Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 19:22

V

 
Vaincus
 
« Malheur aux vaincus ! » avait dit Jules CESAR.
Il savait de quoi il parlait ; ses écrits sur la guerre des Gaules son truffés de mensonges et de propagande.
Même à notre époque, les deux dernières guerres civiles Européennes et la guerre du Golfe ne font pas exception à la règle. Il faut des années, voir des siècles pour réécrire la vérité sur l'histoire passée.
Mais la vérité ressort toujours... n'en déplaise à certains.
 
 
Vichy
 
Définition : Carreaux de couleur unie sur fond blanc. Exemple de couleur unie... heu... vert de gris ?
 
 
Vote
 
Quelle aubaine pour la démo-crassie que les élections !
Les anarchistes ont raison quand ils écrivent :
« Si les élections pouvaient changer les choses, elles seraient interdites depuis longtemps ».
Aux présidentielles par exemple, le pouvoir donne aux citoyens qui sont 60 millions, le choix de voter entre une dizaine de personnes environ. Entre les 60 millions et ces 10 personnes, tant de barrières sont dressées. Barrière de l'argent, des 500 signatures, de la corruption, des pressions de toutes sortes.
Avant, pour montrer sa désapprobation, il suffisait de voter blanc ou nul. Ainsi, lors des présidentielles entre GISCARD et MITERRAND, j'ai mis les deux bulletins dans l'urne. Entre un social-démocrate et un démocrate-socialiste, il n'y avait aucune différence. Donc, vote nul.
Au fil des années, les votes blancs ou nuls ont proliféré, reflétant en cela l'écoeurement des français envers le système, tant et si bien qu'ils n'ont plus été pris en compte par les médias et le pouvoir.
Maintenant, c'est : le gagnant à tant de % en voix, le perdant tant de %, et il y a tant de % d?abstentionnistes. Beaucoup de citoyens ont du se faire la même réflexion que moi, car il y a de plus en plus d'abstentions. Et si le vote est un devoir civique, un devoir de citoyen, je ne vois pas pourquoi l'on niera aux abstentionnistes le droit de ne pas voter, - comme je l'ai fait encore pour les dernières présidentielles - puisque de par leur démarche, ils font aussi leur devoir de citoyens, en dénonçant un système qui ne leur convient pas.
A ce titre, ils devraient même être plus écoutés que ceux qui cautionnent le système en allant voter, et qui s'en plaignent après? preuve qu'ils se sont trompés, ou que les politiques ... les ont trompés.
C'est dommage que l'on ne puisse pas mettre le vote et le nom par écrit ; cela éviterait les faux-culs qui n'assument pas le résultat de leur vote dans certaines discussions.
Aujourd'hui, je ne trouve presque plus personne qui a voté pour Maastricht. Il paraît qu'il y en avait un sur deux ? merde alors, il a disparu ! ! !
 
Il faut peut-être remettre aussi certaines choses au point : c'est la gauche sous MITTERRAND qui a lancé LE PEN pour casser la droite. Ils ont joué à l'apprenti sorcier, et se plaignent maintenant d'avoir perdu le pouvoir et leurs petits privilèges. Je m'étonne aussi de voir les gens manifester contre le Front National alors qu'ils n'ont jamais manifesté contre les « démocrates » qui l'ont amené où il en est aujourd'hui. Alors étudiants, lisez autre chose que vos livres d'histoire écrits par les « vainqueurs ». Lisez, même si cela n'est pas ( vos ? ) les idées qui vous ont été inculquées, et faites-vous votre opinion. Vous retrouverez alors le vrai sens des mots, la vraie nature des faits, et vous verrez alors qu'elles ne correspondent peut-être pas avec celles de ceux qui vous manipulent.
 
Je ne crains pas la loi du plus fort si celui-ci est juste ( si celui-ci est injuste, alors il ne faut pas hésiter à le combattre ); je la crains plus, si c'est celle du faible car celle-ci en appelle plus à la lâcheté en se cachant sous la couverture mitée de la démo-crassie et des faux bons sentiments. Je me fous de savoir qui remportera le deuxième tour. L'un comme l'autre ne sont pas en faveur du développement des régions, ne sont pas pour l'Europe que j'attends, ne sont pas pro-palestiniens, continueront à cirer les pompes des américains, et entre le « détail » de LE PEN et les « odeurs » de CHIRAC, il n'y a aucune différence. Mais je préférerais voir les gens se lever avec fierté pour se battre debout contre LE PEN s'il le fallait, que de s'agenouiller le dos tourné devant CHIRAC afin de préserver un système qui les lobotomisent. Le pire sera de savoir combien d'entre eux pourront encore se regarder dans un miroir le lendemain du deuxième tour, et cela, quel que soit le résultat des élections.
 
( voir à Démo-crassie et à Elections )
 

Partager cet article

Repost0

commentaires