Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AMERZONE
  • : Ce blog réunit mes écrits depuis des années sur divers sujets : actualité, politique, fascisme, religion, sexe, amitié, sous forme de pamphlets, d' articles, de nouvelles et de poèmes. Il est mis à jour régulièrement. Bon voyage dans mon univers !
  • Contact

Ecrits divers

undefined

undefined

Rechercher

Fonds musicaux

Information

10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 19:19

Depuis des années, le concept de révolution pacifique telle que l'a connue le Portugal lors de la révolution des œillets, s'éloigne de plus en plus au fil du temps, des événements violents qui s'emparent de non seulement de notre pays, mais aussi de la société en général, ainsi que du monde entier.

 

Je ne vais parler ici que de notre pays.

 

Nous sommes 70 000 000 en France. Si un jour il y a une révolution, il faudrait supprimer 100 000 personnes dans le pays.

Ca y est. La moitié d'entre vous ont déjà bondi de leurs chaises, un tiers sont passés à d'autres informations en jurant mais un peu tôt, de ne jamais relire un article du fou de facho que je suis. Ceux qui sont restés, sont ceux qui sont plus curieux ou intéressés pour des raisons diverses, bonnes ou mauvaises à mon encontre. Posez-vous donc un peu, et réfléchissons au problème.

Tous les jours, des affaires de scandales divers, meurtres, pédophilie, viols, détournements de fonds, agressions, maltraitance sur des personnes ou sur des animaux, et autres saloperies, font la une de l'actualité dans la presse écrite, télévisée, radiophonique ou sur Internet.

 

Pour la plupart, ce sont des faits et des personnes connues, comme Bernard Tapie, les époux Balkany, Youssouf Fofana, et des tueurs en série comme Emile Louis, et compagnie ...

 

Il n'est pas question ici de lutte des classes, concept que je méprise, car je mets tous les êtres humains au même niveau. Bien que tous les capitalistes soient riches, tous les riches ne sont pas capitalistes. Ainsi que tous les pauvres ne sont pas communistes, et que tous les communistes ( qui restent ^^ ) ... ne sont pas pauvres.

 

Mais qui que ce soit qui se sert de son pouvoir, que cela soit de par sa fortune, de son entendement, ou de sa fonction dans la société afin d'abaisser, d'avilir, ou de réduire en esclavage les plus faibles, sont à éradiquer.
  coluche citations

Du capitaliste qui se sert des ouvriers comme esclaves pour s'enrichir en en voulant toujours d'avantage au détriment du bien-être de ses ouvriers, au fonctionnaire derrière son guichet qui n'est pas à l'écoute du citoyen, en passant par toutes sortes de racailles, qu'ils soient riches ou pauvres, il faudra faire un grand nettoyage.

 

Il en est de même pour les va-t-en-guerres, politiques ou "philosophes", pour les affairistes politiques, ainsi que comme je l'écrivais au début, les meurtriers, les pédophiles et autres salauds. Précision, ce concept d'éradication de nuisibles vaut pour tous et de tous bords : partis politiques, groupements sociaux, religieux, communautaires, etc., quels qu'ils soient.


 
Peuple démo-crassie bold
Il ne devrait être d'autant plus facile de n'avoir aucun état d'âme envers ce genre d'individus, puisque ceux-ci justement, ne respectent pas les autres. Donc, ils ne seront pas surpris d'être traités au-minimum sur le même pied qu'ils traitent leurs victimes.

 

Un détenu coûte au contribuable environ 32 000 euros par an. Un fauteuil roulant électrique autour de 5 000 euros. Que l'on ne se méprenne pas. Je ne prends pas ici, la défense des handicapés; c'est un exemple. Sarkozy dans un fauteuil roulant, sera avant tout Sarkozy. Et il fera partie des 100 000. Il est préférable de subventionner l'éducation, la santé, le logement, qui sont des priorités, que de voir des salauds se faire goberger au frais des citoyens.

Che Guevara l'avait bien compris. Aux questions sur la répression à Cuba, il répondit : «Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons à fusiller tant que cela sera nécessaire. Notre lutte est une lutte à mort.» Chez nous, l'exemple des 100 000 suffira.


Car le temps perdu à emprisonner les salauds qui "ont une dette envers la société", fait justement grossir la dette en question. Tout cet argent et toutes ses énergies dépensées ne profite pas au plus grand nombre, notamment aux plus démunis et/ou à ceux qui œuvrent pour une société plus fraternelle et équitable.

 

On peut même le faire sous forme ludique en reprenant l'émission "Sans aucun doute", en changeant légèrement le concept.

Par exemple, non floutage des escrocs qui arnaquent des petites vieilles ou autres personnes, et deux exécutions en direct par émission.

  Miège-Jai-confiance-dans-la-justice-de-mon-pays-Humour

Deux exécutions par semaine, et vous verrez au bout de cinq semaines, les responsables d'escroqueries se précipiter à l'émission afin de se rendre, et faire amende honorable en dédommageant leurs victimes, afin de ne pas subir le châtiment suprême.

Et sur 70 millions de français, 100 000 de ceux-ci, c'est peanuts. Un peu d'histoire pour le prouver ...

 

Avant la révolution française, la France compte 28 millions et demi d'habitants. Soit deux fois et demi de moins que notre population actuelle.

Pendant la révolution, au plus fort de la terreur, il y a eu 100 000 citoyens exécutés ou victimes de massacres, en deux ans.

 

On fête la révolution française.

 

Rien que pendant le débarquement de Normandie en 1945, près de 50 000 civils Normands sont morts, massacrés sous les bombardements dits "alliés".

 

On fête le débarquement.

Alors que l'on ne vienne pas jouer les vierges effarouchées quand tout un pays danse sur les morts passés et présents. En effet, le temps d'un apéro, en 3/4 d'heure environ, 450 enfants meurent de faim dans le monde. Et franchement, et sans être cynique, tout le monde ou presque s'en fout, parce qu'en attendant, apéro ou pas, ils meurent quand même.

 

Et personne n'y pense à ce moment là, sauf chez les bobos-gaucho-parigots ... ce qui ne les empêchent pas d'ailleurs même s'ils y pensent et même en parlent - oui, ça fait tendance avant le repas - de prendre l'apéro en question, dînatoire ou pas.
 

Jean Ziegler faim assassinat

dessin-cartoon-glez-crise-alimentaire

george carlin  

« …

Les grands intérêts d’affaires fortunés qui contrôlent les choses et prennent toutes les décisions importantes.

Ils ne veulent pas d’une population de citoyens capables d’une pensée critique. Ils ne vous veulent pas bien informés et bien éduqués capables de pensée critique. Ils ne sont pas intéressés par cela. Cela ne peut pas les aider. C’est contre leurs intérêts.

...


 

 

Vous savez ce qu’ils veulent ? Ils veulent des travailleurs obéissants. Des travailleurs obéissants, les gens qui sont juste assez intelligents pour faire fonctionner les machines et faire la paperasse. Et juste assez stupides pour accepter passivement tous ces emplois de plus en plus de merdiques avec les salaires inférieurs, les heures de plus, les bénéfices réduits, la fin des heures supplémentaires et de retraite disparaît, qui disparaît au moment où vous allez à les recueillir, et maintenant ils viennent pour votre l’argent de la sécurité sociale. Ils veulent votre argent de retraite.

...

Toute la journée avec leurs médias qui vous disent ce qu’il faut croire, quoi penser et quoi acheter. La table est faussée les amis. Le jeu est truqué et personne ne semble s’en apercevoir. Personne ne semble s’en soucier ! De bonnes et honnêtes gens qui travaillent dur, cols blancs, cols bleus. Ça n’a pas d’importance quelle couleur de chemise que vous avez. Des bonnes et honnêtes qui travaillent dur les gens qui continuent, ce sont des gens aux moyens modestes, qui continuent d’élire ces riches salopards qui n’en ont rien à foutre de vous … qui n’en ont rien à foutre de vous … rien du tout. »

                                                                                                              George Carlin

 

 

Et qu'est-ce que 100 000 personnes, de nos jours sur notre territoire ? !

 

100 000. Pourquoi pas moins ? Pour éviter ce qui suit :

 

Quand les tours jumelles ont été détruites, moins de 3 000 personnes sont décédées. Les commémorations qui ont suivi au fil des années, ont donné lieu à une litanie des noms des victimes; mais purée ... ça dure des heures ! Alors si un jour d'autres personnes avaient envie de commémorer le souvenir des 100 000 - les ordures ont toujours des fans - alors pour 33 fois plus de salauds exécutés hein, ça durerait comme le dit l'expression, la vie des rats.

 

Et croyez-moi, pendant l'éradication de ces nuisibles, il faudra ouvrir en parallèle les informations classifiées secret défense et archives incommunicables, par le gouvernement; ça occupera la populace et la confirmera dans le bien-fondé d'une telle action.


argent2a
  Imagen1 retouché 

*

P.S. : faites vos listes, et mettez-les sous EXCEL; ce sera plus simple pour les compiler.

*

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 15:26

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 16:05
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 11:48
Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 17:20
tocsin 1  tocsin 2

Louis Lahougue retraité de la marine et ancien maire de la commune de Vaudreville, accompagné de sa femme ( les Balkany du coin ? ) ont fêté joyeusement, dans la bonne humeur, le centenaire du début de la guerre 14-18, en sonnant allègrement le tocsin.

 

Heureux comme les Lahougue qui ( au hasard de l'article ) fêtent aussi la libération de la Normandie où, presque 70 ans après, on commence aujourd'hui à reconnaître "officiellement" les 50 000 civils Normands, victimes du débarquement "allié".

 

Heureuse donc de commémorer le début d'une des plus grandes boucheries de l'histoire, madame Lahougue, petite cloche sous une grande cloche, se délecte, comme une petite folle de se balancer joyeusement, afin de sonner le centenaire de ce qui sera un des plus grands désastres de notre continent européen.

 

Heureux comme les Lahougue qui fêtent avec bonheur le début d'une guerre qui, dans son sillage de mort, aura vu plus de 15 pays engagés, près de 70 millions de combattants dont 17 millions mourront ou seront portés disparus, et 20 millions seront blessés.

 

Cette "première guerre mondiale" - appelée "der des ders" par de dangereux incompétents en matière de nature humaine - , que nous appelons première guerre civile européenne, sera marquée par la disparition d'1 % de la population de notre continent : massacres de populations civiles, prisonniers déportés, exécutés, déserteurs ou mutins fusillés, destructions des habitations, des fermes, des villes, séquelles physiques et morales sur les populations, orphelins, animaux morts au combats, etc.

 

Pendant celle-ci, nous auront vu aussi les prémices de la création d’un état juif en Palestine, qui encore de nos jours pourrit le quotidien de millions d'humains à travers le monde.

Après celle-ci, se concrétiseront les rancunes. Non seulement de l'Allemagne avec les clauses honteuses du traité de Versailles ( réparations financières, pressions économiques et territoriales ), qui mèneront entre-autres à l'avènement du nazisme, mais aussi de l'Italie pourtant alliée à la France mais dont cette dernière ne respectera pas ses engagements ( comme d'habitude ) envers ce pays ami.

 

Comme Thérèse Lahougue le dit dans l'article du samedi 2 août de la Presse de la Manche : "Ce serait électrifié, on aurait pas autant rigolé !"

 

En effet, il n'y avait pas assez d'argent à Vaudreville pour automatiser les cloches. Pas de problème. Mais ce serait bien que la nouvelle élue se préoccupe de voir s'il y a assez d'argent pour investir dans un toboggan et un bac à sable. Ne serait-ce que pour occuper certain(e)s de ses concitoyen(e)s à jouer à des jeux de leur niveau car vraiment, il y a des cordes qui se perdent.

 

Il y a eu avant, pendant, et après les deux périodes de guerre, entre 1911 et 1946, soit en 35 ans à Vaudreville, une variation de la population qui passe de 123 à 93 habitants. Morts aux différentes guerres (?), de maladie (?), de vieillesse (?), d'accidents (?), ou partis à la ville (?).

Il est vrai qu'avec 79 habitants ( recensement Insee 2011 ), les distractions doivent êtres limitées à Vaudreville, mais ... est-ce une raison ?

 

"Le monument aux morts de la commune de Gentioux dans la Creuse, est constitué d'un enfant le poing tendu vers l'inscription « Maudite soit la guerre », symbolisant la douleur et la révolte après la perte d'un père lors de la Première Guerre mondiale." Je ne sais pas s'ils le font, mais s'ils sonnent le tocsin dans cette commune, je ne pense pas que cela les amuse.

 

Au fait, il y a un monument aux morts à Vaudreville ?


Partager cet article
Repost0
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 23:20
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 12:32

Notre Normandie a son identité propre, conquise par les armes, défendue par sa volonté forgée par l'âme nordique.

 

Mise sous tutelle forcée par la France, et bafouée en étant divisée par l'état français, elle n'a à être rattachée, ni fusionnée par aucune autre région quelle même. Elle se doit d'être une et indivisible et résister non seulement au jacobinisme parisien, mais aussi au colonianisme Maastrichtchien.

 

La Normandie EST.

Elle est nos racines, elle est nos cœurs, elle est nos tripes.

 

Elle a payé le prix du sang lors du débarquement "allié" et de la nouvelle occupation qui s'en suivi à la fin de la deuxième guerre civile européenne.

 

Elle n'a que faire de la réforme territoriale, quand bien même cela puisse l'arranger. Elle n'a que faire des volontés de morcellement ou de rattachement guidées par de quelconques intérêts mercantiles, ou de manœuvres politiciennes sorties des cerveaux de gouvernants véreux.

 

Elle se doit de se battre à un contre cent s'il le faut, comme l'ont fait nos amis et camarades Bretons, Basques, Corses, Alsaciens, en leur temps et jusqu'à ce jour.

 

Elle se doit de retrouver son âme et s'imposer.

Drapeau Normand Gilles pour facebbok
Partager cet article
Repost0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 15:45

A "La Nouvelle Edition" hier midi sur canal plus, saint-faux-cul Douillet est venu "témoigner".

L'homme aux casseroles amnistié par son pote Chirac en 2002, est ... dégoûté de ce qui se passe en politique ! ? (1)

Relatant la réunion du bureau politique de la matinée - décrit par tous les personnes présentes, presque comme une foire d'empoigne, du journaleux aux membres de l'UMP qui en sortaient, - Douillet lui, en bon petit cire-pompes, tout en reconnaissant une certaine tension, nous décrit avec aplomb que ce fut un bureau politique serein, concentré, lucide, rassemblé, uni, que ce n'était pas brutal, et que la réunion s'est passée dans le calme. Rien que ça.

Et sans rire, l'entendre dire par ailleurs que Copé a évolué au long de la réunion, que le parti à eu une prise de conscience, et que c'est l'intelligence de Copé qui l'a poussé à donner lui-même sa démission, c'en était pathétique.

 

douillet

( en mars 2009 )

Pour un peu, en entendant Douillet, on aurait presque pu percevoir le son des trompettes et voir descendre l'ange Gabriel, quand, en une saillie finale qui ne restera pas dans les mémoires celui-ci déclara :

 

"... et je peux vous assurer que pour un homme comme moi, souvent, souvent, heu, les choses sont difficiles, intellectuellement difficiles à accepter, je l'ai dit ce matin heu, quelquefois il y a des couleuvres à avaler de ce type là heu, que moi je trouve personnellement totalement indigeste, et je ne digère pas comme la plupart des français."

 

En résumé, monsieur Douillet est révolté par la politique, comme "la plupart des français". Ah oui ?

La plupart des électeurs ( 57 % ) se sont abstenus.

La plupart des votants ( 25 % ) ont voté pour le FN.

 

Alors comme la plupart des français qui ne digèrent pas ce qui se passe, laquelle de ces deux options a choisi monsieur Douillet ?

 

 

(1) On reparlera de son cas le jour où il y aura des enquêtes sérieuses sur la collecte des pièces jaunes.

 

*   *   *   *   *   *   *

 

"L’Europe, elle est devenue illisible, j’en suis conscient, lointaine et pour tout dire incompréhensible, même pour les Etats. Cela ne peut plus durer." 

 

"L’Europe, elle doit préparer l’avenir : les nouvelles technologies, la transition énergétique et sa propre défense. Elle doit protéger ses frontières, ses intérêts, ses valeurs, sa culture." 

 

"Parce que les Français ne peuvent pas attendre."

 

Attention, ces paroles ne sont pas extraites d'un discours d'un responsable du Front National.

 

Ce sont les propres mots de François Hollande, résident de la république, extraites de son discours au lendemain des élections européennes 2014.

 

Voilà un type qui incite à voter pour l' Europe et qui reconnaît lui-même que celle-ci est incompréhensible, même pour les états.

Ainsi, il va demander à monsieur ou madame Tartempion de donner son avis sur un projet européen indéfini, avis sans aucun doute éclairé de la part de quelqu'un qui a l'habitude de voter pour "Les anges de la télé-réalité" et dont le "Bigdil" est la grande messe journalière.

Quand au fait que le front aie fait 25 %, il est étonnant que ceux qui sont tombés à 20 %, ou à peine 15, ... ou les 6,6 % de Méluche, se mettent à chouiner. Ils ont accepté les règles de cette merde de démo-crassie, alors une fois de plus, qu'ils ne s'en plaignent pas.

Et qu'en serait-il alors si cette démo-crassie était logiquement représentative.

  3095935689
Partager cet article
Repost0
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 15:43

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 16:42

Les dernières éructations verbales de monsieur Valls ont démontré que son quotient émotionnel est inversement proportionnel à son quotient intellectuel. Aussi, en tant que citoyen responsable que je suis, il me faut lui démontrer par quelques exemples et par l'image que la quenelle n'est pas un signe antisémite, afin de contribuer à lui éviter de futures réactions épidermiques.

 

Les marques "quenelle" et "quenelle+" ont été déposées par l'épouse de Dieudonné auprès de l' INPI ( Institut National de la Propriété Intellectuelle ). Geste désormais en passe de devenir un symbole national au même titre que le coq gaulois, le béret basque et la baguette, la quenelle n'est ni plus ni moins qu'une variante du bras d'honneur.

 

C'est tout simplement un nouveau geste exécuté généralement par des citoyens qui en ont assez des politiciens de tous bords; un geste antisystème qui confond droite, gauche, extrême-droite et extrême-gauche, bref, contre tous ceux qui considèrent la démo-crassie actuelle comme le remède universel.

 

Si monsieur Valls considère que c'est un symbole nazi inversé, inversé voulant dire opposé ou contraire, cela sous-entendrait que c'est un symbole antinazi justement.

Quand certains font la quenelle le poing fermé, cela signifierait quoi alors ? Que c'est un symbole communiste inversé ou un geste anticommuniste ?

 

Personnellement, étant fasciste, j'assume le fait de lever le bras en certaines occasions. Rarement par provocation, mais plus souvent pour saluer mes camarades, car c'est pour moi quelque chose de sérieux ( cf. article de Pierre Sidos en bas de page : "Le salut à la romaine ou olympique" ).

Pour ma part, il est évident qu'étant antinazi, anticommuniste, anticapitaliste et antisioniste, le geste de la quenelle que je fais parfois englobe toutes ces composantes dont certaines constituent le système actuel, geste symbolisant l'aversion de cette démo-crassie que je combats, et qui est incapable d'apporter le bien-être auquel le peuple aspire.

 

Et ce n'est pas de ma faute ni de la faute aux "quenelliers" en général si, dans ce système pourri, il y ait des gens comme monsieur Valls qui se sent avant tout "lié de manière éternelle à d'Israël", des juifs ou des franc-maçons qui se sentent concernés. S'ils se sentent concernés, c'est qu'ils ont quelque chose à se reprocher. Alors qu'ils assument leurs magouilles et leurs saloperies sans se cacher derrière le paravent de leurs religions ou de leurs confréries.

Quenelles et autres saluts A4

 

Le salut à la romaine ou olympique par Pierre Sidos ( mercredi, 15 juin 2011 )

 

La civilisation c’est d’abord la politesse. Tout le monde s’accorde pour dire qu’être poli est la marque d’un civilisé. Etre civilisé correspond donc, en premier lieu, à observer les usages du savoir-vivre, d’éducation et de courtoisie. Le salut et les salutations, soit par la parole, l’écrit ou le geste, constituent ainsi les premiers indices de la bienséance, du respect, de la déférence.

 

Saluer quelqu’un ou quelque chose, c’est rendre hommage à un être, une œuvre, un principe. Parmi les saluts ceux de la tête ou de la main sont les plus courants. Depuis des millénaires, chaque fois qu’un homme s’engage à servir, jure de dire la vérité, promet de tenir parole, affirme son honnêteté, rencontre un ami ou exprime sa gratitude, il lève naturellement le bras droit plus ou moins haut avec la main bien ouverte. Ce signe d’engagement, de bienvenue, d’amitié, est incontestablement le symbole le plus répandu de l’humanité civilisée.

 

Du légionnaire de Rome au barde celtique, de l’athlète olympique au chevalier médiéval, du fédéré au Champ de Mars au soldat vers le drapeau, du témoin devant le tribunal au sportif sur le stade, le bras droit levé paume de la main visible fut et demeure le geste rituel de l’humanité authentique, de celle qui croit, travaille, lutte et joue franc-jeu.

 

Quant à l’emploi systématisé de ce geste dans le monde politique contemporain, du début de l’Italie mussolinienne à l’achèvement de l’Espagne franquiste, en France même, il faut savoir que la main ouverte brandie répondait à la main fermée, au poing haineusement tendu, des marxistes de toutes obédiences ; et aussi s’opposait à l’image de la main cachée, qui désigne l’alliance des forces occultes dirigeantes et des puissances du gros argent corrupteur.

 

La main droite ouverte dressée vers le ciel, reflétant spirituellement l’image du soleil vers la terre, n’est pas un monopole national ou partisan, mais une part du patrimoine indivis de la civilisation. Vouloir réduire son usage à un pays en particulier ou à une seule catégorie idéologique, en prétendant mettre dans le même sac indistinctement tous ceux qui l’ont utilisé ou qui le font encore, c’est le but commun intéressé des tenants de la main fermée et de la main cachée, alors que présentée ou tendue la main ouverte a toujours été un signe universel de paix et d’amitié. Pour les Français, le fait est que sous des formes variées, le salut à la romaine ou olympique a été utilisé de la monarchie du roi Saint-Louis à l’Etat national du maréchal Pétain, y compris dans l’entre-deux grandes guerres du siècle dernier lors de la 8ème olympiade, en 1924 à Paris, et de la 11ème en 1936 à Berlin où toute l’équipe nationale française participante salua unanimement de la sorte la tribune officielle.

 

Le salut militaire français, par sa présentation de l’intérieur de la main droite, est le témoin persistant de ce geste de sincérité et de droiture.


Partager cet article
Repost0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 13:44
Quand les ouvriers rampent, les patrons rigolent
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 14:15
 

Suite au journal de la veille où un "quenellier" s'en d'en donne à cœur joie, geste apparemment assumé par ce dernier : "geste subversif antisystème, geste subversif pour faire chier ce système de merde", Yan Barthès a eu la "bonne idée" de faire des excuses dans le petit journal sur canal plus.

Dénonçant ce geste, il déclare entre autres :

"... en résumé des gens qui semblent connaitre la signification du geste et d'autres qui font ça pour faire les malins. Voilà nous vous présentons toutes nos excuses pour cette intrusion visuelle nauséabonde".

Diantre. Alors dans quel camp rangerons nous Yann Barthès ?

Dans celui qui connaissent la signification du geste, ou dans le camp des malins ... comme mon chat Thorkel qui n'est pas en reste.

 

  2013 5367a

Même un de mes chats

s'y est mis. Y'a rien là ?

Car Barthès aussi a collaboré a ce qu'il a lui-même qualifié d' intrusion visuelle nauséabonde.

"Contacté par Les Inrocks, un proche de l’animateur a expliqué que Barthès "avait été invité à un tournoi de football [...] entre l’équipe du Petit Journal et une équipe composée d’utilisateurs de Twitter. [...] L’un des joueurs lui a demandé de faire ce geste comme certains lui demandent parfois des cœurs ou un pouce levé. Yann l’a fait sans en connaître la signification."

 

Une explication confirmée par l'intéressé lui-même sur le compte officiel du Petit Journal Twitter en début de soirée" huffingtonpost.fr


 Voir ici : un grand moment

  quenelle

"sans en connaître la signification" ? ? ? En fait, l'autre lui aurait demandé de se jeter à l'eau comme le fit panurge avec les moutons, c'était pareil quoi. Dans ce cas, on pourrait tout aussi bien le voir servir un jour comme "idiot-utile-porteur-de-réveil" pour quelques "grands maîtres" pour qui porter la parole aux masses qui s'obstineraient à penser ne suffira plus.

*

Mais face à cette condamnation télévisuellement nauséabonde, de toutes les réactions, une des plus saines, celle de Salim Laïbi, auteur de plusieurs ouvrages dont " La dérive Skyrock - Danse avec Pierre Bellanger " et " La Faillite du Monde Moderne ", est celle qui me met le plus en joie : 

 

Salim Laïbi sur kontrekulture.com :

Chirurgien dentiste depuis mars 1999, diplômé de l’Université d’Aix-Marseille II, en exercice libéral depuis 2004,  il s'est depuis longtemps intéressé aux problèmes de société et à la politique en général, dans son sens le plus noble. Très activement investi dans le milieu associatif marseillais, il a donné de nombreuses conférences dans plusieurs villes de France sur des thèmes aussi variés que la santé, les médicaments et les vaccins, les sociétés secrètes et la franc-maçonnerie, la pédophilie et les crimes sexuels, les scandales politiques, la corruption normalisée, la crise économique et financière, etc.

Partager cet article
Repost0