Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 00:04

H

   

Hitler

Il est né un 20 avril, et mort un 30 avril ; manque de pot, pas de la même année ! Nabot complexé et prétentieux aux origines douteuses, il se servit du fascisme, le dénatura en y incluant la notion de racisme, et sous l’appellation de nazisme, amena le pourrissement de l’Europe, au lieu d’élever celle-ci au rang de première puissance mondiale.

( voir à Nazis )

 

 

 

Homosex ( act ) ualité

L’amour, cette osmose entre deux corps, acte tellement naturel dans les sociétés païennes, acte divin d’élévation - dans l’inconscient populaire, on en parle en termes de « septième ciel », de « petite mort » - approche du divin, de ou des dieux, cela va à l’encontre de la morale judéo-chrétienne où dieu est inaccessible, où l’on doit se prosterner, courber l’échine devant sa toute-puissance, avec humilité.

Dans la morale judéo-chrétienne, le but final de l’acte d’amour doit être la procréation. C’est pourquoi, entre autres choses, que l’homosexualité en est bannie comme « contre nature », car le « naturel » pour l’église, doit être la procréation et non le plaisir ( voir l’exemple de la Vierge Marie préservée elle-même de l’acte sexuel par l’intermédiaire du Saint-Esprit ). Le plaisir comme la douleur ne doivent être que l’œuvre de dieu et non celle des humains.

C’est pure hypocrisie car c’est la nature, le corps qui commande les besoins, les envies, et toutes les religions et tous les régimes pseudo-démocrates et totalitaires n’y changeront jamais rien !

La sexualité doit être vécue en toute liberté par tous, dans la limite où cette liberté ne nuit pas à celle d’autrui, et en respectant le cadre de la loi. Pour rappel, si la majorité civile en France est de 18 ans, la majorité sexuelle est de 15 ans*.

Octobre 1992 : en reconnaissant les thèses de Galilée, il n’aura fallu que ... 360 ans au Vatican pour admettre que le terre était bien ronde.

Aujourd’hui, l’église commence à parler du préservatif; faudra-t-il attendre l’an 2356 pour qu’elle reconnaisse que le poids qu’elle exerçait dans les années 80 / 90 sur la société a pesé sur l’exclusion des homosexuels et mené à la mort des milliers d’innocents naïfs de par son intolérance ?

Il aura fallu la révolution de 1789 pour voir la séparation de l’église et de l’état, pour entrer dans l’ère du modernisme et pour que la science fasse des bonds en avant prodigieux, notamment dans le domaine de la médecine. Faudra-t-il une autre sanglante révolution pour enfin nous débarrasser de cette engeance qui paralyse la liberté et la vie ?

( article paru dans Napalm Rock et dans RUNE, sous le titre : Sexualité et Tolérance )

* 15 ans pour les filles et 17 ans pour les garçons.

  

 

Humains

 

Le problème chez les humains, c’est qu’ils ne pardonnent pas la moindre petite parcelle de différence, de bien ou de mal chez les uns et les autres.

L’abbé Pierre et Cousteau sont les personnages les plus aimés des français. Mais il suffit qu’ils aient une parole, une idée émise qui ne soit pas « politiquement correcte » et qui aille contre la morale établie, pour qu’ils soient aussitôt descendus en flammes, et que l’on crie haro sur ceux-ci.

On trouvera normal une parcelle de bien chez un salaud, mais on ne pardonnera pas au « parfait » - entre guillemets, hein, faut pas déconner tout le monde n’est pas comme moi - d’avoir des idées et des actes qui sont pour la masse bien pensante ( ? ? ! ! ), autre que la normalité. Humains de merde. Leur médiocrité en fait des juges.

Heureusement que ma démarche politique et parfois les élans de beauté de certains de mes congénères, ne me fait pas mettre tout le monde dans le même panier, et me fait espérer malgré tout en l’être humain.

 

 

Humour

 

 

 

- Raymond DEVOS

- Pierre DESPROGES

- Michel COLUCCI dit COLUCHE

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires