoumoune. Et apparemment, celui de là-haut, que cela soit des tremblements de terre, des guerres, famines et impôts, n’en a aussi rien à foutre du foot. Ceci expliquerait cela. Mais faut lui dire à Ribery !

riberyalamecque  franck-ribery-se-blesse2008  EURO-FRANCE-RIBERY  franck-ribery-en-pleine-priere

Cette religion, l’Islam, c’est moi qui l’ai choisie et c’est aussi elle qui me donne la force, sur le terrain et en dehors. ( Bilal Ribéry Paris Match, juin 2006 )
La force de supporter la douleur sans doute.

 
c’est la mode depuis quelques années après la vague du Bouddhisme

 

En plus d’une prime de retour de 2 000 euros pour chacun, la France renvoie à ses ( nos ) frais, des réfugiés afghans qui ont eu le moyen d’en dépenser 10 000 pour payer des passeurs.

Au fait, 10 000 euros, ça fait combien de kalachnikovs ?

« Les exilés Afghans feraient mieux d'aller faire la guerre chez eux ». Une phrase de Frédéric Lefebvre, porte-parole de l' UMP, postée sur Twitter. Une sortie qui vise à défendre l'expulsion de neuf Afghans vers Kaboul mardi soir.
Dans un communiqué, il s'interroge encore: « Qui pourrait comprendre que des Afghans dans la force de l'âge n'assument pas leur devoir, et échappent à la formation que, notamment les forces françaises, leur proposent pour défendre leur propre liberté dans leur pays ? »
Thierry Mariani, député UMP du Vaucluse, et représentant spécial de France pour l'Afghanistan et le Pakistan, n'a pas trouvé mieux. Dans un communiqué, il dit que «son estime va davantage aux jeunes Afghans qui ont fait le choix de rester dans leur pays pour le reconstruire et lutter contre les taliban aux côtés des soldats français qu'à ceux qui le fuient.»

Trop bon. C’est justement d’ailleurs ce que certains comme moi reprochent à De Gaulle. C’était vraiment pas glorieux à l’époque, de s’être barré à l’âge de 50 ans en Angleterre en laissant, pour s’en plaindre après, un type de 83 ans comme Pétain en première ligne contre l’allemagne. Ce dernier aura, un temps au-moins, le mérite d’avoir « sauvé les meubles ».

 

de gaulle

Ci-dessus, notre « afghan » de l’époque

Enfin ! Le ministère de l'immigration en renvoie 9 d’un côté, et le ministère des affaires étrangères en fait rentrer plus d’une centaine de l’autre :

Le ministre des Affaires étrangères s’apprête à annoncer cette semaine le doublement du nombre de visas accordés à des Afghans pour venir faire des études en France. Aux 36 étudiants déjà présents s’ajouteraient 36 autres bourses en 2010.
En outre, cinq autres visas seront délivrés dès janvier à des étudiants en formation professionnelle. Enfin, un nombre indéterminé de visas devrait être réservé aux 160 traducteurs travaillant pour l’armée française. Les modalités d’obtention de ces visas restent à définir : complément de formation, récompense pour bons et loyaux services ou mise à l’abri des plus menacés par les talibans ?

Vraiment pas facile les gesticulations de la démo-crassie afin de pouvoir se frayer un chemin entre intérêts, éthique, droits de l’homme et bonnes consciences.
Dans tous les cas, ils auront plus de chance que les harkis lâchement abandonnés en 1962 par la France !

salarié télécom afghan

« La secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville, Fadela Amara, avait, elle, déclaré mercredi au micro de France Info qu'elle était opposée au renvoi des clandestins afghans tant que leur pays est en guerre. "Je suis contre les expulsions d'Afghans, ce n'est pas la France que j'aime, je souhaite qu'on les garde jusqu'à la fin de la guerre dans leur pays", a-t-elle déclaré. »

Ben, en attendant ma grande, c’est la France que tu sers !
*
Ci-dessous, on peut constater que les membres de l’administration française sont aussi francs que les flics français pendant les rafles comme celles du Vél-d’hiv en 1942.

« Plus grave, les cinq expulsés de France accusent les traductrices iraniennes qui représentent pourtant leur dernier recours devant l’administration française de collusion avec les services de police. Ce n’est que dans les bureaux de l’ambassade d’Afghanistan que Ismaël s’en rendra compte: «Elles voulaient nous renvoyer en Afghanistan. L’une nous demandait plus de 700 euros pour obtenir les services d’un avocat et nous a fait signer un document nous certifiant que nous serions libres. Or il s’est avéré que ce document indiquait que nous ne craignions rien à notre retour en Afghanistan et que nous ne demandions pas l’asile. Nous sommes libres, oui, mais dans un pays qui est toujours en guerre». Plus rien ne s’oppose alors à leur expulsion. Pour Jean-Claude Lenoir, les «traductrices, qui travaillent pour la PAF, les ont mal conseillés volontairement» et ce afin de précipiter leur expulsion. «Ni les juges de Boulogne-sur-Mer ni ceux du tribunal administratif de Lille n’ont tenu compte des réclamations des réfugiés» qui demanderont pourtant l’asile ou celles de l’avocat d’Ismaël qui insiste sur son jeune âge. «Il me fallait cinq jours seulement pour faire venir ma carte d’identité du Pakistan afin de prouver mon âge», raconte le jeune homme, «mais le juge n’a rien voulu entendre et m’a rappelé que je devais voyager avec mes papiers d’identités». »

    besson afghans

On peut l’ajouter dans les livres d’histoire ? Ah non, ils n’en veulent plus de l’histoire. Dommage.
Heureusement qu’Internet existe pour véhiculer autre chose que la pensée unique. Car ce n’est pas dans les manuels scolaires que l’on parle du massacre de milliers de prisonniers à Paracuellos del Jarama par le communiste Santiago Carrillo en 1936 ; car ce n’est pas dans les manuels scolaires que l’on parle de la complicité Sionistes / Nazis dans les années 30 / 40 ; car ce n’est pas dans les manuels scolaires que l’on parle des bienfaits du Fascisme ; car ce n’est pas dans les manuels scolaires que l’on parle … etc, etc, etc.
*
Ceci dit, il est honteux de voir que la France ne réponde pas favorablement aux justes revendications des exilés, à savoir … se rendre en Angleterre. Mais qu’on les aide, à traverser la Manche bon sang !

 

Le sommet de Copenhague sur le climat, tout comme précédemment celui de Kyoto, telle la montagne, a une fois de plus accouché d’une souris.
Une fois de plus la France à perdu une bonne occasion de la fermer.
Lors de cette occasion ainsi que tout au long de cette année écoulée, notre complexé aux talonnettes, agitant ses petits poings en de vains moulinets, générant de quoi produire de l’énergie qui ne suffirait pas à allumer une veilleuse, n’en finit pas de jouer la mouche du coche d’un monde qui n’avance pas.

  obama sarko

Certains disent de lui qu’il a des convictions. Faux. Il essaye à tout prix de convaincre ; ce qui n’est pas pareil. S’il arrêtait maintenant, il marquerait l’histoire ; à sa façon. Il la marquerait du souvenir de son passage comme Speedy Gonzales a marqué l’histoire du dessin animé, comme le clown Auguste à côté d’une Marianne triste et désolée en clown blanc. Faudrait qu’il s’arrête là. Mais hélas, à mi-mandat, on peut encore craindre le pire.
*
Dire qu’il en fait regretter Chirac à certains français. C’est à ça que l’on voit qu’on est vraiment dans la merde.

 

Ces dernières années, est apparu en France une « mode » qui a connu ses heures de gloire sous le régime taliban en Afghanistan, mode qui jusque là, relevait plutôt des accessoires de pratiques S.M., que de l’engouement du prêt-à-porter. Il s’agit du port de la burka.

 burka3  

La question du voile n’étant presque plus d’actualité, notre belle république est confrontée à une autre provocation des extrémistes salafistes pour tester la laïcité supposée de celle-ci : le port de la burka. Et ça marche !

 

Pour le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubaker : « la burka n’est en rien une prescription religieuse de l’Islam. Cette tradition est bien antérieure au Coran et provient d’une coutume locale d’Afghanistan. En quelque sorte, la burka est une vision “talibanesque” de l’Islam ».

Logiquement, s’il y a eu une levée de boucliers contre le port du voile, il en serait de même pour la burka.

Mais justement, les salafistes extrémistes font de la surenchère : toujours en demander plus pour que l’état en cède une partie. Alors le voile reviendra sur le devant de la scène et sera accepté par les pouvoirs publics comme une sorte de compromis.

  Burkas bleu-blanc-rouge
Quand je vous dits que l’on a à faire à des marchands de tapis.
*
Ce qu’il faudrait, c’est interdire tout signe d’appartenance et cela quelque soit la religion. Mais avec le flou de savoir en France jusqu’où peut aller la notion de liberté de culte c’est impossible; la laïcité française n’existe pas.

 

 

Vous voulez déconner aux frais du contribuable ? Engagez-vous dans la police :
Samedi 16 janvier dans la très bonne émission « L’effet papillon » sur canal plus, on pouvait voir entre autres reportages, des policiers en Inde chasser et assassiner des citoyens sans jugement, gratuitement. Là-bas, ils appellent ça « une rencontre ».

Et l’on apprend, par une délicieuse figure de style, que dans le reste du monde, il s’agit d’« exécution extra judiciaire ». En France, on appelle ça une bavure. Pour moi, cela reste un meurtre.

  police brutality01

On peut rappeler à cette occasion, que l'Inde est généralement présentée comme « la plus grande démocratie du monde ». Quand je vous dits que les fachos sont des enfants de cœur.

Au Pérou, comme ils n’avaient pas d’autre occupation, des flics ont monté un faux trafic de graisse humaine. Le canular, a été éventé par la télévision : c’est le monde à l’envers.

 
Obama prix Nobel  

Obama a accepté le prix Nobel de la paix ; un prix Nobel aussi mérité que la qualification de l’équipe de France au mondial.
« Le président américain a appelé vendredi les leaders de la planète à des «actes» plutôt que des «postures». »
Pour ce qui est de ses actes d’ailleurs, pour bien montrer l’exemple, il a prévu d’envoyer des troupes supplémentaires en afghanistan.

 Le bras d’honneur des banques à Obama :

« Citant des dirigeants de banques, le journal (New-York Times) écrit que certaines rémunérations pourraient atteindre, "six, sept, voire huit chiffres" pour certaines personnes."La banque d'affaires Goldman Sachs devrait verser en moyenne 595 000 dollars à chacun de ses salariés pour 2009, une des années les plus rentables de son histoire de 141 ans.

  bonus-financiers-02

Chez JP Morgan Chase, les employés de la division de banque d'investissement s'apprêtent à recevoir environ 463 000 dollars en moyenne."
JP Morgan et Goldman Sachs ont reçu respectivement 25 et 10 milliards de dollars de l'Etat fédéral américain à l'automne 2008, sommes qu'elles ont depuis remboursées, s'affranchissant ainsi des contraintes en matière de rémunération imposées par Washington en échange de cette aide.
                                                                                                                                            LEMONDE.FR avec AFP

 

Vu il y a quelques jours, Sarkozy prononcer l’éloge funèbre de Seguin : c’est comme si Tapie faisait celle de l’abbé Pierre.

 

Né le 21 avril 1943 à Tunis et décédé le 07 janvier 2010 à Paris, Philippe Séguin à reçu un hommage unanime de toute la classe politique française.

Il a dit un jour :

«Je sais que le reniement des principes auxquels on croit est le meilleur raccourci vers les victoires électorales. Je n'y consentirai jamais.»

Mais combien de ceux qui ont assisté à son enterrement ont observé au cours de leur vie, ses préceptes ?

  Seguin

Ancien ministre, Président de l'assemblée nationale et premier Président de la cour des comptes, sans langue de bois ni concessions, Seguin aura été un grand serviteur de l’état.
Le serviteur d’une république qui ne le méritait pas.

 

Jessica Sebaoun-Darty, la femme de l’ex-presque-président de l’Epad Jean Sarkozy, a donné naissance à un garçon prénommé Solal.
Voyons ce qui ce cache dans la signification de ce prénom dans l’Extrait de « choisir son prénom, choisir son destin de Martine Barbault » :

Etymologie : Celui qui fraie un chemin (hébreu).

Solal est un vif-argent, hyperactif, entreprenant, dynamique et excitable. Il donne l'impression d'être toujours pressé et la patience n'est pas sa qualité essentielle. Il fourmille toujours de projets qu'il brûle de réaliser. Sympathique de prime abord, il recherche la compagnie des autres qu'il tend à entraîner dans son sillage (il s'affirme volontiers en leader). Rapide et doué d'une intelligence vive, Solal a facilement tendance à penser que ce qu'il peut faire, les autres le peuvent aussi et il n'est guère tolérant !
C'est un conquérant, un séducteur que la difficulté stimule et pour qui une chose impossible est de facto désirée. Non mécontent de lui-même, Solal se laisse aller sans complexes à l' autosatisfaction. Curieux, tout est susceptible de l'intéresser, aussi se montre-t-il facilement versatile et, quand il a fait le tour d'un sujet, se lasse-t-il rapidement. Voilà pourquoi il est sensibilisé par les voyages, il aime se trouver entre deux trains ou deux avions, et il s'adapte facilement à toute nouvelle situation. Il déteste la monotonie, la routine ainsi que les contraintes de tous ordres qu'il préfère fuir : vivre et agir au jour le jour est sa politique, pourquoi s'inquiéter et penser au lendemain ? D'ailleurs, il manque souvent d'organisation ou de suite dans les idées, ce qui le conduit à des excès.
Habituellement peu ordonné, il peut passer par des périodes de crise où il rangera tous ses placards. C'est un imaginatif et un sensitif qui est intuitif, sociable et supporte mal la solitude.
Enfant, Solal est un véritable petit tyran à qui il convient d'assigner des limites et d'inculquer des notions de partage et de respect des autres. Très tôt indépendant, il se montre autonome et une de ses premières expressions pourrait être : « Moi tout seul ! » Rapide et chahuteur, le sport lui sera nécessaire afin de s'exprimer.

Stop ! Ce n’est plus des similitudes avec le papy, c’est un véritable clonage ! Oh, je sens qu’il ne va pas tarder à nous emmerder celui-là …

 

Jeudi 14 janvier : sur RTL 9, le film « Y’a-t-il un flic pour sauver l’humanité ? ». En tout cas sur France 2 à la même heure, il n’y avait personne : c’était le débat Eric BESSON / Marine LE PEN.

 

Les politiques l’on bien compris : les français ont une mémoire de poisson rouge. Quand les élections reviennent, ils ont déjà fait le tour du bocal ; ils sont mûrs pour de nouvelles promesses.
Prochaine comédie le 14 mars 2010 pour les élections régionales.
*
Et vous avez-dit bonne année ? Hé bé, ça commence bien !

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 20:46

Après un nanar sur une autre chaîne, entre une lessive et la vaisselle à faire, j’ai subit la dictature du foot ( prolongations, pub de Sarkozy, commentaires ) en attendant « New-York Police Criminelle ». Même le flic de la série avec son cynisme et son savoir faire légendaire, n’aurait pu expliquer cette « victoire à la française ».

*
"Il faut du sang-froid, de la patience, de l'intelligence", a détaillé mardi le sélectionneur des Bleus Raymond Domenech, à la veille de France-Eire, mercredi en barrage retour du Mondial-2010. (lepoint.fr)
*
Et ils ont eu la panique, le doute et le déshonneur. Tout à l’image du pays d’ailleurs ; on a l’habitude. Ça fait partie de l’identité nationale.
*
Quand même hein ! Quand l’actualité se recoupe : on se demande ou sont passés les deux millions d’euros que Toni Musulin a piqués ? Le braquage de l’équipe de France étant plus flagrant, une partie doit être dans la poche de l’arbitre ^ ^.

Et le furet Treiber ( il est passé par ici, il repassera par là ) toujours en cavale, se serait pointé sur le terrain que ça n’aurait étonné personne ; au point où on en était. Il vit dans la rue et dans les bois comme Henry sur le terrain ; s’en fout des caméras l’mec !

   

Comme dit l’adage : « l’occasion fait le larron » ; mais il y a des pays l’on coupe la main des voleurs.
Si Thierry Henry habitait un de ces pays, il serait mutilé à l’heure qu’il est.

On a parlé d’une qualification acquise dans la douleur. Oui, celle des Irlandais !

*
Le seul vrai gagnant de la soirée est Sarkozy. Encore une victoire ( pas sociale celle-là ) à l’arraché. Pour maintenir l’illusion, Chirac avait eu sa coupe du monde ; Sarko espère la sienne. Gaffe. Si la France la gagne, vous allez en re-bouffer pour 4 ans.
*
Raymond Domenech interviewé sur TF1 à précisé que Sarko « leur avait donné rendez-vous en Afrique du Sud en Juin / juillet pour ses vacances » ( Question dates il faudra qu’il trouve un autre motif d’absence pour le congrès des maires de l’année prochaine ).

Et l’on apprend par la même occasion que notre complexé aux talonnettes est reparti avec un maillot. A défaut d’un stylo, ça fait toujours un souvenir à grappiller. Oui mais … non mon grand, ne le mets pas ; tu vas marcher dessus.

Sur la toile, les parodies commencent :

 

*
C’était une belle soirée bleue / UMP comme on aimerait en voir moins souvent. A défaut de pain, les citoyens ont des jeux. De quoi les gaver encore quelques mois. Vos gueules les pauvres !
Soyez fiers, soyez citoyens. Vous avez de la chance d’êtres français ; Besson vous le rappelle tous les jours.
*

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 01:02

 

Il y a 20 ans un des symboles du communisme tombait.

Pendant des années, beaucoup de par le monde ont combattu cet infâme système qui a fait depuis son origine, entre 150 et 200 millions de victimes, reléguant le nazisme à l’arrière-plan de l’horreur.

 

Mais en parlant actuellement du communisme, on peut dire en paraphrasant Bertolt Brecht, que le ventre est encore fécond où est tapie la bête immonde.

     

Pendant des années, nombreux étaient ceux qui, quand ils ne s’en lavaient pas les mains, jouaient les vierges outragées en vouant aux gémonies les « horribles Fâââchissstes » de l’extrême-droite qui osaient dénoncer les exactions et les génocides d’un système honni.
*
Après la chute, d’autres voix, de plus en plus, se sont fait entendre pour dénoncer et apporter plus de preuves et de témoignages des exactions communistes. Maintenant, tout le monde sait. Nous, nous étions les méchants fachos qui avions encore le tort d’avoir eu raison trop tôt. Non, ne vous excusez pas ! Nous avons l’habitude.

Mais ce système n’a hélas pas encore disparu. Et cela pour une bonne raison : son alter ego le capitalisme est encore debout.
*
Et comme à la fin du roman « La ferme des animaux » de George Orwell publié en 1945, les fermiers se réconcilient avec les cochons, le capitalisme et le communisme le sont depuis des années ; et l’actualité récente nous le démontre :

 

Le 22 octobre lors de sa visite à Pékin, Xavier Bertrand secrétaire général de l'UMP signait un protocole entre son parti et le Parti communiste chinois et déclarait : « Ce protocole veut dire une meilleure compréhension, une meilleure connaissance et beaucoup plus d’échanges entre le parti communiste au pouvoir en Chine et le parti de droite au pouvoir en France ».

« Il terminerait sa modeste allocution, dit-il, en soulignant une fois encore les sentiments d’amitié réciproque qui existent, et continueront d’exister, entre la Ferme des Animaux et les fermes voisines. Entre cochons et hommes il n’y a pas, et il n’y a pas de raison qu’il y ait, un conflit d’intérêt quelconque. Les luttes et les vicissitudes sont identiques. Le problème de la main-d’œuvre n’est-il pas partout le même ? »

« … il finit par dire : « Si vous avez affaire aux animaux inférieurs, nous c’est aux classes inférieures. » Ce bon mot mit la tablée en grande joie. Et de nouveau Mr. Pilkington congratula les cochons sur les basses rations, la longue durée du travail et le refus de dorloter les animaux de la Ferme. »

*
Extrait de « La ferme des animaux » de George Orwell

1982

des titres toujours d’actualité

 

1986

3 ans avant la chute du mur

Comme je l’ai déjà dit, accoler les mots
fascistes et visionnaires
relève du pléonasme

 

 

   

 Burinage du mur

 

La porte de Brandebourg :
quand l’espoir se réalise

*

Véronika
de
Jean-Pax Méfret

Année : 1980
Album : Vous allez me traiter de réac’
Thème : Berlin-Est
 
Elle avait des cheveux blonds fous, Véronika,
Des yeux bleus tristes et un air doux, Véronika.
A Berlin-Est, elle balayait les allées
Lorsque je l’ai rencontrée.


Je me suis approché d’elle, Véronika.
J’ai trouvé qu’elle était belle, Véronika.
Sous ses gants de laine usée,
J’ai caressé
De petits doigts froids
Comme ce mur droit.


Souviens-toi, John Kennedy,
Une journée de juin l’a dit.
Devant le mur hérissé de barbelés,
Il s’est écrié : "Moi, je suis berlinois !"


Quand ils parlent Humanité, je pense à toi
Qui vivait de l’autre côté de ce mur-là,
Et qui rêvait, un jour, d’aller respirer
Le parfum de la Liberté.


Elle avait des cheveux blonds fous, Véronika,
Des yeux bleus tristes et un air doux, Véronika.
A Berlin-Est, elle balayait les allées
Elle a voulu s’évader.


Aujourd’hui il ne reste rien de Véronika :
Un peu de terre, une petite croix de bois.
La rose rouge et l’oeillet sont fanés,
Près de ce mur droit,
De ce mur froid.


[Voix off de John Kennedy]
"...Berlin...
And therefore as a free man,
I take pride in the words :
Ich bin ein Berliner."



La rose rouge et l’oeillet sont fanés,
Près de ce mur droit,
De ce mur froid.
"Je suis berlinois !"


*

*

*

*

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 21:13
 
Partager cet article
Repost0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 20:16
 

KAMINI :
en attendant la sortie de son prochain album « EXTRATERRIEN » qui est prévue pour le 27 novembre, commencez à en grignoter un morceau …

 

Pour les paroles ...

*
Parce qu' on est con !

Parce qu' on est con !

 

Il m' est venu une réflexion

Ou devrais-je plutôt dire une suggestion

J' ai r’ tourné maintes fois la question

J' en suis à la conclusion qu' on est tous des cons

On est con dès le matin au réveil

On traumatise notre corps qui a encore sommeil

Pour aller en cours, ou au taf

C’ qui pour la plupart nous fait chier

Et ramène pas fafs

Pas de fafs, pas d' thunes, pas de roue de la fortune

Notre connerie en compagnon d'infortune

On est jaloux dès qu' un mec s’ fait des thunes

Mais on a la flemme de faire des études

Ca vit dans le nord et ça rêve du sud

Ca veut baiser tout en restant prude

On vote pour des gens qui nous promettent la lune

Alors qu' on sait très bien qu' ils nous piquent nos thunes

 

Refrain :

 

La guerre c' est l' enfer, la paix le paradis

Et nous les hommes on choisit la guerre

Parce qu' on est con

On sait qu' on y passera en polluant l'atmosphère

Donc du coup on pollue l'atmosphère

Parce qu' on est con

On gaspille des tonnes de bouffe tous les jours

Sachant que la moitié du monde crève la dalle

Parce qu' on est con

On sait très bien que c' est mieux de faire le bien

Mais on est attiré par le mal

 

On est des cons car on confond tout

On a tous deux petites voix qui parlent au fond d’ nous

La voix du con ou la voix d’ la raison

Mais vu qu'on est des cons, on écoute la voix du con

La voix d’ la raison on l' écoute jamais

Au contraire on lui demande son avis en dernier

Des fois elle nous dit : « humm, fais pas ça »

Mais nous on le fait quand même,

Comme ça on a plein d'emmerdes

Tous les trucs à la con qu'on fait quand même

Peur du cancer mais tu fumes quand même

T' as plus de fric, t' achètes des fringues quand même

T' aimes ta femme mais tu la trompes quand même

 

On est con à tort, à travers

Con à l' endroit, con à l' envers

Con en été, con en hiver

Con dans le futur, au moins aussi con qu' hier

Parfois on prend le risque de baiser sans capote

Alors qu' on peut chopper n'importe quoi

Parce qu' on est con

 

On est des cons mais c' est pas notre faute

C' est tout l' univers qui est con comme un phoque

Le big-bang, les étoiles, la galaxie, bla bla bla

Pourquoi y a tout ça ? On n’ sait pas !

Les astrophysiciens cherchent la solution

Moi je l' ai : x égale tout est con

 

Elle est pas plus belle, elle est con la vie

D' ailleurs on ne sait même pas ce que l'homme fout ici

Déjà tu nais, alors que tu n' as rien demandé

Dès qu’ t’ es en vie, tu as l'angoisse de crever

Et le pire tu veux que je te l' annonce ?

Tu peux même pas choisir ta tronche !

Ni ton prénom, ni ton foyer

Ni même l' endroit où tu nais

Si t' as pas de bol, tu nais con, pauvre et laid

Pour ça y a une phrase à la con : « Heu … c'est la vie ! »

 

[Refrain]

 

T' as bien révisé tes cours à part un seul sujet

Mais c' est sur c' ui-là que t' es tombé

Parce que t' es con

Comme tous les samedis soirs, tu es encore rentré bourré

Sauf que là les flics y t' ont choppé

Parce que t' es con

Tu matais un film de boules en plein milieu de la journée

Ta main dans le froc mais ta mère est rentrée

T'as bien l'air con

T’ as 65 ans, tu touches ta retraite

Et tu rends compte que tu t' es fait niquer

Parce que t' es con

Tu rêvais d' être célèbre

T' as fait la Nouvelle Star

Mais tu finis dans le bêtisier

Parce que t' es con

Tu as voulu t' acheter une grosse bagnole pour frimer

Mais tu n' as plus de fric pour payer ton loyer

Parce que t' es con

La SNCF fait grève pendant trois jours

Mais toi tu as déjà acheté tes billets

T' as bien l'air con

Tu t' es levé tôt ce matin pour aller faire tes courses

Sauf que c' était un jour férié

Parce que t' es con
*


Partager cet article
Repost0
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 18:34

On surnommait François Mitterrand « le florentin ». Ce trait de caractère doit être congénital dans la famille. Frédéric Mitterrand ne déroge pas à la règle, mais sa pathétique tentative de justification sur le plateau du journal de TF1 n’a pas convaincu.

 *

« Oui, j’ai eu des relations avec des garçons, on le sait, je ne le cache pas mais il ne faut pas confondre l’homosexualité et la pédophilie. »
 *
« Quand même, vous reconnaissez quelqu'un qui a 40 ans, un boxeur de 40 ans ne ressemble pas à un mineur, enfin franchement ! » (1)
 *

En France, les mots garçons et gosses, désignent des enfants, des adolescents, et non pas des types de 35 à 40 ans. Faut-pas déconner. Les seul(e)s gosses de son âge que Mitterrand trimballe avec lui, ce sont, d’après l’expression Québécoise, ses testicules.
 *
« J’étais chaque fois avec des gens qui avaient mon âge » 
*

Quand même, faut s’emmerder la vie pour aller jusqu’au bout du monde, en Thaïlande, pour coucher avec des types de 40 ans. Fallait prévenir mon gars, j’ai des amis homosexuels qui n’auraient peut-être pas dit non.

Après la polémique sur son ouvrage "La mauvaise Vie", Frédéric Mitterrand est confronté depuis vendredi à la publication d'un témoignage de moralité qu'il a apporté en mars dernier à deux mineurs, dont l'un est son filleul, accusés de viol à la Réunion. […] Trois jeunes ont été condamnés à des peines de huit à quinze ans de prison en première instance dans cette affaire de viol collectif d'une jeune fille de 16 ans. (2)
*
Même ça c’est de famille ?
*
« Pour Me Saïd Larifou, la lettre de témoignage de M. Mitterrand "n'aurait jamais dû se retrouver sur la place publique", tandis que le ministre jugeait "honteux" qu'elle "se retrouve sur tous les réseaux internet". » (2)
*

Pourquoi ? Cela pose un problème à Frédéric Mitterrand ? Décidément il a du mal à assumer ses écrits !
*
« Il a souligné qu'il avait "dû voir trois fois dans (sa) vie" l'un des garçons mis en cause, fils d'une ancienne maquilleuse, dont il est le parrain. » (2)
*
Et cela lui suffit pour témoigner sur leur supposée bonne moralité ? ! !
*
Sérieusement. On peut regretter et se plaindre d’avoir fait des erreurs ; mais on ne peut pas se plaindre d’être jugé pour celles-ci !
* 
(1) D’ailleurs les garçons de 40 ans ne sont pas tous boxeurs, il y en a qui sont mineurs !    M’ouais bon …

(2) AFP 10/10/2009

Trop tard.

C’est dans une des poubelles ;
je ne sais plus dans laquelle, mais y’a tout dedans !

Faut cliquer pour voir …

   
     

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 19:55

HITLER.
Il fit filmer les exécutions de Claus von Stauffenberg et de la plupart des conjurés de l’opération Walkyrie qui seront contraints au suicide, fusillés, ou suivant ses ordres, pendus à des crocs de boucher « comme des quartiers de viande ».

 

SARKOZY.
Dans l’affaire Clearstream, il menace :
« Je trouverai le salaud à l'origine de tout ça et je le pendrai à un croc de boucher ».
Allez, une petite pensée pour les boulangers : on va tous marcher à la baguette !

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 21:51

Je vais vous remettre en mémoire une histoire que vous avez déjà entendue. L’histoire d’un type, dont, sinon l’affaire, mais surtout les motivations, ont été presque passées sous silence.
D’après les journaux, « C’était un militant associatif, politique et humanitaire. Il était polyglotte, licencié en histoire et titulaire d’une maîtrise en sciences politiques et de plus, fortement engagé politiquement : mouvance des socialistes, militant des verts, trésorier de la Ligue des Droits de l’Homme locale, missions humanitaires en Bosnie et au Kosovo, manifestant antimondialisation à Gênes, etc… »
Un jour de mars 2002, cet homme tuait huit personnes et en blessait quatorze autres en fin de séance du Conseil Municipal de la ville de Nanterre. Il s’appelait Richard DURN.

Dans un article la question se posait :

« Etait-il fou ? Cela serait plus simple, mais selon les graphologues, à l'examen de ses lettres expliquant son geste, son écriture révèle une " vivacité intellectuelle, beaucoup d'imagination, un être vif et réactif, mais aussi une personne anxieuse et tiraillée, bref une personne presque normale. Sur de soi, sain d'esprit, équilibré : peu le sont.

Un ( écrivain / sociologue ) Pierre Legendre, auteur de « La fabrique de l'homme occidental », a écrit qu’il faut à l'homme une raison de vivre. DURN lui, n’en avait plus. Dépossédé de tout, il disposait uniquement de sa violence pour s'exprimer ».

 


Richard Durn

Ceux qui me connaissent vont trouver que j’ai beaucoup de points communs avec lui. Les différences sont, qu’étant autodidacte je ne suis pas aussi diplômé qu’il ne l’était, mais que j’ai eu par ailleurs, jusque-là, la chance d’avoir plus de repères sociaux et affectifs que lui. C’est pourquoi, bien qu’ayant une passion pour les armes et méprisant trop la médiocrité de certaines personnes, je préfère me battre par écrit. Pour l'instant. Malheureusement, nous n’en sommes pas tous là.
*
Car combien sont-ils de Richard DURN en sommeil dans nos entreprises, que nous croisons dans nos vies de tous les jours ? à l’exemple de celui qui, dans les établissements d’une grande entreprise a tenté de s’immoler par le feu il y a quelques années ? Si cet employé avait raisonné autrement, que serait-il arrivé si celui-ci avait eu une arme ?

 

Il est hélas (?) à parier (ou à espérer ?) que les injustices de plus en plus avérées, les clivages sociaux qui s’agrandissent, conduisant parfois au découragement d’employés, de citoyens, d’un tas de gens qui ne pourront que s’exprimer individuellement que dans ce genre d’actes désespérés, se développera de plus en plus. C’est ça que vous voulez ? Qu’un type débarque un jour dans des établissements publics ou privés et qu’il commence à faire des cartons sur tout ce qui bouge ? Et un, et deux, et trois zéros en moins.

Seulement, est-ce que ce sont les responsables qui trinqueront ou des innocents ? Pensez-vous que ce type ira dans les bureaux de la direction et choisira ses cibles posément, ou tirera-t-il au hasard ? Car le hasard ne faisant pas toujours bien les choses, d’où sa terminologie, cela pourrait tomber malencontreusement sur vous, sur vos amis, ou quelqu’un de votre famille. Vous ne vous sentirez toujours plus concernés ce jour là ?
Et si ce jour-là arrive, si vous avez la chance de ne pas faire partie des victimes, vous aurez néanmoins celles-ci sur la conscience car vous n’aurez pas, en temps voulu, dire leur fait aux responsables qui sont à l’origine de tels drames, parce que ceux-ci se croient au-dessus des lois. C’est le mépris de ces gens et de leurs procédés qui amènent des gens comme Durn à commettre l’irréparable.

Pour l’instant, on parle d’un tas d’employés qui se sont déjà suicidés un peu partout en France, à cause d’agissements d’individus qui abusent de leurs petits pouvoirs.
*
Le pire c’est que cela n’est même pas uniquement le fait d’une hiérarchie mais comme j’en ai eu l’exemple ces temps-ci dans la boite où je travaille, d’un agent qui emmerde les employés d’une boite de sous-traitance car sa hiérarchie à lui a donné provisoirement la tâche oh combien importante, de surveiller 12 places de parking !

   

Petit bonhomme va ! Le genre Jugnot/Ramirez dans « Papy fait de la résistance » quand il débarque dans la cave de la famille Bourdelle : le petit concierge frustré s’est mué en gestapiste zélé. Et c’est toujours ces mêmes médiocres que l’on n’aimera pas avoir comme voisins à la prochaine guerre. Ces mêmes médiocres qui rediront après coup : « j’avais des ordres », « c’est-mon-chef-qui-me-l’a-dit-de-faire-comme-ça », « c’est pas de ma faute », etc …
Et la société actuelle préférant la médiatisation à la réflexion laisse passer des choses comme ça. Elle ne s’en émeut que quand cela fait du nombre : 8 personnes massacrées par-ci, 24 suicides par-là, mais que faisons nous des employés EDF qui se suicident ( une vingtaine ces dernières années, dont l’un se donnait la mort il n’y a pas quinze jours ), des dizaines de paysans suicidés, des suicides dans la police, chez Renault aussi, dans tous les corps de métiers, des employés qui crèvent dans leur coin comme des malheureux ?

 

Faudrait-il des suicides collectifs comme il y en a eu 1500 il y a quelques mois chez les agriculteurs en Inde ?
*
Il y a quelques jours, le journal l’humanité ( une fois n’est pas coutume ) faisait sa une avec un titre magnifique qui résumait toute la situation de détresse dans laquelle étaient les producteurs de lait en France.

« Entre mai et septembre six agriculteurs se sont suicidés dans le département de la Manche, indique Europe1. … Selon la Mutualité sociale agricole (MSA) du département il y avait eu un suicide d’agriculteur en 2008, trois en 2007, cinq en 2006, aucun en 2005 et onze en 2002. » lepost.fr
Combien faudra-t-il encore de morts pour que cette putain de société se mette enfin à réfléchir sur cette course au profit qui ne sert que quelques-uns au détriment des plus démunis ?
Car on préfère dire que ces gens là, ces suicidés, « n’étaient que des faibles » ; et l’on dit des gens comme Durrn, des suicidaires comme lui, que « ce ne sont que des fous ».

Formules simplistes, mais qui fonctionnent à fond sur les personnes qui préfèrent s’en remettre aux décisions du pouvoir quel qu’il soit, simplement parce que c’est le pouvoir, et qui s’en plaignent quand il est trop tard. Mais qu’ils se méfient : entre ceux qui se suicident et ceux qui tirent à tort et à travers, la palette des désespérés et des écœurés est large.

Che Guevara, dans son discours d'Alger, disait que pour faire bouger le monde, il aurait fallu « Créer deux, trois ... de nombreux Vietnam, voilà le mot d'ordre. »
Aujourd’hui, simplement, pour faire bouger la France, il faudrait qu’il existe deux, trois ... de nombreux Robert Durn. Voilà à présent le mot d'ordre. Et hélas ils existent ; c’est la société actuelle qui les a créés. Quand de-ci de-là ils vont se réveiller, il est à espérer que leurs cibles ne soient pas des citoyens inoffensifs.
Car si un jour l’envie de me supprimer me viendrait, il est sûr qu’alors je ne trépasserais pas tout seul. Tant qu’à crever, autant descendre avant de partir, quelques fumiers qui nuisent à la société. Ce sera déjà une bouffée d’air frais pour tous ceux que ces salauds harcèlent.
Non, la société n’a pas fini de pleurer ses morts. Et ce n’est pas en agitant le chiffon rouge d’une pseudo lutte des classes qui arrangera quoique ce soit. C’est au-delà.

   

Tant que l’on ne voudra pas remettre fondamentalement en question le corps établi de cette démo-crassie qui oppose et oppresse le peuple, tant que l’on prônera l’aberration du travail comme une finalité incontournable dans la vie, tant que l’on continuera d’avoir des divisions entre citoyens combinées par le pouvoir, le barillet de la roulette russe s’arrêtera de tourner de plus en plus souvent ...

... le problème, c’est que le barillet est plein ; à quand la prochaine balle ?
*
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 23:10

En France, Sarkozy rêvant d’une magistrature à sa botte ( enfin, à sa cuissarde ) se permet de préjuger des décisions de justice en désignant les prévenus en tant que coupables dans l’affaire Clearstream. Ce n’était pas comme certains on voulu le faire croire après coup d’un lapsus, mais d’une déclaration claire, nette, et martelée calmement, geste à l’appui ( c’est peut-être ce qui a pu faire penser à certains qu’il n’était pas dans son état normal ).

 

"Génial et sympathique, Polanski n'est pas au-dessus des lois", affirme dans un éditorial le journal régional Le Télégramme, soulignant qu'outre-Atlantique, "on ne plaisante pas avec la loi, que l'on soit pauvre ou puissant".

"Peut-on à ce point être oublieux de la tragédie vécue par une gamine de 13 ans au point de n'en faire qu'une sorte de péripétie, d'accident de parcours dans la vie du "génie"? Un viol, c'est jamais génial", assène La Charente libre (sud-ouest), tandis que La République du Centre s'étonne de voir des intellectuels vouloir instaurer une "excuse de notoriété".

En effet, le showbiz et les politiques se sont emballés. J’aime bien les films de Roman Polanski. Mais bon, depuis des années, il n’y a pas une seule rétrospective sur lui où l’on ne parle pas des douloureux passages de sa vie comme l’affaire Sharon Tate ou de ses démêlés avec la justice avec cette affaire de mineure. Cela fait des années que cette épée de Damoclès est suspendue sur sa tête. Il devait s’attendre à ce que cela se termine un jour d’une façon ou d’une autre.
Dans un extrait de la pétition dirigée par Bernard-Henri Lévy en faveur de Roman Polanski on peut lire en substance :

« … Agé de 76 ans, rescapé du nazisme et des persécutions staliniennes en Pologne, Roman Polanski risque de finir sa vie dans une geôle pour des faits qui devraient être normalement prescrits en Europe.
Nous demandons à la justice fédérale helvétique de le remettre en liberté immédiatement et de ne pas transformer ce génial cinéaste en martyr d’un imbroglio juridico-politique indigne de deux démocraties telles que la Suisse et les Etats-Unis. Le bon sens, autant que l’honneur, y invitent. »

Et on entend aussi le BHL en question s’épancher sur les ondes en parlant du scandale d’arrêter un homme 30 ans après les faits, parler de son vieil âge, crier au traquenard policier, sangloter sur le fait qu’il a vu se construire le ghetto de Cracovie, discourir sur les crimes imprescriptibles, parler de principe de civilisation … bref, en gros, si l’on prend le discours en route, on pourrait penser qu’il parle de Papon ! ^ ^

La fatuité étant contagieuse, un des bellâtres de l’entourage de Sarkozy, le ministre des affaires étrangères Kouchner qui n’en est pas à une gaffe près, écrit à Hillary Clinton pour demander la libération de Roman Polanski, en croyant que cela se passait comme ça. La secrétaire d’état lui a donné une réponse négative en répondant que l’affaire regardait la justice. Kouchner avait confondu l’Amérique avec les républiques bananières d’Amérique du sud et de France. Selon les dires de Kouchner cette histoire était « un peu sinistre » et celui-ci avait trouvé que le procédé n’était « pas sympathique ».

 

On garde le même acteur

mais on change de réalisateur !

C’est vrai que la France, elle, use de procédés sympathiques comme son histoire l’a déjà prouvé à maintes reprises. Entre autres, l’enlèvement par la D.S.T. d’Ilich Ramirez Sanchez ( Carlos ) qui restera dans les annales de la démo-crassie française :

« … Comme le Ministre de l'Intérieur de l'époque Charles Pasqua l'a confirmé, Ilich Ramirez Sanchez dit Carlos a été enlevé par la D.S.T. le 15 Août 1994 à trois heures du matin au Soudan,( avec son épouse palestinienne ) puis séquestré d'une manière illégale défiant toutes les règles du droit français et international. Ligoté, menotté drogué, la tête couverte d'une cagoule, il a été placé dans un avion militaire français. … » Ginette Skandrani

*
Et le pompon, c’est quand Mitterrand s’y met :
*
Le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, a jugé dimanche "absolument épouvantable" l'arrestation de Roman Polanski en Suisse "pour une histoire ancienne qui n'a pas vraiment de sens".
*
Il est vrai qu’il est épouvantable de se faire rattraper par d’anciennes histoires, comme il en est de ses anciens écrits. Frédéric Mitterrand est bien placé pour le savoir ; Marine Le PEN lui a rappelé sur le plateau de l’émission « mots croisés » en lisant des passages du livre de notre tout nouveau ministre « La mauvaise Vie » publié en 2005 où il confesse :
*
« J’ai pris le pli de payer pour des garçons [...] Évidemment, j’ai lu ce qu’on a pu écrire sur le commerce des garçons d’ici. [...] Je sais ce qu’il y a de vrai. La misère ambiante, le maquereautage généralisé, les montagnes de dollars que ça rapporte quand les gosses n’en retirent que des miettes, la drogue qui fait des ravages, les maladies, les détails sordides de tout ce trafic. Mais cela ne m’empêche pas d’y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément […] On ne pourrait juger qu’un tel spectacle abominable d’un point de vue moral, mais il me plaît au-delà du raisonnable […] La profusion de jeunes garçons très attrayants et immédiatement disponibles me met dans un état de désir que je n’ai plus besoin de réfréner ou d’occulter. L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système, celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas.  » Frédéric Mitterrand, dans "La mauvaise vie", en 2005 Source : AgoraVox.

Sollicité par le point.fr, l'entourage de Frédéric Mitterrand indique que le ministre, en déplacement au Kazakhstan avec Nicolas Sarkozy, n'a pas encore décidé de la suite à donner aux déclarations de la fille de Jean-Marie Le Pen. "Dès sa nomination, il s'attendait à ce genre d'attaques, confie son entourage. Psychologiquement, il y est préparé. … "

Ci-contre :
le Kazakhstan accueille
Nicolas Sarkozy et Frédéric Mitterrand

 

« Attention à toi petit ! »

Cohn-Bendit lui :
*
"Il y a eu viol sur une jeune fille de 13 ans (...). C'est un problème de justice et je trouve qu'un ministre de la Culture, même s'il s'appelle Mitterrand, devrait dire: j'attends de voir les dossiers", a estimé Daniel Cohn-Bendit.
*
… t’as raison mec, fais le canard, ça vaut mieux.

*
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 14:45

L’année dernière, le vaudevillesque prolo Berlusconi déclarait qu’il était plus grand que Poutine et Sarkozy. Cette année, après s’être décrit comme le « meilleur dirigeant italien depuis 150 ans », le gros beauf Berlosconi de retour du sommet du G20 de Pittsburgh raconte sa dernière « blague » : « Je dois vous porter les salutations d’un homme qui s’appelle, qui s’appelle… attendez, c’était quelqu’un de bronzé… Barack Obama … Vous ne le croirez pas mais ils sont deux à être allés à la plage pour prendre le soleil, parce que même sa femme est bronzée ! » 

Voilà un « Président » bruni aux UV, qui jalouse un noir. Pauvre mec. Tout cela parce que Michelle Obama lui a tendu la main alors qu’il s’apprêtait à l’embrasser ? On est loin de la grandeur du fascisme qui a unifié l’Italie pendant 20 ans.

 
   

En France, question ridicule, nous n’en sommes pas en reste. Il n’y a pas mieux que Sarkozy pour tirer la bourre à Berlusconi dans le grotesque. Notre complexé aux talonnettes en est réduit à sélectionner les employés des entreprises visitées afin qu’ils ne dépassent pas 1 m 68.  Voir ci-dessous

 

Après le « casse-toi pauvre con » de son maître, c’est au tour d’Hortefeux de se mettre lui aussi à japper :

« Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes. »

 

 
*

« C'est pour l'article sur Brice Hortefeu, il y  a l'enregistrement. C'est lamentable, minable. Ce con de beur au milieu de tous ces cons. Ils le caresse comme on le fait à un petit animal. Il y en a une qui dit, avant que Hortefeu parle, "Il mange du porc..." donc bien intégré !! L'intégration c'est surtout manger du porc et être à l'UMP !!! Et ce beur qui ce soir sur le net prend la défense de Hortefeu !!! minable. »

Avec les liens de RFI actualité, le message ci-dessus m’est parvenu par courriel il y a quelques jours par une personne que je connais, écœurée par la scène. Quand l’on sait que la personne en question est de nature pondérée et ne fait habituellement pas de fautes, c’est vraiment un cri du cœur.
Et en effet, beaucoup ont été dégoûtés par non seulement les propos d’Hortefeux, mais aussi du pathétique rattrapage aux branches qui s’en suivit.
*
Et que dire des autres déclarations de …

Brice Hortefeux qui a « assuré à ses interlocuteurs «n'avoir à aucun moment mentionné une quelconque origine ».
… et faux-cul avec ça !
«  … sur RTL, Brice Hortefeux avait tenu une autre explication : "Alors que j'arrivais à la sortie, un jeune m'arrête et me demande une photo. J'ai simplement dit, en parlant des Auvergnats : 'Quand il y en a un, pas de problème. C'est quand il y en a plusieurs que ça peut poser des problèmes', parce que je venais de les quitter à l'instant."
Sympa pour les Auvergnats ! Mais gros menteur en plus. Car pourquoi alors quelques jours après, déclarer devant le  Conseil Français du Culte Musulman ( C.F.C.M. organisme engendré par notre république dite laïque ) (1) :

 

« Je veux donc dire, vous dire, mes regrets. Au-delà de cette polémique inutile et injuste, je veux exprimer mon respect pour tous les Français et pour toutes celles et tous ceux qui vivent sur notre sol, quelle que soit leur religion et quelles que soient leurs convictions", a poursuivi M. Hortefeux devant un parterre de quelque 200 responsables musulmans et de représentants des autres religions. "L'islam a aujourd'hui toute sa place aux côtés des autres grandes religions du Livre dans notre maison commune : la République. »

Eric Besson qui a succédé à Hortefeux à la tête du ministère de l’Immigration, et qui a « assuré que son collègue n’avait «rien de raciste». »
… comme on est, on voit les autres.
( voir plus bas )
*
Jack Lang « Je le connais depuis très longtemps, c'est un homme honnête. Je ne suis pas d'accord avec la politique qu'il a menée à l'immigration, mais j'ai de la sympathie personnelle pour lui. »
*
Patrick Devedjian, ministre de la Relance, qui a « regretté qu’on ne « puisse plus se permettre de faire des blagues ou des plaisanteries dans la société fournie de commissaires politiques abondants que nous connaissons de plus en plus ». »

Comme lorsque ce même Devedjian traitait de « salope » l'ancienne députée centriste Anne-Marie Comparini, et qu’il se justifiait en disant qu'il s'agissait « d'images volées lors d'une conversation privée et diffusée sur Dailymotion ».
*
Ah oui ; alors en fait, on peut être raciste et misogyne, mais en privé, quoi ! L’important c’est de ne pas l’être officiellement. Parce que officiellement, ça doit être des marques déposées par l’extrême-droite sans doute. Car si ces propos avaient été dans la bouche d’un nazillon de base alors qu’est-ce qu’on aurait entendu.
*
Ah ben oui ; vous ne les connaissiez pas sous ce jour là ? « Le bruit et les odeurs » de Chirac, ça ne vous rappelle rien ? Mais ils sont ( presque ) tous comme ça ! Que croyez-vous ? C’est le règne du : « faites ce que je dits, pas ce que je fais » ; et ce sont eux qui nous dirigent !
*
Mais ne rêvons pas hein ; Le PEN n’aurait pas annoncé qu’il se retirait du front, il aurait aussi fait partie de « l’élargissement du cercle des amis » de Sarkozy ( dans le sens ou Coluche le faisait comprendre le mot élargissement ^ ^ ). Elargissement. Les français croyaient qu’il parlait du gouvernement. Pauvres ! En attendant, ce sont tous les citoyens qui en font les frais … qu’ils soient Arabes ou Auvergnats !

Comme si cela ne suffisait pas, à l’université d’été de l’UMP à Seignosse, on voit le Ministre de l’immigration Eric BESSON ( le nouvel ami de deux ans et demi de SARKOZY ), venu faire un doigt d’honneur aux caméras.

 

Un doigt d’honneur adressé … aux journalistes, à la gauche, aux Français ? Ne cherchez pas ; les trois réponses sont dans la question.
*
Ah l’inénarrable Eric BESSON ! Traître à ses origines familiales ( né à Marrakech au Maroc ) il parle des immigrés en termes d’ « invasion venue d’Afrique », traître à ses origines politiques ( un magnifique grand écart le faisant passer en deux ans de député et secrétaire national à l'économie du PS en 2007, à secrétaire général adjoint de l’UMP en 2009 ), il est de ceux qui font le plus de zèle au gouvernement.

 

( C’est « drôle », il a la même tête qu’un saligaud que j’ai connu à Toulon il y a quelques années, qui était passé du PFN au FN et du FN à l’UDF ; à croire que tous les traîtres ont la même gueule : celle de Mister BEAN ! )

 

C’est souvent le lot des renégats; ils sont obligés de faire de la surenchère auprès de leurs nouveaux amis puisqu’ils ne peuvent plus refaire marche arrière.

Chez Besson, le point d’orgue à ce jour, est le démantèlement de ce que les merdias appelaient « la jungle ». Bien.
Et … pour les remettre où ? Encore un problème de déplacé ; c’est bien français ça.
*
C’est drôle quand même ; la France n’en veut pas mais elle ne veut pas les laisser partir ailleurs. Si déjà les flics mettaient autant de zèle à les empêcher d’entrer, qu’ils en mettent à les disperser il y aurait moins de problèmes non ? Car, fallait déjà pas les faire rentrer …

 

Le racisme on l’a vu aussi dans la sport avec Jean-Claude Dassier, le président de l'OM qui déclarait : « Je ne serai pas un président à la libanaise ni à l'africaine » avant de s’excuser : « J'ai exprimé, peut être maladroitement … une gouvernance qui se veut non molle - c'est-à-dire ou l'on convoque tout le monde et ou l'on ne se dit jamais rien parce qu'on essaie de faire plaisir à tout le monde, une gouvernance autoritaire - africaine ou sud américaine … » C’est ça, enfonces-toi encore plus.

Réponse de Pape Diouf : c’est une «attaque frontale … et si les choses se vérifiaient, de mauvais goût».

Vas donner des leçons au PSG après ça !

*

Hé oui les gars ; n’en déplaise aux bons penseurs du tout-le-monde-il-est-beau-tout-le-monde-il-est-gentil, ça se passe comme ça. C’est l’être humain qui est comme ça. Comme si le racisme était l’apanage des blancs envers les autres. Le racisme c’est aussi entre noirs / arabes / asiatiques / juifs / blancs : aussi interchangeable qu’un Rubik's cube. C’est entre tous ceux qui ne tolèrent pas les autres à cause de leur couleur de peau, et pas seulement. J’ai déjà entendu un black dire « avec humour » : « les Camerounais sont les Belges de l’Afrique ! ». Par contre, ça rigolait moins entre Hutus et Tutsis ; pourtant ce n’était pas des asiatiques contre des peaux-rouges. ( Voir aussi ci-dessous l’encadré sur la réunion du CFCM ).

Et la seule différence avec un nazillon ( que j’exècre ) et Devedjian ( que je méprise ), c’est le fait d’assumer ou non ses idées et ses paroles ; et là, le nazillon est plus « respectable ».

* 
Quand je vous le dits qu’on est loin de la grandeur du fascisme !
* 

(1)

Cela tombe plutôt mal pour Brice Hortefeux. La rencontre à laquelle le ministre de l'Intérieur et des cultes doit assister ce lundi soir devant le Conseil français du culte musulman (CFCM) s'est préparée sur fond d'injures racistes, entre deux hauts responsables de l'organisation. L'un d'entre-eux allant même jusqu'à déposer plainte avant de la retirer.

 

L'histoire se noue vendredi en fin d'après-midi. Il a été décidé la semaine dernière, après la polémique suscitée par les propos équivoques du ministre sur les Arabes devant les jeunes de l'UMP à Seignosse (Landes), que Brice Hortefeux assiste, ce soir, à la rupture du jeûne avec les membres du CFCM. Les principaux responsables mettent alors la dernière main à l'organisation de la soirée et il est surtout question de la place des convives à la table du ministre de l'Intérieur.

 

… C'est le débat autour de ce plan de table qui aurait mis le feu aux poudres. Assani Fassassi, le secrétaire général de la fédération française des associations islamiques d'Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA), demande à ce que le Cheikh Moussa Touré, haut dignitaire de la communauté islamique africaine, soit installé à proximité du ministre.

 

Chems-Eddine Hafiz, représentant de la Grande mosquée de Paris au sein du bureau du CFCM et par ailleurs avocat de l'ambassade d'Algérie, s'y oppose. La discussion s'envenime. Hafiz se serait emporté et aurait insulté son collègue à trois reprises. «Des injures racistes, outrancières», selon plusieurs témoins de la scène.

 

«Mohamed Moussaoui (ndlr : le président du CFCM) a dû l'exclure de la salle pour calmer les choses», rapporte l'un des membres de la communauté. Devant la violence des propos, «Fassassi est allé déposer plainte», explique un de ses proches. La procédure est engagée au commissariat de police du 8ème arrondissement, rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris.

 

Le lendemain, l'affaire prend encore plus d'ampleur. Toute la journée, les appels se multiplient pour convaincre Assani Fassassi de retirer sa plainte avant la venue du ministre. Des membres du CFCM, des responsables de la grande Mosquée de Paris se relayent au téléphone. Devant cette insistance, le secrétaire général de la FFAIACA finit par s'exécuter en fin de journée. «En contrepartie, les responsables de la Grande Mosquée de Paris l'ont assuré que des mesures disciplinaires seraient prises en interne», rapporte t-on dans son entourage. …

Politiques ou religieux : il n’y en a pas un pour racheter l’autre !


Partager cet article
Repost0
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 12:00

XIVe Table Ronde de TERRE ET PEUPLE

à Villepreux dans la région parisienne 

"Pour la Reconquête, reviens Charles Martel !"

Chaque année se tient à Paris la Table Ronde de l’association Terre & Peuple. C'est l'occasion de traiter de grands sujets d'actualité sous l'angle identitaire : L'Europe, les régions, la guerre culturelle, le choc des civilisations ...
De nombreux intervenants de tout premier plan s'expriment librement sur ces thèmes.

Cette année :











 

Lien TERRE & PEUPLE  »

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 22:46

Depuis quelques années, l’OMS ( Organisation Mondiale de la Santé ) a remplacé le lobby militaro-industriel dans la course au profit et au ( nécessaire ?    ) dépeuplement mondial.

Des infirmières aux scientifiques en passant par de simples citoyens, des voix se font entendre à travers le monde pour dénoncer l’imposture des entreprises pharmaceutiques, les gouvernants, et l’emprise de l’OMS.
*
Sur le net, des documents de toutes sortes circulent à ce sujet. D’aucuns crient à la manip, d’autres au complot. Personnellement, mon choix est fait : pas de vaccin !
*
( sauf si les sbires de l’état viennent nous mettre le calibre sur la tempe – la démo-crassie est capable de tout – je mourrai alors d’une balle ).

   

Les dieux savent combien, autant j’aime les gens de par leurs spécificités, autant je méprise l’être humain en général. Mais au-moins, laissons-lui le choix de crever comme il le désire. Pour ma part, je n’ai pas envie de jouer au cobaye de laboratoire.
*
Mais si les dociles et soumis citoyens préfèrent se faire vacciner sur les conseils de nos bons gouvernements alors qu’ils y aillent. Après tout, ils ont voté pour ces systèmes ; cela fera toujours des moutons en moins. Mais si vous en êtes encore à vous poser des questions, avant de rejoindre le troupeau, lisez ce qui suit :

Le témoignage de Catherine Austin Fitts :

« Le Vaccin de la Grippe Porcine va servir à réduire la population mondiale » 
*
Mise en garde du syndicat des infirmières SNPI CFE-CGC

« Vaccination H1N1 : méfiance des infirmières »
*
PPS :

« Le vaccin de la peur. Une pandémie programmée par l’OMS. »

*
Jean-Jacques Crèvecœur :

« Non à la vaccination obligatoire ! »

 
*
Partager cet article
Repost0