Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 21:52

 

Rendez-vous compte.

Si en France dès qu’il y avait le moindre début de guérilla urbaine, des manifestations régionalistes ou le soulèvement d’une communauté, un groupe de citoyens se rendait dans n’importe quel pays en se déclarant « Conseil national de transition » et demanderait des frappes aériennes ciblées afin de lutter contre la répression de Sarkozy, on trouverait cela dément comme scénario ? Mais ce sera possible dorénavant car c’est bien ce qui s’est passé pour la Libye.  

Il aura suffit d’une rébellion – manipulée ou pas – dont les aspirations quand bien même ( peut-être ) légitimes, et une dizaine de jours, pour qu’un groupe soit reconnu officiellement par la France comme le seul « représentant légitime du peuple libyen », et que le gouvernement prévoie déjà d’envoyer un ambassadeur à Benghazi. Et voilà que du jour au lendemain, les affaires internes de ce pays font l’objet d’une intervention qui serait normalement qualifiée, par n’importe quels démocrates censés qui sont paraît-il légion en France, d’ingérence dans la politique d’un pays. Du calme les gars ! On se croirait presque revenus en Afghanistan lors de l’invasion du pays par les troupes soviétiques, « intervention demandée » par les responsables du parti communiste afghan, en 1979.

La devise d’un de mes camarades est : « laisse faire le temps, ta maitresse et ton roi ». Mais Sarkozy n’a jamais de temps, sans doute plus de maitresse et se prend pour le roi.

Et que je vais faire ceci, et que je vais libérer celle là, et que vous allez voir ce que vous allez voir. Ah bravo! De l’affaire Cassez, à la pré-ex-guerre guerre de Libye en passant par l’affaire de Karachi et autres guignolades, la France ne passe pas un mois sans motif d’être ridiculisée de par le monde. Il était alors temps de trouver quelque chose pour redorer le blason de notre petit chefaillon.

 

  amazones de kadhafi 1

amazones de kadhafi 2

En Lybie, il y a pas encore deux semaines, quand les troupes de Mouammar Kadhafi étaient à 1 000 kms de Benghazi, tout le monde accordait comme acquis qu’il leur serait, non seulement impossible de reprendre le territoire, mais que le mouvement de rébellion allait s’étendre à toute la Libye.

A Benghazi, c’était la liesse ; Kadhafi était caricaturé, cloué au pilori.

Les rebelles n’avaient plus besoin de personne. C’était plié.

   
c'est ma guerre retouché  

Kadhafi le méchant, le sanguinaire, le diable qui allait tomber devant les libérateurs était retranché, fini.

*

Dans la même période, s’abattant comme la petite vérole sur le bas clergé, SARKOZY prenait une mauvaise initiative de plus, sans consulter qui que ce soit, en prônant l’envoi d’avions afin de procéder à des frappes aériennes.

*

On allait lâcher les chiens. La communauté internationale allait sonner l’hallali. Tout le monde allait participer à la curée.

Paroles paroles paroles … et Kadhafi rigole. Et le monde rigole et s’offusque. Et comme tous les projets, paroles, initiatives, celle-ci a fait long feu. Car contre toute attente, là, en quelques jours, revirement de situation : les troupes de Kadhafi reprennent non seulement du terrain, mais ne sont plus qu’à 160 kms de Benghazi.

Et en une semaine dans les médias, le méchant Kadhafi est redevenu … le guide, le dirigeant Mouammar Kadhafi. Ses troupes de mercenaires sont redevenues les forces gouvernementales, les forces de Kadhafi, l’armée libyenne. Et dans le même temps, les libérateurs prêts à fondre sur Tripoli, sont devenus des insurgés en déroute se repliant sur les derniers bastions de l’insurrection, et l’intervention militaire internationale … une baudruche dégonflée.

Alors il trépigne notre petit chose ; il montre ses petits poings. C’est inadmissible. Alors il se met à nouveau à menacer et lance son va-tout. Il faut que la communauté internationale suive notre nouveau petit va-t-en-guerre.    media xl 4044136
Et ça marche. Les Etats-Unis n’attendant une fois de plus qu’un prétexte, suivent, et certains pays comme l’Angleterre, l’autre caniche des américains, emboitent le pas. Sarko jubile. Ah il en a fait des moulinets le microbe. Ah il allait l’avoir sa revanche, le petit complexé. Il allait voir ce qu’il allait voir Mouammar. Le petit neuilléen allait lui faire payer de s’être fait prendre pour un con par l’homme du désert en 2007.
sarko bac a sable  

Il allait lui faire rendre gorge pour son outrecuidance à venir camper dans l’enceinte du palais Marigny. Il allait lui faire payer de lui avoir « envoyé » Cécilia pour faire libérer les infirmières bulgares.

( Pas sûr que dans le futur, Carla puisse suffire pour se faire pardonner d’avoir jappé trop tôt ^^ ).

Selon Saïf al-Islam, l’occident se serait laissé abuser par un « gros malentendu ». Hélas non Saïf ; l’occident s’est laissé abuser par un petit refoulé. On s’est embourbés en Afghanistan et en Irak, et, une fois de plus pour le pétrole et le gaz ; cette fois en Libye.

Pourquoi avoir voulu un temps aider le pouvoir tunisien contre son peuple et avoir fait un revirement à 180° une semaine après ? Par intérêts financiers.

Pourquoi n’a-t-on pas levé le petit doigt quand les manifestants chiites se sont fait massacrer par le pouvoir sunnite ? Par intérêts financiers.

   sarkozy afghanistan

Pourquoi faire en Libye ce que l’on n’a pas fait à Bahreïn ? Toujours par intérêts financiers. Ce sont, avec la vengeance de Sarkozy, les seuls enjeux de ce nouveau conflit. Rien à foutre des droits de l’homme quand il s’agit de fric. Et c’est pour cela que l’on fait entrer la France en guerre contre un pays laïc, la Libye, et qu' on laisse faire des pays ou prédomine la religion comme les pays du golfe persique, berceau de Ben Laden. Une fois de plus on fait de la lèche aux émirats du golfe, et aux américains. Quid du Yémen ?

Nicolas Sarkozy cercueil cour des Invalides    defiles soldats paris
 Qui sera le prochain ? …    … et combien encore !

Prônant le concept du « tout aérien » qui a démontré son inefficacité à travers l’histoire, que cela soit au Vietnam, en Afghanistan, ou en Serbie sans faire plier les peuples, les avions français ont tiré sur des troupes et des civils au sol.

  rue de l abattoir

Ils n’ont plus aux yeux de beaucoup le statut de soldats, mais de mercenaires. Ils ont perdu toute fierté en servant la politique de l’excité élyséen de service. Et encore. Il est des mercenaires qui se battent pour un idéal.

 

 

« La parole qui, trop souvent, n’est qu’un mot

pour l’homme de haute politique,

devient un fait terrible pour l’homme d’armes ;

et ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie,

l’autre l’écrit sur la poussière, avec son sang »

                                                                          

                              Alfred de VIGNY

Car les soldats français qui vont se battre contre la Libye ne se battent pas pour la France et les droits de l’homme, mais sont devenus les larbins d’un dangereux irresponsable qui se venge d’avoir été pris pour un imbécile.
révolution arabe france  

Mais voilà ; les français qui ont voté pour le système, reconnaissent donc comme légitime un complexé aux talonnettes qui les a fait entrer en guerre. Ceux-ci, et les français partis « se battre » en Libye seront responsables des futurs attentats qui pourraient frapper nos concitoyens ; Kadhafi ayant évoqué de possibles représailles.

Et on n’est apparemment pas prêts pour faire face à une menace car François Fillon, le chef du gouvernement a déclaré que : « les services de renseignement étaient mobilisés pour évaluer les moyens dont disposent ceux qui ont proféré des menaces contre les intérêts français ».

Le problème, c’est que les attentats sont généralement de nature aveugle, et toucheront aussi les innocents qui n’ont pas voulu cautionner la politique irresponsable des dirigeants de notre démo-crassie.

Alors le sang de tous les citoyens qui périront dans un attentat ne rejaillira ni sur les auteurs, ni sur les commanditaires de ces attentats, mais retombera sur nos dirigeants et leurs comparses qui prônent une telle politique suicidaire.

Laissez la Libye à ses querelles internes. Quand écouterez-vous ce que Kadhafi vous a dit et redit : il n’est pas président ! Il est le leader le la révolution libyenne. Révolution, peuple, tribus, familles ; ça vous parle ? Non, vous avez oublié. Arrêtez de cogiter avec vos représentations occidentales. Sa légitimité, il la doit à la révolution de 1969 qu’il a conduite sans effusion de sang, à l’instauration de la Jamahiriya, au rôle social de l’état qui permet un taux de croissance supérieur que partout ailleurs, le pays étant le plus développé d’Afrique. La Libye avance ; c’est ça qui vous emmerde ? Vous avez envie que la guerre s’éternise comme en Irak ou en Afghanistan, pour déboucher sur les mêmes désastres ?

La seule issue favorable de ce conflit, serait un statu quo. Une issue dont l’artisan pourrait être Saïf Al-Islam qui était partisan de faire évoluer le régime par l’adoption d’une constitution, et avait commencé, depuis quelques années, une ouverture avec les tribus islamistes.

  Saif Al-Islam Kadhafi

Mais la seule condition nécessaire pour que cela se fasse, serait que les pourparlers se déroulent sans que les occidentaux y mettent leur grain de sel. Et la France en premier.

Alors arrêtes Sarko. A la niche ! Une grande partie de la communauté européenne ne te suit pas. Le peuple ne te suit plus. Tu vois pas que tu nous fatigue ? Bon ; tu veux prendre une dernière initiative ? Allez, une simple celle-là. Une que tu pourrais tenir. Celle de partir. Allez, sois gentil ; vas-t’en ! Et je continuerai à être poli.

Partager cet article
Repost0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 18:17

Du Maghreb à Haïti, tels des vautours sur leur poteau attendant la fin de la curée, ils espèrent …

… en Egypte, les frères musulmans ont attendu patiemment ( prudemment surtout ) leur tour et ils se sont posés pour le festin, grappillant les restes d’une révolution qui est en train d’être volée au peuple.

Bien qu’il soit le premier parti d’opposition en Egypte, les frères musulmans ont manqué « d’audace » dans l’engagement révolutionnaire. Cela vient sûrement de l’ambigüité du mouvement dans ses relations avec le pouvoir.

Qu’importe ; après avoir été des « adversaires passifs », voire complaisants du gouvernement Moubarak, en se refaisant une virginité dans leurs propos et leur représentation devenue plus lisse envers le peuple ces dernières années - à l’image d’un front national en France jouant la carte de la démo-crassie - les frères musulmans, prenant le train en marche, se sont sans vergogne installés autour de la table des négociations.

  egypte2011-6cc97

*

… en Haïti, c’est le statu quo. Dans l’actualité mondiale, les cris de libération des magrébins ont remplacé les cris de souffrance des haïtiens.

1939919801  

Malgré le déploiement sur place de l’aide internationale, la logistique et l’argent des gouvernements et des ONG, les missionnaires de tous poils et leurs prières, les anciens présidents et leurs nouvelles promesses, le nombre de morts s’accroit de jour en jour.

*

Et après le tremblement de terre de l’année dernière et l’épidémie de choléra qui fait actuellement rage, il se profile à l’horizon encore d’autres catastrophes, annoncées celles-là.

Petit rappel : le 07 février 1986, les haïtiens se débarrassaient de Jean-Claude Duvalier. Malheureusement pour tomber aux mains de Jean-Bertrand Aristide. Les exactions des uns succédaient aux exactions des autres.

Les turpitudes des tontons macoutes des Duvalier avaient été remplacées par le supplice du « père Lebrun » glorifié par Aristide. Le pays se débarrassait de ce dernier en le renversant le 30 septembre 1991.

  46327257

Et voilà qu’aujourd’hui, ils reviennent sur le devant de la scène.

Toute honte bue, ils réapparaissent tels des diables de leurs boites où les démo-crassies françaises et étasuniennes les avaient gardés au chaud. Les haïtiens n’avaient vraiment pas besoin de ça. Ça promet encore un bon bordel de plus dans un pays qui a tout connu : colonisateurs, incompétence des dirigeants successifs, cataclysmes naturels, etc. Les martiens débarqueraient pour anéantir l’humanité, que je suis sûr que ça leur tomberait dessus en premier !

Enfin, après tout, en France aussi on a nos petites préoccupations …

HAITI 1 sur 2  HAITI 2 sur 2

*

Partager cet article
Repost0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 21:43

L’année commence tellement mal que l’on a encore l’impression d’être en 2010. Les personnalités de tous bords ont fait plus d’excuses que de vœux.

excuses-sncf.png   La SNCF s’excuse pour la déportation des juifs pendant la guerre. A quand les excuses de la police (enfin oui, pour le véld’hiv, ce serait un minimum), les excuses des boulangers, celles des bouchers, celles des garagistes, celles des millions de français qui ont continué de vivre et de respirer à côté des allemands pendant l’occupation ? Ce serait plutôt ceux qui ont conduit la France à faire la guerre, qui devraient s’excuser.
Déjà que les français s’excusent quelques mois après chaque élection d’avoir voté pour des cons, du pêcheur breton, à notre complexé aux talonnettes, on a l’impression d’avoir un pays de citoyens qui passent leur temps à faire des conneries et à s’excuser.   excuses

Rappelez-vous des excuses du pêcheur breton insultant Sarkozy :

« … Avec le recul, je regrette un peu d'avoir dit ces choses. C'était pas malin c'est vrai, alors qu'il venait nous aider. C'était un coup de sang. Je l'ai vu en bas... Mais je ne pensais pas qu'il allait s'arrêter là-dessus. … Je n'allais pas me cacher, j'ai voulu descendre. On m'en a empêché.* Aujourd'hui, je m'excuserais pour ce que je lui ai dit. Et je lui demanderais qu'il fasse le maximum pour nous. Il faut qu'il nous aide … » * C’est du Coluche.

Et dans un autre registre :

"Nicolas Sarkozy aura marqué son quinquennat avec le bouclier fiscal, le recul de l'âge à la retraite à 67 ans ou encore le démantèlement des camps Roms, mais pas seulement. Le président de la République, pour ces cinq années passées au pouvoir, laissera également l'image d'un homme colérique et intransigeant. En effet, le journal Le Canard Enchaîné a rapporté un énième exemple prouvant que le chef de l'Etat manquait d'humour.

Le 28 juillet, ladite revue publie un article dans lequel on peut lire qu'une baignoire pourrait être installée dans le futur avion présidentiel. L'information est reprise un peu partout et notamment à l'antenne de la station de radio RTL sur laquelle un journaliste politique pose la question qui fâche : "L'eau du bain du Président va-t-elle déborder ?" Le journaliste a été jusqu'à interviewer un vendeur de baignoires.

  citoyenzk0

Visiblement, cette boutade n'a pas été du goût de Nicolas Sarkozy qui aurait évoqué l'affaire avec le président de RTL! Il aurait menacé professionnellement et judiciairement le journaliste incriminé. D'après Le Canard Enchaîné, le président de la République ne pouvait se calmer qu'à une seule condition. Il fallait que le journaliste apporte un mot d'excuse à l'Élysée. Ce dernier s'est acquitté de sa tâche dès le lendemain. ..." *

*

Allez, après le mot d’excuses, au coin le journaliste !

à qui le tour ? Ah PAGNY :

*

"Après les remous provoqués par ses déclarations concernant le fait qu'il ne souhaitait pas voir ses enfants rentrer de l'école et "parler reubeu", Florent Pagny a présenté ses excuses et ça a payé.

"Je tiens à m'excuser si j'ai blessé, choqué, offensé des gens. Moi, raciste, c'est l'antipode de ce que je peux être. Je prie juste de m'excuser, je parle des fois un peu vite. Il y a des propos qui peuvent avoir d'autres conséquences. On ne maîtrise pas tout, je suis un homme ordinaire", a-t-il déclaré sur RTL. Le CRAN, qui lutte au quotidien contre le racisme et avait tiré la sonnette d'alarme en  entendant les propos du chanteur, a salué ce mea culpa. …"

*

C’est quand même dingue. Si on ne peut plus dire que l’on préfère avoir des enfants qui veulent parler correctement, on est raciste. Allez, c’est ça ; excuses-toi Florent et baisse la tête.

Et, ah ! Voilà le meilleur : BIGARD. Alors avec lui, on atteint des sommets dans le grotesque. Lui, c’est comme dans l’armée ; avant d’exécuter l’ordre, il faut attendre le contre-ordre.

*

"Jean-Marie Bigard a choqué l'opinion publique. L'humoriste avait défendu vendredi la théorie du complot des attentats du 11 septembre 2001 dans l'émission de Laurent Ruquier sur Europe 1. « On est absolument sûr et certain maintenant que les deux avions qui se sont écrasés sur la forêt et le Pentagone n'existent pas. Il n'y a jamais eu d'avion (....) C'est un mensonge absolument énorme » s'était-il insurgé."

"Suite à ses propos taxés de révisionnistes, Bigard a cru bon de présenter ses excuses dans un court texte transmis hier à l'AFP. « Je demande pardon à tout le monde pour les propos que j'ai tenus vendredi dernier pendant l'émission de Laurent Ruquier sur Europe 1 », écrit Jean-Marie Bigard. « Je ne parlerai plus jamais des événements du 11 septembre. Je n'émettrai plus jamais de doutes. »

"Face au tollé général provoqué par ses propos sur le 11 septembre ( … ), Jean-Marie Bigard avait fait volte-face et s'était excusé quelques jours plus tard, assurant qu'il ne remettrait plus en cause la version officielle ( … ). Les excuses de l'humoriste n'ont pas fait long feu. Invité du 19/20 hier, Jean-Marie Bigard a persisté et signé. Pour lui, le 11 septembre reste un énorme mensonge."

Et … avec les évènements en Tunisie et en Egypte, ben heuh, tous les autres ; notamment le comique de répétition qui vous sert de président de la république. Celui-ci a encore frappé :

*

Nicolas Sarkozy a reconnu hier que son gouvernement s’était trompé en ne soutenant pas plus tôt les Tunisiens qui manifestaient contre le régime de Ben Ali : «Sans doute nous avons sous-estimé, nous la France, cette aspiration de nos amis tunisiens, à la liberté».

*

Et son pote de la culture :

*

Le ministre français de la Culture Frédéric Mitterrand, a présenté ses "regrets", dans une lettre publiée dimanche par un hebdomadaire tunisien. "… Alors que le peuple tunisien est parvenu par ses seules forces à se débarrasser de la chape de plomb qui pesait sur lui, je regrette profondément que mon attitude et les expressions qu'il m'est arrivé d'utiliser aient pu offenser des gens que j'ai toujours voulus aider et que j'admire et que j'aime", … "Puissent ceux qui me connaissent bien et savent ce que j'ai accompli réellement me comprendre et accepter mes regrets",

  Taoufik

*

Dire que, si l’on fait le parallèle avec notre histoire, notre culture, la situation présente, les français auraient bien plus de raisons de se révolter que d’autres pays. Ils ont de grandes gueules et des moyens ; manque de pot, comme leur assiette est pleine, cela suffit à combler leur manque de fierté. Mais comme les magrébins nous l’ont démontré, cela ne dure qu’un temps …

11-01-13-bouteflika-ben-ali

*

Partager cet article
Repost0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 20:07

En refusant de se rendre à la cérémonie des vœux 2011 à l’Elysée, le responsable CGT Bernard Thibault nous a joué un épisode tordu de la guerre des classes. Personne n’y croit coco. Allons Bernard, rappelles toi , il n’est pas si loin le temps où tu faisais de la lèche à SARKOZY avec tes copains de la CFDT. Même pas deux ans …

« 2008 : "Position commune", signée le 9 avril par la CGT, la CFDT, le MEDEF et la CGPME, visant à modifier les règles définissant la représentativité syndicale dans le secteur privé. Ce texte sera suivi, en juin, par un accord sur le dialogue social dans la fonction publique, inspiré des mêmes principes. »

Bref, une position commune visant à écarter tous les syndicats ne faisant pas 10%.

  actu327  sarko-cfdt-cgt CGT CFDT SARKO fond vert 
 *     *     *     *     *     *     *     *     *     *
Comme les NRJ Music Awards 2011 nous l’ont confirmé, il n’y a toujours pas d’artistes reconnus en France.
  *     *     *     *     *     *     *     *     *     *

Les sénateurs ont refusé d’adopter la loi sur l’euthanasie ;

ils se sont sans doute sentis visés.

 *     *     *     *     *     *     *     *     *     *
L’Internationale Socialiste à viré le parti de Ben Ali, le R.C.D. ( Rassemblement Constitutionnel Démocratique ), comme on vire du canapé un chien qui a des puces ; trop tard.
*     *     *     *     *     *     *     *     *     *

D’un jour à l’autre, après avoir durant des années léché les bottes de Ben Ali, nos « dirigeants » retournent casaque dans la dernière ligne droite, et montrent du doigt Kadhafi qui est encore le seul à soutenir le népotisme Tunisien. Lui, peut se le permettre. Même si l’on n’est pas d’accord avec le guide de la révolution Libyenne, au-moins celui-ci assume ses choix.

  ben-ali-et-sarkozy

Alors de grâce, que nos dirigeants arrêtent de donner des leçons aux autres pays. En France, les idées mêmes de la révolution ont été dévoyées. Nos irresponsables de service mugissent pour faire oublier qu’ils ont hébergé, soutenu et soigné, aux frais des contribuables, les Khomeiny, Bouteflika, Bokassa, Duvalier, Aoun, sous la couverture d’une pseudo-humanité et autres raisons d’état, qui leur servait à masquer leurs magouilles.

*     *     *     *     *     *     *     *     *     *

Cela m’étonne un peu de voir tout le monde se mettre à polémiquer sur le fait que Michèle Alliot-Marie aie été « prise en stop » pendant ses vacances, en avion privé par un ami Tunisien proche du pouvoir, et à présent, sur le fait que François Fillon aie profité des mêmes avantages de la part du gouvernement Moubarak pour les fêtes de fin d’année. On le sait depuis des années qu’ils sont les uns les autres cul et chemise.

Voir les déclarations obscènes de Michèle Alliot-Marie sur le fait que la France pourrait aider au maintien de l’ordre en Tunisie n’est pas non plus étonnant quand l’on voit l’ingérence grotesquement hasardeuse de nos gouvernements à travers le monde depuis des lustres.

Non ; ce que je ne m’explique pas, c’est que ces polémiques sont arrivées bien à propos pour faire oublier l’information qui révélait comment la femme de Ben Ali se serait enfuie avec une tonne et demi en lingots d’or. Y’a plus personne là ?

  Ben Ali compris

*

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 20:29
pancartes2
Partager cet article
Repost0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 00:30

Les nazis brûlaient les livres de Brecht, Mann et Freud, car ils étaient dissidents ou juifs. Y sont cons ces nazis ; aujourd’hui, ils auraient brûlé ceux de Woody Allen. Sauf qu’à présent, ce sont les sionistes qui utilisent d’autres modes de censure, et tirent sur l’ambulance de l’histoire. Même combat. Les seules victimes sont la culture et la connaissance.

Cette année, le haut comité chargé d’établir la liste des personnalités célébrées, avait prévu Louis-Ferdinand Céline dans son recueil 2011. C’était sans compter sur notre « blanc comme neige » ministre de la culture Frédéric Mitterrand, aiguillonné par un Serge Klarsfeld président de la FFDJF ( Fils et Filles des Déportés de France ) plus affligeant que jamais. Dans un de ses communiqués, la FFDJF concluait :

«La République doit maintenir ses valeurs: Frédéric Mitterrand doit renoncer à jeter des fleurs sur la mémoire de Céline, comme François Mitterrand a été obligé à ne plus déposer de gerbe sur la tombe de Pétain».

Ce qui est vraiment « gerbant » c’est que la sommation porta ses fruits. En effet, notre ministre de la culture annonçait au cours d’une conférence de presse le 21 janvier « le retrait de Céline de la liste des personnalités dignes d’être commémorées cette année. »

Comme le scandalisé ministre aux accents nonchalants ne fera pas oublier le scandaleux touriste asiatisant, n’en déplaise aux bien-pensants, Céline l’antisémite n’a, pour beaucoup, pas obscurci la magnificence du voyage au bout de la nuit, ni la joyeuse et grinçante ironie d’un château l’autre. Commémoration ou pas.

  CELINE

Si l’on part du principe que l’on ne pourra plus commémorer, à cause de leurs écrits antisémites, racistes, ou antirépublicains, quelques personnages célèbres, alors on ne pourra plus commémorer Albert Schweitzer, Napoléon 1er, Benjamin Franklin, Apollinaire, Voltaire, Daudet,  Gide, Zola, Edmond de Goncourt, Rousseau, Lincoln, etc … etc … ( Voir les écrits politiquement incorrects de Jean Silve De Ventavon aux éditions de L'Æncre ).

Décidèment, quand ils ne savent pas quoi faire, c’est vraiment dans leur rôle de pleureuses que les sionistes sont les meilleurs. Déjà fin 2009, Maître Badache, un des représentant de la Ligue française contre le racisme et l'antisémitisme ordonnait ( je rêve ) à Monsieur Bernard Hoyé, maire sans

censure  

étiquette de Gonneville-sur-mer une petite commune de Normandie, de retirer le portrait du maréchal Pétain qui figurait sur le mur de la salle du conseil national, au milieu des portraits des anciens chefs d'État français. Il y en a vraiment qui ne doutent de rien. Hé ben si ; ça marche quand même : 

Le figaro.fr 26/10/2010

«  La mairie de Gonneville-sur-Mer, dans le Calvados, doit renoncer à exposer un portrait du maréchal Pétain dans sa salle de conseil municipal. exposer un portrait du maréchal Pétain dans sa salle de conseil municipal. Cela est contraire à la «neutralité du service public», a jugé mardi le tribunal administratif de Caen. … En janvier dernier, le maire de Gonneville-sur-Mer expliquait sa décision à l'AFP : «Ce tableau est là depuis des décennies. Pétain apparaît dans une galerie de portraits des chefs de l'Etat français, qu'il soit controversé ou pas, je n'ai pas à prendre partie, contrairement à la Licra qui n'est pas objective». Il avait également fait valoir que c'étaient les conseillers municipaux qui avaient collectivement décidé de conserver le portrait. Or, aucune réunion du conseil municipal n'avait eu lieu, alors que toute réunion doit être publique. »

Et s’ils persistent dans leur refus, la petite commune va peut-être voir débarquer les milices de la LDJ ( Ligue de défense juive ). Ah ben oui ; ça rigole plus en France !

Euh, pour ce qui est du fait que « La République doit maintenir ses valeurs », dans la même période, Pascal Dumay, directeur du Conservatoire de Paris nommé par Frédéric Mitterrand, était pris la main dans le sac – dans la braguette, plutôt – à télécharger des images pédophiles. Qu’en pense monsieur Klarsfeld ? M’est d’avis que le sieur Dumay n’est pas près d’être inscrit un jour sur le recueil des futures commémorations. Quoique … si l’on continue à les laisser faire !

  mitterrand
Non, Mitterrand ne fera pas oublier Mitterrand. Le neveu n’est pas à la hauteur du tonton. Ce dernier avait néanmoins quand même plus de talent. Tonton Mitterrand avait les amis et les ennemis qu’il méritait ( même s’il y a parfois eu inversion après sa mort ). Le neveu n’a décidément que … les amis qu’il mérite.
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 00:17

Le Conseil de Prud’hommes de Boulogne du 19 novembre 2010, a validé des licenciements prononcés pour dénigrement d’un supérieur sur Facebook.

Que l’on ait des problèmes avec certains chefs, je le comprends parfaitement. J’ai le cas dans l’entreprise où je travaille, et le fait de dire que je comprends la situation relève d’un doux euphémisme.

Il y a quelques années, des tracts courageusement anonymes circulaient alors sur un chef de service aux comportements peu scrupuleux. Devant l’inertie et la suffisance de la direction je me résolus à faire un texte, qu’évidemment je signais. Certains me remercièrent, genre : « c’est bien ; ça fait des années que l’on attend ça ! ». Sur le moment, cela fait plaisir d’être soutenu. Mais en réfléchissant, c’est bien joli, mais pourquoi personne ne se plaignait ouvertement avant ?

Si sur 1200 employés, ne serait-ce que la moitié se rebellait ouvertement, je vois mal comment la direction justifierait le fait de virer 600 personnes.

Car devant l’engouement suscité par mon pamphlet, les sanctions tombaient le jour même et, comme dans la fable, la direction cria haro sur le baudet que j’étais devenu, et l’écrit que j’avais fait paraître à l’époque ( il y a de cela près de 7 ans ) me pose encore des problèmes à ce jour.

   961notre-entreprise

Néanmoins si c’était à refaire, je le referais tel quel, persistant et signant tel le scorpion de l’histoire, car il est dans ma nature de ne rien lâcher. Oui, je le concède, c’est parfois fatiguant ! 

On peut discourir, plaisanter, se moquer ou même insulter quelqu’un, mais dans le cas de « l’affaire FACEBOOK » ce n’est plus pareil. Ce n’est même pas sur la forme, propos publics ou privés, on s’en fout ; là, c’est sur le fond. Car le fait que : 

« (…) l’objectif est de rassembler des salariés de la société autour d’un « rite » consistant à tourner en ridicule une supérieure hiérarchique (la DRH) nommément désignée, toute la journée et sans qu’elle s’en rende compte et lui rendre la vie impossible pendant plusieurs mois. (…) »

… dans ce cas, cela s’apparente à du harcèlement, envers une supérieure hiérarchique. Qu’importe ce qu’elle ait fait, c’est peut-être une garce de première je n’en sais rien. Tout ce que je vois, c’est que ce n’est une fois de plus, pas frontal. Je le vis personnellement de la part de ma hiérarchie, mais pour contrer celle-ci, je ne vais pas m’abaisser à ces mêmes petitesses.

Car on retombe alors dans les travers franchouillards, où prévaut la même mentalité mesquine qui pousse à la délation et aux coups bas ceux qui jalousent leurs collègues, les médiocres insatisfaits de leur vie, les petits envieux du voisin, qui vous transforment une libération en épuration après avoir dénoncé en catimini leurs semblables pendant des années.

   cpe 11

La peur, la concupiscence ou la servilité sont depuis des lustres les tares de nos sociétés malades.

C’est paradoxalement plus respectueux de l’humain que d’avoir assez de hauteur, voire parfois du mépris, envers certains. Pour combattre les médiocres, il faut les mépriser ouvertement … ou les éliminer.

*

C’était ma « minute nécessaire ». Merci de votre attention.

*

Ben ; ça commence bien, l’année ! …

*

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 20:18

Marine Le Pen a fait un parallèle avec l'occupation pour vilipender les "prières de rue" des musulmans. C’est faux !

C’est incomparable … à Paris, pendant l’occupation, on pouvait circuler !

normal 10 occupation  

 article zucca9

Ci-dessus et ci-contre : Paris début années 40

Ci-dessous : Paris début années 2000

 blog -priere-rue    priere-dans-paris
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 21:57

Comme tout bon néofasciste, j’ai toujours rêvé du « soir du grand soir », ce futur de plus en plus improbable au vu de la recrudescence de moutons de panurge qui attendent de voter tous les cinq ans et qui couinent entredeux. Notamment ceux de la génération Tanguy, que l’on retrouve chez Dorothée ou dans les pubs de consoles de jeux vidéo, dont certains sociologues en parlaient il y a de cela trois ans comme des « ados de 20 à 30 ans ».

Ce jour hypothétique où des révolutionnaires - de quelque bord qu'ils soient d’ailleurs - prendraient le pouvoir et mettraient 100 000 de mes cons-citoyens au mur, de CHIRAC à SARKOZY ( viser plus bas ), de Patrick HENRY à Emile LOUIS, en passant par Bernard TAPIE et les représentants du Crédit Lyonnais de l’époque, et les fusilleraient à titre d’exemples ; tout azimuts.

Il n’y aurait alors plus qu’à changer de système, balayer la démo-crassie afin de faire respirer le peuple et lui permettre de manger au lieu de mendier, de vivre au lieu de survivre, de rêver au lieu d’espérer.

Certains me rétorqueront que nous n’aurions pas ( si toutefois c’est « nous » ), le temps de tout mettre en place. Bien sûr que si.

 new-top-secret

Pour la bonne raison que passé l’intermède des 100 000, il n’y aurait plus qu’à ouvrir toutes les archives classées secret d’état : meurtres, magouilles et autres secrets gouvernementaux, touts ces « Rainbow-Warrior » anonymes, cachés par notre belle démo-crassie.

Les concernés ( s’ils sont toujours en vie ) passeraient tellement de temps à se bouffer entre-eux et à rendre des comptes au peuple, que nous aurions tout le temps à consacrer à notre programme. 

C’est pourquoi j’ai applaudi à l’initiative de WikiLeaks qui a pris de l’avance en ce domaine, en mettant en ligne des documents plus ou moins sensibles, donnant par-là un efficace coup de pied dans les poubelles des démo-crassies. 

Bon, de savoir que SARKOZY est susceptible, autoritaire, frénétique et impulsif, n’est un secret pour personne. Ce n’est pas une nouvelle mais pour ce qui est du reste c’est toujours ça.
 Wikileaks -logo

N'en déplaise à certains « démocrates » dont François BAROIN, ministre et porte-parole du gouvernement qui a déclaré : "Moi j'ai toujours pensé qu'une société transparente, c'était une société totalitaire".

Mais c’est bien vrai mon petit. C’était justement un des concepts du fascisme : la transparence. Et l’un des exemples les plus symboliques en était la casa del fascio à Côme :

« À Côme en 1932, cette mission délicate qu’est la construction d’une Casa del Fascio est confiée par le secrétaire général du parti à un architecte encore débutant (Terragni n’a que vingt-huit ans) mais fasciste militant, et d’ailleurs frère du podestà de la ville. Le terrain retenu était en dehors des murailles de la ville ancienne, mais à proximité immédiate du Dôme et séparé de lui par un grand vide qui semblait n’attendre que l’opération de restructuration urbaine qui lui donnerait forme et sens. Terragni proposa d’en faire le nouveau centre civique (…) Qu’est-ce qu’une Casa del Fascio ? Rien que de très banal, apparemment : un petit immeuble de bureaux pour une cinquantaine de permanents du parti et des organisations connexes, avec une salle de rassemblement. Mais le Duce avait assigné à ce programme une autre ambition : elle devait être « une maison de verre où tous puissent regarder » (…) (M.-J. Dumont, « La Casa del Fascio », L’Architecture d’aujourd’hui n° 298, 1995, pp. 61-64.)
 casa del fascio 3 

casa del fascio

UNE « MAISON DE VERRE »: LA CASA DEL FASCIO

 casa del fascio 4 

« Il est des phrases ou des gestes qui éclairent, guident, et donnent forme au caractère d’une œuvre aussi typique du Régime. Le Duce déclare que le « fascisme est une maison de verre ». Transposé, le sens de sa phrase indique et trace les qualités d’organicité, de clarté et d’honnêteté de la construction .» G. Terragni, « La construzione della Casa del Fascio di Como, Quadrante, n° 35-36, 1936, cité par C. Baglione, « Terragni, l’Italie et le fascisme », op. cit., p. 59. 

Par cette affirmation, Terragni témoigne de sa quête d’une expression architecturale apte à représenter « l’ordre nouveau » du fascisme, qu’il assimile à l’idée de transparence et à l’adoption d’une rhétorique abstraite. Ces deux notions président en effet à la conception de la Casa del Fascio de Côme, mandat prestigieux et symbolique obtenu en 1932.

Les années trente en Italie fasciste. Vous vous souvenez ? 

« Les ouvriers et les paysans les plus pauvres disposaient d’un système de protection sociale assez unique au monde (…). C’est sous Mussolini qu’ont été créés les loisirs pour les plus pauvres, les caisses de retraite, l’assurance contre les maladies, les risques du travail et les accidents. La construction des hôpitaux a connu un rythme nouveau et la mortalité fut en baisse, surtout chez les tout-petits. Les allocations familiales ont vu le jour (…) la réforme fiscale permit une relance de la consommation. La fille-mère reconnaissant son enfant, obtenait une pension alimentaire durant trois années. La chartre du travail a vite généralisé une législation sociale très avancée dans toutes les entreprises, qu’elles soient privées ou publiques. Le régime fit construire un système d’autoroutes unique en Europe et plus de 6 millions d’ha de marais ont été asséchés et découpés en milliers d’exploitations agricoles pour les pauvres. L’industrie aéronautique a rivalisé avec celles des plus grandes puissances. » Chroniques de l’histoire.

 

Sur l’Italie fasciste et MUSSOLINI, Winston CHURCHILL déclarait dans un discours de 1927 :

“Si j’avais été italien, Je suis sûr que j’aurais été entièrement avec vous, du commencement à la fin de votre lutte victorieuse contre les appétits bestiaux et les passions du léninisme. (…) Sur le plan extérieur, votre mouvement a rendu service au monde entier.” 

 

 

 Sculpture Mussolini, 1933, par Renato Bertelli

   Mussolini-Bertelli
 

Dire qu’aujourd’hui en France, quatrième pays vendeur d’armes au monde ( oui on a perdu une place ), où l’on crève encore de froid et de faim en 2010, il se trouve encore des petits merdeux dans ce gouvernement de « démocrates » qui agitent encore le fascisme comme épouvantail. 

Pour ceux qui veulent se mettre en jambes, CANTONA a eu une bonne idée : mardi 07 décembre, il va retirer le fric de son compte en banque. Comme il doit y avoir, au bas mot, quelques centaines de milliers d’euros, attendez-le à la sortie ; il y aura peut-être une petite liasse pour vous si vous lui « demandez » gentiment.

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 20:53

Sous le regard d'un Jean-Michel APHATIE mort de rire quand il entend parler de « l’image de la France », Boris BOILLON Ambassadeur de France en Irak était invité par Michel DENISOT dans Le Grand Journal de CANAL + du 25/11/2010.

Se définissant lui-même comme un « Sarkoboy », le « p’tit arabe » de Sarkozy comme ce dernier aime à le nommer, à été parfait dans son rôle de diplomate « rassurant », de la politique française en Irak.

Suite à une question de DENISOT sur une dépêche qui venait de tomber concernant le dernier attentat qui a fait deux morts et douze blessés, Boris BOILLON répond :

« ... C’est le quotidien puisque, comme je vous l’disais dix morts par jour et environ dix, dix attentats ou dix évènements terroristes dans Bagdad par jour. C'est un quotidien qui rappelle que le pays reste dangereux, mais en même temps, et paradoxalement, plus on a ce type d’actions archi-spectaculaires comme hélas le drame qu’ya touché une église syriaque il y a trois semaines à Bagdad, c’est paradoxalement le signe que les groupes terroristes faiblissent ; il y a trois ans rappelez-vous, ils pensaient que l’Irak était leur territoire ; aujourd'hui il'y a pas un mètre carré du territoire national irakien qui ne soie pas sous la maitrise des forces de sécurité irakiennes, alors évidemment ils gardent des … des griffes ; les terroristes euh … heum, continuent à terroriser ; et mais’ils ont maintenant comme seule possibilité de procéder, par ces, ces … ces gestes ultra-violents et ultra-médiatisés qui, qui qui arrivent à … à leurs buts, puisqu'en fait ca donne l’impression que le pays est à feu et à sang alors que, de manière générale et sur le plan statistique, la la situation sécuritaire est plutôt en train de s'améliorer. ... » (sic)

Ah ben oui, heureusement pépère ; sinon qu’est-ce que ce serait !

kamikaze 

Un discours révélateur de la magnifique langue de bois diplomatique qui n’est pas sans rappeler le dialogue du début du film Brazil, le chef-d'œuvre de Terry GILLIAM.

Morceaux choisis :

 142-b-brazil

« Monsieur le ministre, qu’est-ce qui explique à votre avis, la soudaine aggravation des attentats terroristes ?

- Un manque évident de fairplay. C’est le fait d’une poignée de criminels dénués de principes et qui foulent aux pieds les anciennes vertus de la civilisation. Ces gens sont incapables, hélas, d’avouer leur défaite. S’ils acceptaient de jouer franc-jeu hé bien, leur vie serait tellement plus fructueuse.

- Pensez-vous monsieur le ministre, que le gouvernement puisse gagner la bataille contre le terrorisme ?

- Oh oui. Car nous, nous avons un moral d’acier ; nous déjouons leurs offensives nous les fauchons dans la surface et nous les mettons tous les jours hors jeu et avec un carton jaune. Ils ne vont pas tarder à jeter l’éponge.

- Bien sûr monsieur le ministre, mais les attentats à la bombe n’ont pas fléchi et cela fait 13 ans que cela dure.

- Bah, la veine des débutants. Ha ha ha. »

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 18:42

Les rumeurs concernant la prestation de Carla Bruni selon lesquelles celle-ci aurait fait une décevante prestation lors des prises de vues dans le dernier film de Woody Allen, Minuit à Paris, seraient fausses.

Mon Woody préféré a remis les pendules à l’heure en démentant.

J’ai vu certains articles qui titraient :

"Carla Bruni, tout bénèf' pour Woody Allen... qui lui paye le cachet dérisoire d'une figurante lambda !"

   woody et carla

Ce sont d’une part des sous-entendus douteux en ce qui concerne les origines de Woody et une supposée pingritude. Je suis sûr que la LICRA l’aura relevé. 

Et quand même ; c’est Woody ALLEN les mecs ! Qu’elle ne se plaigne pas. C’est un honneur pour elle ! Comme ces mannequins qui travaillaient pour une prestigieuse marque de sous-vêtements et qui étaient payées peu, mais qui acceptaient les conditions car c’était bon pour leur book. Personnellement, je rêverais de travailler gratos dans un film de Jean-Pierre Mocky. Et pourquoi ne serait-elle pas rémunérée au même niveau d’une figurante lambda si elle n’en fait pas plus ? Son rôle est celui de conservatrice du musée Rodin et elle a sûrement dû toucher plus de l’heure que le conservateur actuel. Non, je pense que le cachet est à la hauteur de la prestation de la première dame en question. Et d’abord, si elle veut gagner plus, elle n’a qu’à tourner plus. 

Virginie Despentes ne recherche pas quelqu’un pour son prochain film ? Ce serait bon, ça. Il ne devrait pas y avoir beaucoup de paroles surtout si c’est Joey Starr qui joue avec. D’ailleurs Woody l’a dit : « J'étais ravi de son travail." Il répète ainsi ce qu'il avait dit au quotidien italien Il Corriere della Sera, comme quoi la première dame de France avait été très professionnelle. » C’est ben vrai ça ! D’ailleurs de Mick Jagger à Arno Klarsfeld, ils le disent tous ! ( oui là, je fais ma garce !  ) 

Minuit à Paris est une comédie romantique dont les personnages se demandent si une vie différente ne serait pas meilleure que celle qu’ils vivent. C’est la question que se posent de plus en plus de Français !

  Woody Allen projets   WOODY sarko
  Oseille deux affiches
Escrocs deux affiches
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 11:01

Ah il est pas discret notre excité en chef. C’est du joli. Malgré que De GAULLE dans ses entretiens parlait des juifs en les appelant youpins, des arabes en les appelant bougnoules ou bicots, des noirs en parlant de nègres ; malgré que Georges POMPIDOU reconnaissait que « Lorsque deux communautés se trouvent vivre mélangées, avec des habitudes, des convictions, des modes de vie absolument différents, il se crée des conflits. Il est déjà difficile de vivre en paix avec ses voisins, à plus forte raison lorsque ces voisins ont des habitudes absolument différentes des vôtres »; malgré que François MITTERRAND aie manifesté dans sa jeunesse contre « l'invasion

métèque »; malgré les propos de Jacques CHIRAC concernant les irritations des Français envers « les bruits et les odeurs » occasionnées par les immigrés, c’est quand même un comble qu’il ait fallu que l’on attende d’avoir un président d’origine étrangère pour voir la France mise au banc des nations pour cause de racisme. Et cela renforce chez certains, la conviction qu’il est bien la preuve qu’il faut que les étrangers restent à leur place.   babole-ONU-racisme

C’est une constance chez l’être humain et ses préceptes démocratiques à géométries variables : plus il a peur, plus il est lâche, et plus il a tendance à s’en prendre aux minorités. Je ne ferais même pas référence au système nazi, puisque celui-ci était en parfait accord avec les juifs sionistes. Mais pourquoi dans notre beau système démocratique, on stigmatise les Roms ? Bon, c’est vrai qu’en Roumanie, même les roumains ne peuvent plus en voir certains.

 Roms trottoir  

Mais c’est surtout qu’ils sont moins nombreux que les bandes de diverses origines majoritairement immigrées qui sont la terreur de nos petits flics, magistrats et politiques. Car pour ce qui est de l’envoi des forces de l’ordre, il est plus facile de s’attaquer à une population visible - et somme toute fataliste selon l’expression de Malik Salemkour - de 15 000 personnes qui défraient l’actualité de temps en temps, que de mettre dehors 200 000 individus virulents et dangereux, qui au quotidien tiennent des zones de non-droit.

Surtout que les Roms qui sont aussi désignés par d’autres termes comme tziganes ou gitans, ont véhiculé leur culture dans un tas de domaines comme les Bouglione, les Zavatta, Georges Cziffra, Django Reinhardt, Emir Kusturica, Tony Gatlif, Manitas de Plata, Joaquín Cortés, Yul Brynner, Michael Caine, Jean Constantin, et … bon, il y’a aussi les frères Cantona et les Gipsy Kings … c’est vrai qu’il y a des limites à tout.

Bref, tout ça pour dire que leur culture ne pèse quand même pas sur les traditions et la vie de tous les jours sur le pays comme peuvent le faire … d’autres cultures … comment dire … extra-européennes ?

Il est vrai que pour Sarkozy, ce qui doit être insupportable, c’est que les Roms qui ont des têtes de pauvres, roulent dans des voitures de riches. Ah ben oui, mais il ne faut pas leur donner l’aide à l’aller-retour qui les encouragent à revenir visiter notre moins-en-moins beau pays. Et cela il aurait fallu y penser avant de créer cette émoticônes 01

d’Europe de émoticônes 02.

  expulsions roms2 REDUIT
Mais pour l’instant, je ne vois qu’une solution d’urgence pour faire face à cette crise et apaiser les esprits : il suffirait que l’on démette de leurs fonctions et que l’on expulse, tous les français d’origine hongroise, nés entre les 27 et 29 janvier 1955 à Paris.
Partager cet article
Repost0