Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 17:36
Monologue de Roy Batty ( Rutger Hauer )
Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 15:38

 

Sur Facebook, on trouve toute sorte d’« amis », auxquels je préfère pour la plupart l’appellation de contacts.

La majorité d’entre eux ne sont pas de mes idées, de mon avis, mais cela n’empêche pas d’avoir des centres d’intérêts, ou des coups de cœur communs.

C’est justement l’intérêt de ces échanges.

 

Mais quand on commence une discussion, comme les commentaires sur mon blog, si c’est correct évidemment ( je n’ai jamais à ce jour censuré personne ), il faut assumer ses écrits et les réponses des autres.

C’est cela, le respect et la tolérance.

Sinon, on ne demande pas et on n’accepte pas dans un groupe, la personne qui n’est pas exactement du même avis et qui n’est pas là pour jouer les béni-oui-oui.

Par dérision, en employant le terme nazbrock, j’en ai horrifié et bouleversé certain(e)s l’année dernière. Snif ! Enfin cela leur a surtout donné prétexte à ne plus répondre à certains commentaires, faute d’arguments.

  facebook sachez faire la difference

C’est pourquoi, suite à l’article reproduit ci-dessous sur la « nouvelle victoire des nationalistes radicaux » du blog de Terre & Peuple de Poitou-Charentes, comme certains ont oublié de poster certaines réponses, je vais le faire à leur place.

*

Grèce : nouvelle victoire des nationalistes radicaux

 

Il y a un mois environ, les nationalistes radicaux grecs du mouvement Aube dorée avaient surpris tout le monde et déclenché un séisme politique en atteignant les 7 % aux élections législatives, enterrant au passage le parti patriotique.
Depuis, le mouvement a bien sûr été victime d’une intense campagne de propagande médiatique : vieux dossiers sortis des placards, insinuations en tout genre, incidents montés en épingle (porte-parole du mouvement ripostant énergiquement à deux députés communistes à la télévision, président expliquant que la Shoah est une foutaise, journalistes obligés de se mettre au garde-à-vous devant lui), etc.

 

Aucune coalition de gouvernement ne sortant du parlement, de nouvelles élections législatives ont été organisées avant hier. Tous les journaleux et sondeurs expliquaient que le parti nationaliste allait s’effondrer, les électeurs s’étant suffisamment défoulés la première fois, ou s’étant fait berner mais ayant depuis découvert l’horrible vérité sur l’Aube dorée…

 

Que nenni : le mouvement nationaliste a réitéré son score de 7% (contre 0,3 % en 2009 !), obtenant 18 députés.

Une stratégie de radicalité, de fermeté, de force et d’action sociale qui porte ses fruits.

 

« Le vote d’aujourd’hui prouve que le mouvement nationaliste est enraciné », a déclaré le chef du mouvement Nikolaos Mihaloliakos dans une allocution télévisée. « Aube dorée représente la Grèce du futur. »

« J’adresse mes plus sincères condoléances à tous ceux qui ont tenté non seulement de réduire la base d’Aube dorée mais aussi de l’empêcher d’entrer au parlement: mesdames, messieurs, vous avez perdu. Vous comme les intérêts que vous représentez , a-t-il poursuivi, le combat contre vous continue, le combat contre la désinformation du peuple grec continue. »

 

ndlr : on ne trouve pas ces infos n'importe où. Au contraire, c'est même le grand silence qui règne sur le sujet, tout le monde parle des autres composantes, beaucoup plus "correctes", du nouveau gouvernement grec, mais Aube dorée, après avoir fait les Unes haineuses des médias à la botte, semble ne plus exister pour ceux qui veulent nous imposer leur manière de penser. A croire que de ne plus parler d'un fait quelconque le fait disparaitre. Erreur ! le combat continue !

 

Publié par Louis Lebrac à l'adresse 11:30

 *    *    *

Ma réponse :

 

« Depuis, le mouvement a bien sûr été victime d’une intense campagne de propagande médiatique : vieux dossiers sortis des placards, insinuations en tout genre, incidents montés en épingle (porte-parole du mouvement ripostant énergiquement à deux députés communistes à la télévision, président expliquant que la Shoah est une foutaise, journalistes obligés de se mettre au garde-à-vous devant lui), etc. »

  

Pauvres chéris. Faut dire qu’ils cherchent aussi. Avec un gros beauf en tant que chef et un député qui se chie dans son froc, ça n’arrange pas les choses.

 

Et en tant de crise, il n’est pas difficile de trouver 7 % de crèvent la faim. Pour une bonne raison … où étaient-ils quand ils avaient à bouffer ? De tous ces connards, combien avaient voté socialiste ? Ils n’en avaient rien à foutre alors, de l’aube dorée.

 

Dans le même genre de contexte, Hitler en avril 32 avait 36,8 % de voix aux élections. Tout le monde sait que je ne peux pas l’encaisser, mais cela faisait plus sérieux que le prolo de l’aube dorée.

 

A l’époque, le drapeau à croix gammée taché par le sang d’Ulrich Graf lors du putsch de Munich, avait plus de gueule que le pantalon taché de merde d’Ilías Kasidiáris qui tabasse une femme avant de prendre la fuite.

* * *
 Réponse 22 heures après sur le blog de terreetpeuplepoitou :
 

Louis Lebrac22 juin 2012 12:00

 

On peut évidemment raisonner de cette manière ... on peut aussi se demander, comme les 7% grecs, où étaient les 36,8% d'allemands avant 1932; tout comme où étaient les 17,9 % de Frontistes avant les dernières présidentielles; tout comme encore on peut se demander, en France, si le peuple réagira enfin quand il aura le dos au mur c.a.d. crèveront de faim (comme les grecs, et comme certains de notre mouvance le prévoient), ou s'il ne réagira tout simplement pas (comme beaucoup le pensent...) et se laisseront crever...

Dans un autre ordre d'idées, on peut se dire que s'il n'y a pas de figure héroïque attachée à un Drapeau du Sang chez les Grecs, c'est peut-être tout simplement une question d'opportunité ... et si je ne comprends pâs le Grec, et donc ne peux avoir aucune idée de ce que pouvaient bien se dire Illias Kasidiaris et ses deux opposantes avant qu'il ne leur foute sur la gueule, il faut bien dire que chacun d'entre nous, élégance ou pas, a rêvé au moins une fois de voir telle ou telle pouf politicarde s'en prendre une à travers la figure ... au même titre que tel ou tel pouf masculin d'ailleurs car la quête de la parité et de l'égalité passe aussi chez les femmes par la connerie et la violence ... tout comme chez les hommes...

Quant à l'allusion au "pantalon taché de merde", je ne comprends pas trop à quoi elle correspond mais elle me rappelle désagréablement cette vieille blague franchouillarde sur les pantalons marron des uniformes militaires italiens : sur le marron, les taches de merde, ça ne se voit pas et comme , n'est-ce pas, c'est bien connu, les soldats italiens sont davantage réputés pour présenter leur derrière (dans leur fuite) que leur poitrine au feu des combats ...

* * *
 

Ma réponse quelques heures après …

 

Qu'importe ce qu'ils se disaient. Si un responsable politique n'arrive pas à avoir assez de sang-froid, et est assez lâche pour se barrer c'est grave.

  

« élégance ou pas, a rêvé au moins une fois de voir telle ou telle pouf politicarde s'en prendre une à travers la figure » 

 

C’est vrai que certains peuvent s’abaisser au rang de Joe Starr. Tabasser une femme ou quelqu’un de plus faible, ça, c’est de la grandeur. Si certains ont des velléités de baston, il y a des endroits ou ils peuvent pratiquer le Free-fight ; il est vrai qu’ils ne tomberaient peut-être pas sur une fille.

 

"Quant à l'allusion au "pantalon taché de merde", je ne comprends pas trop à quoi elle correspond mais elle me rappelle désagréablement cette vieille blague franchouillarde sur les pantalons marron des uniformes militaires italiens : sur le marron, les taches de merde, ça ne se voit pas et comme , n'est-ce pas, c'est bien connu, les soldats italiens sont davantage réputés pour présenter leur derrière (dans leur fuite) que leur poitrine au feu des combats ..."

 

Tu as très bien compris l’allusion et si tu en es encore là dans les considérations sur les soldats fascistes italiens, alors il y a encore du boulot. Cela étonnait Gabriele ADINOLFI il y a une vingtaine d’années que les franchouillards aient encore cette vision de l’Italie.

 

Mais il est vrai que de la part des français qui ont perdu toutes leurs guerres ( sauf l’Algérie ), et qui ont eu besoin des américains pour sauver leurs meubles, et des tirailleurs sénégalais et des harkis pour défendre leur sol, on ne peut attendre grand-chose en matière d’histoire, si ce n’est que … des histoires « drôles ».

* * *

Résultat :

 

Commentaire non publié, et « ami » disparu de facebook. MDR. Surtout quand l’article finit par une NDLR qui se termine justement par :

« … A croire que de ne plus parler d'un fait quelconque le fait disparaitre. Erreur ! le combat continue ! »  

Hé bien oui les gars ; mais justement, il faut montrer l'exemple. C'est pourquoi malgré que vous-mêmes refusez les commentaires, je continue mon combat en continuant d’agir et de parler.

En fait, courageux mais pas téméraires les gars de Terre & Peuple ... du moins ceux de Poitou-Charentes.  

J’espère que ceux d’autres régions sont plus à la hauteur et à l’image des espoirs de Jean MABIRE quand il écrivait :

 

« J'estime davantage les libres penseurs que les conformistes, les aventuriers que les pantouflards, les anarchistes que les dévots, les instinctifs que les intellectuels, les enracinés que les cosmopolites, les enthousiastes que les sceptiques, les écrivains populaires que les auteurs hermétiques, mais j'aime autant les romantiques que les classiques et les révolutionnaires que les conservateurs. » 

 

Je ne sais pas si Louis Lebrac parle au nom de tous les adhérents de Terre et Peuple, mais il est vrai qu’il est plus facile de trouver un pantouflard en … charentaises, dans la région qui les fabrique 

« L’intolérance et la haine prospèrent dans

l'ignorance, la stupidité et le faux nationalisme »

                                  Albert-Ena Caron

  3 singes

*

Partager cet article
Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 14:30

Il est vrai que c’est la crise pour tout le monde, mais il y a des limites. Le type qui est en train de faire un braquage dans une succursale du CIC au moment où j’écris ses lignes et qui se revendique d’Al-Qaïda va se trouver être en fait une petite frappe qui se la pète en n’ayant pas pu avoir ce qu’il voulait. Alors tant qu’à faire, s’il peut se faire un peu de pub avant d’aller en tôle …

Dans certains pays, il y a de la prévention ! ^ ^

A l'entrée d'un bureau de poste Prague République Tchèqu
 

A l'entrée d'un bureau de poste Prague République Tchèque - Décembre 2009 © Jean-Claude Gaid

 

Selon lemonde.fr :

« L'agence CIC de Toulouse répond au téléphone mais ne dit rien sur la situation dans l'établissement bancaire. S'exprimant d'un ton très calme, l'employée a confirmé à l'AFP qu'elle se trouvait bien dans l'agence mais s'est refusée à livrer toute information sur la situation à l'intérieur. "Je réponds aux clients de la banque", a-t-elle simplement précisé. »

 

Il n’y a plus qu’à trouver un flic qui a un compte ouvert dans cette agence.

*

Partager cet article
Repost0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 18:56

Quand se révolteront-ils envers ce système ? Quand remettront-ils la justice en cause ?

*

La justice est pourrie, mais ils en sont les serviteurs.

*

Le dernier policier à qui j’ai parlé m’a dit qu’il attendait la retraite. En attendant, ses collègues et citoyens honnêtes crèvent …

En deuil

Dans un des mes textes je disais que :

 

« … Il n’y a, actuellement, pas assez de flics, de juges, de prisons, pour faire face aux problèmes de délinquance. Je précise bien, dans la situation d’urgence où le pays se trouve à l’heure actuelle, où je pense que la répression, si elle est une exigence nécessaire, ne doit pas être une finalité.

Il faudra néanmoins, du temps pour y arriver.

En attendant, police et justice doivent faire leur travail, et cela, dans les règles. Policiers et magistrats, se doivent de faire respecter la loi, sans abuser de leur pouvoir, car alors ceux-ci devraient être sanctionnés même plus fortement que le citoyen lambda, car ils se doivent de par leurs fonctions, de montrer l’exemple.

Les malfaiteurs ne prennent plus leurs responsabilités par lâcheté, les autorités abusent de leurs pouvoirs, et les magistrats sont incapables de condamner dans l’équité, niant de par-là les droits et le respect dû aux victimes.

Il en est de même pour les juges, et autres magistrats qui relâchent trop facilement certains malfaiteurs ou assassins : tout le temps que l’on ne les poursuivra pas pour complicité ... »

*

Audrey Berthaut et Alicia Champlon

Audrey BERTHAUT et Alicia CHAMPLON

Assassinées par Abdallah Boumezaar … un multirécidiviste.

*

Petite piqûre de rappel de mes écrits concernant la justice :

*

Une morue nommée république

http://www.amerzone-pilard.com/article-14422007.html

 *

Un doigt, deux mesures !

http://www.amerzone-pilard.com/article-13265576.html

 *

Nom : Youssouf FOFANA – Espèce : SOUS-RACE HUMAINE

http://www.amerzone-pilard.com/article-34367104.html

 *

Dr Jekyll et Mr Hyde des banlieues : le retour des pleureuses

http://www.amerzone-pilard.com/article-33420961.html

 *

Partager cet article
Repost0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 15:23

 

Pour ceux que la météo intéresse, il y a TF1, France 2, etc. Pour les autres, il y a Canal +.

Autant certaines présentatrices météo de cette chaine sont parfaites dans leurs sketchs, leurs performances cinématographiques le confirmant, autant pour certaines autres, la misère et la déficience de leurs prestations sont devenues légendaires.

Si la tendance se confirme, la prochaine miss météo pourrait être au top.

MISS METEO
Partager cet article
Repost0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 10:43

Voici un extrait d’un roman de Claude RANK « Guerre à la paix », édité en 63, que m’avait offert un kamarade.

 

 

Vers la fin du roman, un groupe de néo-nazis viennent « perturber » des manœuvres de l’OTAN en Angleterre.

  Guerre à la paix

 

« Il était grand et maigre, avec des lèvres très minces, des cheveux blonds coupés en brosse, une expression féroce.

 

- Ils ont changé les allemands, kerl ! On est déçus, nous, à Londres, de les voir changer à ce point. On doit montrer la voie et c’est drôle que ce soit à nous de leur expliquer maintenant que la nouvelle Europe ne peut se faire qu’avec les vieux principes de Nüremberg.

 

- Sont cinglés et on va leur rentrer dedans, dit le Français, pâle de rage. Tire-toi de là, Fritz !

 

- Un moment ! trancha l’allemand, avançant vers le groupe des potencés. Nazisme ? C’est du nazisme que vous parlez, imbéciles ?

 

Poyston blêmit encore sous l’insulte. Mais les rangs « alliés » se resserraient, formant un cercle très menaçant.

 

- Qui êtes vous donc pour parler du nazisme ? reprit l’allemand, d’une voix vibrante de mépris. Qui vous a donné le droit, même, de salir ce qu’a été le nazisme ? Le vrai !

 

- Salir ?

 

- Salir ! répéta le sous-off, mordant ses mots. Vous êtes des clowns illuminés, uniquement pétris de haine imbécile, des ratés de l’anarchie, des grotesques qui ne parvenez qu’à faire croire que le nazisme n’était formé, à votre image, que de grotesques ! Le nazisme à la sauce anglo-saxonne sombre immanquablement dans la pitrerie ! Votre lutte…

 

- Notre lutte ne fait que commencer, essaya de placer Poyston, le menton tremblant. Mais ses effets se sont déjà fait sentir en Italie, en France…

 

- En France ? Imbéciles ! En France, faussé ou pas, l’idéal de l’O.A.S. était valable, prenait ses racines dans une souffrance et dans un déséquilibre. Votre idéal à vous est fabriqué artificiellement, comme des savonnettes ou des macaronis, par des malins.

 

- Et où ces idiots-là ont-ils pris que l’O.A.S. était nazie ? intervint un sergent para à l’accent algérois, s’approchant. Dites…

 

- Un moment, coupa l’Allemand, je n’ai pas fini. Où sont leur programme, leur doctrine ? Qui leur a inculqué cette doctrine ? Ils disent ou veulent faire croire que d’anciens nazis sont derrière ! C’est possible. Mais il est certain que l’argent vient de beaucoup plus loin, de plus loin que l’Allemagne.

 

Il frôla avec dégoût, d’un doigt, la chemise de Poyston qui recula comme si on l’avait brûlé au fer rouge.

 

- le nazisme a peut-être commis de sales erreurs, mais il nous a donné, à nous au moins l’enthousiasme et le prestige. Il a redressé un drapeau que Weimar avait traîné dans la boue, il a fait trembler le monde et il nous a fait vibrer. Mais il représentait l’Allemagne et nous étions Allemands. Vous…

 

Ses lèvres se tordirent de mépris, il abrégea brusquement :

 

- Dehors, maintenant. Et une chose est sûre : si le nazisme a fait trembler le monde, vous, vous le faites rigoler !

 

- De quel droit, ce sermon ? grinça l’un des hommes des Blacks Kommandos. Poyston…

 

- Ferme ça, Comrade ! enjoignit le sous-officier allemand.

 

Il remonta tout à coup sa manche de vareuse, puis sa chemise. A mi-bras, on devinait encore deux minuscules cicatrices blanchâtres.

 

- Regarde ! Dessous, il y avait deux lettres tatouées. Moi, je sais… A ma sortie de l’école de Bad Tölz, j’ai fait Moscou, plus tard Kharkov, et Rostov et Stalingrad, puis ç’a été l’aller et retour : Lublin, Varsovie, Lodz et Berlin ! Nous étions des vaincus, c’était de bonne guerre. Mais nous nous sentions malgré ça des hommes, des vrais. Le nazisme s’écroulait, mais nous demeurions l’honneur, en dépit des forcenés des camps de concentration et des assassins. Lorsque un pays, un idéal, des armées, un passé s’écroulent, la peur engendre toujours des assassins, c’était dans l’ordre inéluctable, implacable, des choses. Et voilà pourquoi je parle : moi, j’y étais !

 

- Fais-le taire, Poyston, dit mollement un autre potencé.

 

- Je t’étranglerai avant de cette main-là ! cria l’ancien SS, montrant ses cinq doigts largement étalés et fendant le premier rang en direction de l’homme. Voulez-vous que je vous dise qui vous êtes : des crétins qui n’ont rien compris, qui n’en ont pas assez bavé pour comprendre. Nous, nous avons pensé après la défaite : nous sommes moralement morts mais nous avons lutté, nous avons tout donné et ça prouve que nous étions sincères. Nous avons été trompés, nous nous sommes autosuggestionnés, on n’a pas su, pas voulu, pas pu nous faire comprendre ? Qu’importe ! Nous étions sincères. Mais vous…

 

Il souleva l’homme qui avait parlé par le col de sa chemise brune.

 

- Vous, vous êtes des pantins hurlants et bornés sans preuves derrière vous. Vous n’êtes que hurlements gratuits. Des roquets. Et je vous le dits : vous salissez ce qu’il y a eu de bien, dans le nazisme.

 

Il lâcha l’homme et recula, les défiant du regard.

 

- Le nazisme s’est écroulé et il est mort. Alors, vive l’Europe ! A travers des millions de cadavres inutiles, ç’a tout de même été notre idéal et ça le reste.

 

… » 

Toujours d’actualité …

*

Partager cet article
Repost0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 16:17

Dans différents dictionnaires comme expression :

Merahtisation policière : action d’oublier volontairement un individu signalé comme dangereux.

Se faire merahtiser : se faire baiser par les services secrets et le système.

Ou ...

comme synonyme : balance, indic, donneur, merahteur, cousin, etc.

  Merah bol
Selon un communiqué :

*

Mohamed Merah, «le tueur au scooter» qui a assassiné sept personnes en mars dans le sud de la France, affirmait juste avant sa mort avoir découvert qu’un de ses amis, qu’il pensait être un jihadiste, était un agent des services français, selon deux vidéos dont un quotidien algérien affirme avoir obtenu une transcription.

«Je suis innocent. Je découvre que mon meilleur ami Zouheir travaille pour les services secrets français», entend-on Merah, 23 ans, dire dans cette vidéo-testament où il se filme lui-même peu avant d'être tué par la police, selon une traduction en arabe de ses propos publiée par le quotidien arabophone Echourouk et retraduite en français par l’AFP.

Ce «Zouheir», selon le même journal, faisait partie de l'équipe qui tentait alors de négocier sa reddition alors qu’il était enfermé dans son appartement à Toulouse (sud-ouest de la France), assiégé par les forces de sécurité, après avoir assassiné trois militaires français et quatre personnes, dont trois enfants, dans une école juive.

«Tu m’as envoyé en Irak, au Pakistan et en Syrie pour aider les musulmans. Et tu te révèles finalement un criminel et un capitaine des services français. J’aurais jamais cru ça», lance Merah à l’adresse de «Zouheir».

«Va en enfer espèce de traître», ajoute-t-il. «Vous allez me tuer sans aucune raison. C’est vous qui m’avez entraîné dans cette situation. Je ne te pardonnerai jamais».

«Zouheir», un traitre «à sa religion et à sa race» selon Merah, lui dit sans succès qu'«on ne le touchera pas» et que son dossier est entre les mains de son «supérieur».

Merah parle alors à un autre responsable du renseignement français, également identifié. Et ce dernier tente aussi de le convaincre, tout comme un religieux qui se présente comme Cheikh Abou Ishak de Toulouse.

Mais le forcené, blessé au bras, reste méfiant. «Vous voulez me tuer, vous ne voulez pas que je reste vivant. Pourquoi ça ?», lance-t-il encore, déclarant un peu plus tard: «je ne sortirai d’ici que mort pour aller au paradis. Allahou Akbar».

L’avocate française Isabelle Coutant-Peyre, qui assiste l’avocate algérienne de la famille Merah, a confirmé à l’AFP la substance du contenu des documents.

«Je confirme que, mis à part le choix des mots par le traducteur, (cette transcription) est identique» à celle dont elle dit avoir eu connaissance, a déclaré Isabelle Coutant-Peyre. «Sinon, je valide».

(AFP)

 

Plusieurs sources proches du dossier en font état : s’il est un témoignage défavorable à Abdelkader, c’est celui d’Abdelghani, l’aîné de la famille, qui l’accuse d’être antisémite et partisan d’un islam radical. Il raconte un épisode où Abdelkader l’aurait «poignardé», parce qu’il ne supportait pas qu’il soit en ménage «avec une Française d’origine juive». «Quand il était plus jeune, Abdelkader se faisait surnommer Ben Laden, a-t-il expliqué aux enquêteurs. J’ai d’ailleurs fait un signalement à la police qui a avisé la DST [Direction de la surveillance du territoire, ndlr]. C’était juste après les coups de couteau que j’ai reçus.» 

 

D’après Abdelghani, c’est Abdelkader qui «est l’instigateur de l’islamisation de Mohamed». Il aurait aussi forcé leur mère, Zoulikha, à faire un deuxième mariage religieux pour qu’elle cesse de sortir avec des amies. Il s’estime «sûr et certain» qu’Abdelkader, qui avait pris un «fort ascendant» sur leur petit frère, l’a encouragé dans ses crimes. «Pour tout vous dire, j’aurais pensé que si l’un des deux était passé à l’acte, cela aurait été plutôt Abdelkader.» Liberation.fr

*

Dans les livres d’histoire, genre :

 

 Mohamed Merah :

petite racaille française, issu d’une famille algérienne, devenu djihadiste.

 

Avec la complicité de son frère Abdelkader, après avoir assassiné sept personnes dont trois enfants, trahi par son agent traitant un certain « zouheir », manipulé par les services secrets français et israéliens, Merah, portant notamment un gilet pare-balles estampillé police nationale, est à son tour assassiné par les « forces de l’ordre » après un siège de 32 heures.

  MERAH

Après le l’abandon des tirailleurs sénégalais, des harkis, de ses colonies, que la France a lâché en reniant sa parole et en se débarrassant de témoins gênants, un petit indic récupéré dans une poubelle de racailles de plus ou de moins, c’est peanuts.

Par contre, question qualité/quantité/prix, le petit Ravaillac du début de ce XXI ème siècle, c’est tout bénef pour ce qui est des intérêts sionistes et diplomatiques.

Le manque de parole de la France et de presque tous ses gouvernements à travers l’histoire n’est plus à démontrer. C’est même devenu une spécificité. Que cela soit envers d’autres gouvernements, d’autres chefs d’état, d’autres populations, d’autres individus, la France ne tient jamais ses engagements.

 

La France ne tient non-seulement pas sa parole, mais ne soutient pas ses soldats :

« Il y a quelques jours, cette famille ( Ibn-Ziaten ) a reçu un courrier daté du 24 avril, signé par l'ancien ministre de la Défense, Gérard Longuet - remplacé depuis par Jean-Yves le Drian - reconnaissant qu'Imad Ibn-Ziaten était "mort en service". Mais pour ses proches, le militaire est bien "mort pour la France".

Les juges chargés de l'enquête, qui les ont reçus le 14 mai, leur ont rapporté ce que Mohamed Merah a dit à sa victime lors de l'agression qu'il a filmée le 11 mars: "T'es militaire? Est-ce que t'es militaire ? - Oui, répond Imad, je suis militaire. - Tu tues mes frères, moi je te tue", a raconté le frère de la victime pour lequel "C'est bien un militaire que Mohamed Merah visait". » AFP.

Ce qui est honteux c’est que le gouvernement Français ne reconnait pas, comme dans le cas d’Imad Ibn-Ziaten, le fait que les soldats assassinés soient reconnus comme morts en service, sous prétexte que nous ne sommes pas en guerre. Ils nous refont le coup de l’Algérie : officiellement, ce n’était pas une guerre non plus.

*

Partager cet article
Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 22:51
Il y a quelques années, j’ironisais non sans dégoût, sur certains pseudos-révolutionnaires aux mentalités mercantiles qui se rapprochaient du Front National pour des « raisons pécuniaires ». Oui, les guillemets, c’est pour éviter de parler de prostitution. Ceux-ci étant aujourd’hui présents aux législatives pour le Front, ils ont légalisé leur servitude.

J’ai déjà écrit que : « Non, le Front National est loin d’être un parti fasciste. C’est un parti légaliste, bourgeois, raciste, à l’image de ses représentants, qui ne visent le pouvoir que pour le pouvoir. Le Front National est la roue de secours du carrosse de la démo-crassie, la soupape de sécurité du système dont celui-ci se sert pour jouer les vierges effarouchées lors des périodes électorales. Si le Front n’était pas là, il y a longtemps que le peuple serait descendu dans la rue, que l’on aurait pu avoir une chance de venir à bout du système, et changer de société en choisissant par exemple un concept de société civile. Car si telle ou telle personne est plus qualifiée en social, armée, culture, économie, etc… qu’une autre, alors c’est elle qui doit être mise en place, et cela d’où qu’elle vienne, ses capacités étant prioritaires ; et non parce qu’elle appartient au parti dirigeant ou par quelconques compromissions ou magouilles, comme cela se passe actuellement. »

  Salut

Et cela recommence.

La roue de secours Front National est en train de reprendre la place de la roue UMP, qui a dégonflé lors des présidentielles. Et le FN lâche à nouveau, une fois de plus, les gênants, les incorrects … qui étaient fréquentables il y a encore un mois, en les reniant, toute honte bue.

Et les militants, les bonnes volontés, les espoirs, se perdent et se délitent une fois de plus dans la nature où dans d’autres auberges espagnoles où chacun apporte son expérience, ses rancœurs, ses espoirs et certains électeurs déçus.

Et à présent, d’autres petits partis « révolutionnaires » se pressent et jouent des coudes pour savoir qui jouera la roue de secours en remplacement du Front National.

Comptent-ils jouer la même partition que le FN ? En se présentant aux législatives, en jouant la carte du système, ils sont bien partis pour les 40 ans à venir pour critiquer le FNPS au lieu de l’UMPS. 

Il ne faut plus de ces groupuscules et de ces partis qui ne sont là que pour la galerie. A l’inverse, il serait temps de fédérer cela en une organisation qui ne s’occupe pas de politique, de combats de chefaillons, mais qui se batte pour des idées. A ce jour, aucun parti n’en est capable. C’est pour cela qu’il ne faut pas aller voter aux législatives.

A voté    

Car le pire serait une cohabitation. La gauche se plaindra de n’avoir pas pu « changer » les choses ; la droite se plaindra de ne pas avoir les pleins pouvoirs, etc.

Et l’horrible routine de la démo-crassie avec sa cohorte d’automatismes reprendra le dessus pour des années : injustices, inégalités, passes droits et copinages, sont toujours d’actualité.

La cohabitation est la seule chose qui peut sauver les politiques en place, car alors ils se soutiendront les uns les autres pour ne pas perdre leurs prébendes.

Le FN a montré son vrai visage pour ceux qui ne le connaissaient pas, et la droite et la gauche sont presque à égalité. Si la gauche passe, il n’y aura pas de cohabitation.

Il faut que le système soit poussé à bout dans sa fuite en avant et que la gabegie continue. Il faut que le chaos et la confusion s’amplifient pour pouvoir changer de système. Il faut attendre et compter les points.

Je ne considère pas le système actuel comme légitime envers le peuple. Et cela n’a rien à voir avec le fait que le Président ne soit élu que par un peu plus de 30 % des électeurs inscrits.

C’est le machiavélisme institutionnalisé qui fait que nous ne sommes pas dans un état de droit.

 

Et le vote utile n’existe pas quand l’on combat le système. Il faut partir du principe que nous sommes seuls.  

Et devant les injustices étatisées, la justice individuelle et collective doit prévaloir sur la loi.

   

REVES

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 19:34
portrait Hollande
Partager cet article
Repost0
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 16:23

Avec manuel Valls, notre nouveau ministre de l'intérieur, en route pour la libanisation de la France.

   

 

 

 

Dans la série « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », voici la « Valls » et le grand écart :

  valls
 

Manuel Valls : « Je suis lié de manière éternelle à Israël »

29. septembre 2011

Information Oumma.com. En campagne pré-électorale, le socialiste Manuel Valls a récemment révélé son attachement -qualifié d’« éternel »- à l’Etat hébreu. L’aveu est éclairant : le député de l’Essonne s’est déclaré également hostile à la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU.

 

Valls (PS) pour un financement public des mosquées.

2 décembre 2003

Dans une tribune publiée par l'hebdomadaire Marianne, le député-maire socialiste d'Evry, Manuel Valls, estime qu'il faut «faire évoluer la loi de 1905 afin de permettre la construction des lieux de culte à travers un financement transparent, et par conséquent public». Une telle évolution permettrait d'empêcher «les financements et les moyens de contrôle de l'étranger». Selon le député PS, la laïcité ne doit pas être une contrainte mais une «valeur partagée». Il ne faut pas, poursuit-il, qu'elle soit «vécue par les musulmans comme un prétexte pour empêcher la pratique de la deuxième religion du pays».

*

Bandeau Valls

*

Partager cet article
Repost0
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 13:08

Dans le forum de CToulon Magazine, un aticle de Var-matin et réponses d'habitants de Pontcarral :

[quote name ='RSS VarMatin.com' timestamp='1334049395' post='11253']
Les résidents de la cité toulonnaise ont découvert, mardi matin, avec colère une série de tags racistes et haineux inscrits sur plusieurs murs du quartier. Le nom du meurtrier de Toulouse, Mohammed Merah, qui figurait au centre des graffitis a immédiatement été effacé. Présents sur place, des responsables d'association, du syndic et des musulmans du quartier ont  dénoncé ces actes intolérables. ( … ) .
[/quote]

[quote name='Hâkim حاكم' timestamp='1334408070' post='11374']
pas de stigmatisation svp, perso je trouve ça scandaleux déjà qu'on nous regarde d'un sale œil, je ne comprends pas ce genre d'individus avec un neurone au cerveau, à cause d'une minorité encore une majorité va en souffrir, c'est d'ailleurs des habitants "arabes" du quartier qui a repeint le mur avec leur moyens pas ceux de la mairie ou de ces individus abjectes
[/quote]

*     *     *     *     *
Oui ; à ce sujet, j’aurais aimé connaître la teneur de ces « tags racistes et haineux ». En effet, habitant Pontcarral, j’ai remarqué des tags depuis quelques temps qui étaient systématiquement recouverts aussi vite qu’ils étaient apparus, et je n’ai même pas eu le temps de voir ni de faire attention à ceux concernés par l’article en question.
Enfin, je pense que Hâkim va pouvoir nous éclairer là-dessus, car sur certains messages de réponses laissés sur le site de Var-matin, ( dont la discussion est close ) certains pourraient penser que cela puisse être des tags racistes à l’encontre des maghrébins, certains faisant des parallèles avec le front National, où l'on pourrait penser que le parti en question pourrai être en cause.   La paix et lamour

Hélas pour certains, plusieurs raisons à cette impossibilité :

*

- le front National, entité « démocratique » et certains mouvements dits d’extrême-droite, n’osent pas venir faire un seul collage à Pontcarral. Alors, pensez bien, des tags racistes, encore moins.

- les propos de Hâkim qui reconnaît à mots couverts que cela pourrait être des individus de leur « communauté ».

*

- Le seul racisme où sont confrontés les habitants de Pontcarral, est le racisme anti-blanc, ou anti-français. Mais il ne s’agit comme le dit Hâkim, que d’une minorité, il faut le reconnaître. Et jusqu’ici de façon verbale, anathèmes lancés par de lâches individus, et cela quand ils sont en groupe.

  nique la france

Par ailleurs, quand Hâkim dit que « c'est d'ailleurs des habitants "arabes" du quartier qui a repeint le mur avec leur moyens pas ceux de la mairie », il faut mettre deux choses au point.

*

1°) la population de Pontcarral est composée de près de 90% de maghrébins, que Hâkim lui-même qualifie d’ « arabes » ( Je note avec satisfaction pour eux, qu’il a mis des guillemets ), explicitant en-cela que ce ne sont pas des européens ou autres étrangers qui auraient pu repeindre le mur. En effet, certains des dix pour cent restants, ne sont pas encore tombés en dhimmitude.

Il est vrai que quand Var-matin parle de musulmans à Pontcarral, les journalistes ne font pas de différence entre les habitants musulmans et les islamistes.

Coexister La clé du dialogue

et, …

*

2°) La résidence est … privée, alors pourquoi il incomberait à la mairie, le fait de repeindre le mur ? Il est vrai qu’elle a fait beaucoup de cadeaux ( centre cultuel, allégeance à certains islamistes, etc. ), mais de-là à embellir une résidence qui lui sert de ghetto, il y a des limites.

 

En fait, Toulon est une prostituée qui essaye de garder sa dignité; en fermant les yeux sur certains de ses clients ... pour un peu que ceux-ci ne fassent pas de vagues.

*

Partager cet article
Repost0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 15:46
 

François Hollande est l'objet de critiques pour avoir rallié Paris à bord d'un jet privé ( Falcon 900 ) dont le coût de la location avoisine les 17.000 euros.

 

« Contacté par le Huffington Post, la société Jetbox précise que le coût de location d'un Falcon 900 B entre Tulle et Paris est de 15.000 euros. L'équipe de campagne de François Hollande a quant à elle indiqué que "cela lui avait coûté 30.000 euros, mais pour deux avions Falcon (il y en avait deux, plus un avion pour les médias payé par ces derniers) : 20.000 euros pour un 18 places et 10.000 euros pour un 14 places." »

  Falcon 

*

Plus cher qu’un repas au Fouquet's.

Et certains disent qu’il ne faut pas en faire un fromage. Vraiment ?

 

Sur le blog de Denis Weisser, un élu socialiste, celui-ci scandalisé, écrivait le vendredi 17 février 2012 dans un article intitulé « D’un candidat l’autre… » :

* 

 

« Nicolas Sarkozy se déplacera en avion Falcon à 7 000 € l’heure de vol pendant sa campagne. François Hollande lui, en TGV – 2ème classe…la politique c’est aussi une question de symbole.

Qui voyage en Falcon ? Qui voyage en TGV – 2ème classe ? Question de vitesse ou de précipitation ?

Précipitation ? Sarkozy cela fait déjà 5 ans qu’il pratique. Vitesse ? oui ! Hollande est sur les bons rails et a trouvé la voix. Proximité avec les gens ? Comparons les outils…Falcon…TGV-2ème classe, chacun jugera … Bling bling ou simplicité ? Là encore, on est hélas habitué, 5 ans que cela dure et c’est vraiment trop. Et trop, c’est trop !

La France a besoin d’un autre destin et pas d’un homme aux coups d’éclats permanents ! »

*

Je lui répondais hier que :

« HE BEN VOILA TU VOIS CA CONTINUE : AUCUNE COMPARAISON ... TU T'ES ENCORE FAIT BAISER POUR CINQ ANS. SI CE N'EST PAS UN MATIN QUI DECHANTE CA ! »

En attendant, aux denières nouvelles, j’ai le message suivant : « Votre commentaire est en attente de modération ». Pour 5 ans ?

 

Pub Leerdammer - - fromage, "Le grand changement" - avril 2012

 

 

Pour paraphraser une expression : « Il y a quelques mois, nous étions au bord du gouffre ; cette semaine, nous avons fait un grand pas en avant. »

*

Partager cet article
Repost0