Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 15:14

« George Fitzhugh ... « ... publie en 1854 un ouvrage qui comporte dans son titre un mot nouveau de ce côté de l'Atlantique, celui de sociologie. Ce choix est éloquent. Comme les auteurs socialistes, Owen, Fourier et Marx, Fitzhugh croit discerner les signes annonciateurs de la société libérale. La misère ouvrière, les grèves, les émeutes et les insurrections que connaissent alors les pays industriels, l'incitent à dénoncer en termes très durs le « cannibalisme social » qui fait que les riches sont toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres.

...

Il en vient à opposer le sort du salarié exploité sans limite par le capitalisme, à l'esclave vis-à-vis duquel le maître a des responsabilités et des devoirs que l'employeur n'a pas envers son employé : le nourrir, le loger, le vêtir, le soigner, veiller sur sa vieillesse. Par comparaison, la situation de l'esclave lui paraît donc enviable. »

  Dominique VENNER

Extrait du livre « LE BLANC SOLEIL DES VAINCUS »

Un siècle et demi plus tard, ce sont les ouvriers exploités, toujours de la même façon, qui demandent à choisir d'êtres ... en plus, esclaves. Les problèmes sont les mêmes, mais de plus, ils demandent eux-mêmes de revenir sur le peu de libertés acquises. Depuis plus d'une décennie les ouvriers se font ouvertement baiser car ils acceptent de reculer sur tous les fronts. C'est l'histoire du type qui creuse sa tombe sous la menace de se faire tuer. C'est un mauvais film. Qu'est-ce qu'ils ont à perdre ?
Et à Continental, à Total, à Sony, un peu partout, les ouvriers se mettent à gueuler ? Pourquoi ?

Voilà des mecs qui voient les grandes boites faire des bénéfices énormes - des grandes entreprises qui depuis des années et même au plus fort de « la crise » et malgré des pertes, continuent à gagner de l'argent - qui voient les dirigeants des grands groupes partir avec des parachutes dorés notamment chez Yahoo en janvier, « qui va verser 19 millions de dollars en 2009 à sa nouvelle patronne Carol Bartz, ( et qui ) a décidé de ne pas octroyer d'augmentation annuelle de salaires à ses employés. Une mesure d'austérité visant à réduire les coûts. », qui voient l'état distribuer des milliards aux banques et aux entreprises et qui acceptent de revenir aux 40 heures, qui acceptent d'aller travailler dans les pays de l'est pour 200 euros, et qui s'étonnent que les patrons en profitent pour leur mettre la tête sous l'eau. On rêve là ! ?

Les capitalistes avec qui vous avez négocié vous ont baisés ? Ben oui les gars, qu'est-ce que vous croyez ? Fallait pas négocier un recul des acquis ! C'est évident que lorsque l'on recule, devant les capitalistes, ceux-ci avancent. C'est une logique que pourrait même comprendre un minot de 10 ans, merde !
*
Il faut bien vous mettre dans la tête, que dans votre démo-crassie, vous ne valez rien aux yeux d'un capitaliste. RIEN. Ah ! Aux yeux d'un communiste, si : un bulletin de vote ... jusqu'à leur arrivée au pouvoir. Vous n'êtes qu'un pion, qui, le jour où ceux-ci n'en auront plus besoin, sera remplacé par un autre : licenciement ou purge.

   

*
Dans certains reportages sur mai 68, les « responsables » de la pseudo-révolutionnaire LCR ( Ligue Communiste Révolutionnaire ) se vantaient d'avoir évité les saccages d'armureries en les protégeant du pillage, comme se vantaient ceux de la LCR lors des dernières grandes manifestations, d'avoir protégé certains magasins. Ça c'est révolutionnaire ! ? Quand on vous le dit que capitalisme et communisme ( même dit révolutionnaire ) sont la même chose ! Ah ben oui hein ; le p'tit père Besancenot, c'est comme Le Pen. Ça ne l'arrangerait pas d'avoir le pouvoir. Il en ferait quoi ?
Un responsable communiste chinois déclarait un jour qu'ils avaient besoin d'ouvriers-esclaves pour poursuivre la marche vers le communisme. Les capitalistes ont besoin d'ouvriers-esclaves pour se maintenir. 

 

Un patron peut partir, rien qu'avec ses indemnités, il peut vivre quelques centaines d'années. Quand un ouvrier part, rien qu'avec les indemnités, il ne peut vivre, avec un peu de chance, que quelques centaines ... de jours.

* 
Quand allez-vous arrêter vos conneries ? Quand vos familles crèveront de faim ? Qu'allez-vous encore accepter ? Jusqu'où allez-vous descendre ? Jusqu'où allez-vous ramper ?
Dans l'absolu, un être humain pour vivre, n'a besoin que d'une baguette de pain et de deux litres d'eau par jour. Pourquoi vous gueulez ? Vous avez encore de la marge non ?
C'est révoltant de voir qu'il ne leur restait plus que leur fierté. Là, c'est fini. Ils n'ont même plus ça les nouveaux esclaves. Et cela ne va pas s'arranger quand l'on voit, selon un récent sondage, que Nicolas Sarkozy et Olivier Besancenot seraient les politiques les plus crédibles ?
*
Si je fais grève le 19 mars, je n'irai quand même pas manifester. A côté de qui ? De 50% des manifestants qui ont voté Sarkozy et qui viennent pleurer de s'être fait baiser ? Des 48% ( des 50% qui restent ) qui cautionnent le système d'alternance droite/gauche qui sévit depuis des années et qui trouve grâce à leurs yeux ? Non ; j'attendrai comme d'autres, et je compterai les points.
*
Ces dernières années, certains qui n'avaient pas vraiment tort, en appelaient à la décroissance. Oui, on va l'avoir la décroissance : on va la prendre en pleine gueule et plus vite que prévu ... mais on ne l'aura pas choisie !
*

 

Partager cet article

Repost0

commentaires